Bien choisir sa variété de fève ?

Réflexion autour d’une récolte peu abondante., au jardin partagé du Loucascarelet, avec une variété de fève « Fève de Sèville« , alors qu’auparavant nous étions fier de nos production avec une variété « Aguadulce« .

Vidéo du 25 juin 2018 :

Conseil pour réussir la récolte de la fève : Bon article sur le site de la ferme Sainte Marthe.

A lire : Diagnostic de la fèverolle et du pois (PDF de l’unip : interprofession des protéagineux).

Pourquoi la récolte a été si faible :

  • La rotation des cultures n’a pas été respectée… du 10/2016 à mars 2017, on avait fait une culture de fève Aguadulce, puis ensuite des patates et des tomates (des solenacées propices au attaque du Mildiou) de fin mai 2017 à fin septembre 2017. Puis après un gros travail (engrais vert,  amendement et mulch) on a retenté une culture de fève… On aurait pas du.
  • La variété Sèville ? C’est mon premier essai avec cette variété.
  • Trop d’eau (mois d’avril, mai record super pluvieux),
  • effet majeur de températures supérieures à 25°C avant Début
    Floraison est une réduction du nombre final d’étages reproducteurs, (cf Pdf page : 9),
  • Mildiou présent (cf gousse desséchées), et je n’ai fait aucun traitement à la bouillie Bordelaise (ou purin d’ortie)…
  • plants trop serrés (5cm, à la place de 10/15cm) ?
  • stress hydrique car les gousses étaient présentes en bas du plant et non réparties sur toute la hauteur (c’est typique d’un stress hydrique par manque d’eau,
  • Maladie : ascochytose (p50 du Pdf) ou botrytis (cf P25 !)

Autres articles en lien avec les fèves :

mini-serre pour nourrir les tortues – un ré-emploi astucieux !

Une astuce pour ré-employer les tunnels de culture en plein été, plutôt que de les stocker en attendant l’hiver !

J’utilise et rentabilise ainsi, mes tunnels de forçage Modul’O 60 de chez Pouss’vert, MV Industrie, et cela toute l’année durant !

De plus, produire sa propre nourriture plutôt que de la faire parcourir des milliers de kilomètres : Cela vaut pour nos animaux également !

En ce qui concerne nos tortues, elles disposent là de 6 salades nouvelles à chaque fois que l’on déplace un module de mini-serre de 60cm de long.

Elle est bonne l’idée non ?

Détail en vidéo de l’idée de ré-employer ses mini-serres de forçage pendant la période d’été :

Le but étant de protéger les jeunes pousses de scarole, repiquée après le semis. A l’air libre, les tortues auraient vite fait à les manger sans qu’elles soient devenues grandes….

Ici, on enlève les modules progressivement, ce qui permet de ne leur donner que 6 salades d’un coup d’un côté… et d’en repiquer 6 autres… à l’autre bout de la lignée des mini-serres !

Trop cool !

Nota bene : la laitue et les autres salades ont du mal à pousser pendant l’été et monte vite en graine… la scarole est adaptée pour être semée en été et être manger en automne / hiver avec une bonne poêlée de lardons !

Quelle variété de cerisier choisir ?

Le but de cet article est de relater un retour d’expérience. J’ai acheté en pépinière 2 cerisiers bigarreau, l’un hâtif (BURLAT, récolte fin Mai), l’autre semi-hâtif (SUMMIT, récolte juin). L’idée étant d’avoir des cerises à récolter mais pas tout d’un coup !!!

je retiens aujourd’hui la leçon : Acheter des cerisiers hâtifs !

Voilà pourquoi : Je détaille le fond de ma pensée.

  • avoir des cerises tardivement, c’est le risque de se les voir bouffer par les mouches de la cerises,
  • un cerisier hâtif et un autre tardif à côté : je crois fortement que cela risque d’accentuer la contamination par les mouches de la cerise en ce qui concerne l’arbre tardif,
  • avoir des récoltes groupées n’est pas pénible si vous savez faire des conserves, des fruits au sirop ou si vous avez un gros congélateur coffre ou encore de la famille et des voisins a qui vous voulez faire plaisir !!!

    cerisier hatif pour éviter la mouche de la cerise - dzprod Jardin ®2018
    cerisier hatif pour éviter la mouche de la cerise – dzprod Jardin ®2018

En effet, mes 2 cerisiers planter à 4m d’écart réagissent vraiment différemment à l’attaque des mouches de la cerises. Je mange et profite de mes cerises bigarreau BURLAT mais pas de mes SUMMIT (complétement pourries).

Cette année, je n’en ai pas mangé de SUMMIT alors que l’arbre en était couvert : la preuve par la floraison abondante lors du printemps 2018 :

Pour info les 2 cerisiers proposent leur récoltes à 20 jours d’écart. Les pièges à phéromones placés à différentes hauteur et utilisés comme il se doit n’y change rien ! (voir l’article sur les pièges à phéromones (1) Présentation du piège ; (2) Résultat du piègeage)


Voir : l’article de la conduite / taille / abaissement des charpentières de mes 2 cerisiers sur les premières années (en vidéos chronologiques)

Macérat de crottin pour composter vite !

Dans le commerce il existe un produit qui peut améliorer la cinétique de dégradation des déchets verts et poubelle de table que vous mettez au composteur : un activateur de compost ! (voir l’article sur le sujet).

Cet article propose une astuce pour fabriquer votre propre activateur pour 0€ et un peu d’huile de coude.

Il faut :

  • un bidon de 200l ou autre récipient de gros volume,
  • disposer de crottin de cheval (ou autre mais on a pas testé !),
  • de l’eau (pour mouiller à niveau le crottin afin de le laisser macérer).

Ainsi on dispose de quoi mouiller son compost s’il est trop sec. On a également matière à alimenter le compost pour activer la dégradation fongique et bactérienne.

PROCESS : Essayer, grosso modo de placer régulièrement dans votre composteur, un mélange de :

  • 1/3 d’herbe, de tonte, de matière verte, de déchets issus de la poubelle de table (pas de viande ni agrume),
  • 1/3 de matière brune (lignifiée), style petites brindilles sèches, BRF, bois mort en décomposition, broyat, plaquettes forestières, etc…
  • 1/3 de cette fabuleuse macération de crottin humidifié !

Chaque trimestre, en moyenne, il faudra remuer la pile. L’intérêt d’un double ou d’un triple composteur devient alors évident… Une pile de compost à remuer est un travail pénible. Transférer une pile de compost, jusque à côté, dans un autre box est bien plus facile (encore plus facile avec le bon outil comme une fourche à compost (voir l’article à ce sujet).

Autres articles sur le sujet :

Outils pour bien composter - DZprod Jardin
Outils pour bien composter – DZprod Jardin

Préférer du crottin frais pour la macération car les boulettes de caca vont se déliter facilement. En effet, à contrario, du crottin sec se gorges très difficilement d’eau. De plus, l’activité bactérienne est déjà présente dans le crottin frais : la macération et la production de Co2 est plus rapide.


Une fois l’article fini, j’ai retrouvé sur le net ce qui m’avait inspiré des année auparavant (merci Julien Dekartz) : La méthode Berkeley.

Du coup mon article a peu de valeur si ce n’est une vidéo sur le bruit d’un crottin en macération !

Y’à du « déjà vu » mais également du « jamais entendu » !

Récolte chou Kale – couper le pieds – ne pas arracher !

Un chou Kale de sa plantation depuis son achat en jardinerie (fév 2017), jusqu’à sa montée en graine (mars 2018) et la récolte de ses graines (juillet 2018) : Comment optimiser la récolte de ses feuilles, comment régénérer sa tige pour faire tenir le plant 2 saisons !

ASTUCE : Du jardin à l’assiette pour CUISINER le CHOU KALE tout en OPTIMISANT la PRODUCTION au jardin. (voir l’article en lien ci-dessous)

Côté cuisine : un article dédié aux multiple façon de cuisiner au mieux le chou Kale « Optimiser la récolte de chou Kale » (en soupe (feuille entière), en lactofermentation, en mélange avec d’autres végétaux pour la confection de jus vert à l’extracteur (limbe des feuilles), en salade (les jeunes feuilles)).

http://david.dzprod.fr/blog/category/bacs-et-carres-potagers/bac-fabrice-du-murier/

protection arbres fruitiers contre les fourmis – astuce Glu

Les bandes de glu à poser autour des troncs en dessous des charpentières marchent bien… si on pense à placer un piège à glu sur les piquets des arbres (les malignes fourmis passent souvent par ce raccourci !).

Le but de cet article est de souligner qu’une fois le travail et l’achat de bande de glu fait, les années suivantes il est encore moins plus facile de protéger les arbres fruitiers des fourmis (qui entretiennent les pucerons qui se nourrissent de la sève de vos arbres).

Il suffit de remettre en peu de glu avec une bombe de glu : SUPER PRATIQUE !

  1.  Année 1 : on place des bandes de glu,
  2. Année 2 : on vérifie les liens et on applique de la glu en bombe.

Il existe aussi de la glu à appliquer au pinceau mais c’est moins facile… surtout pour les double U le long des murs !!!

Application de la glu : dès la formation des feuilles !

OUI MAIS…

Comme il y a du bon et du mauvais dans tout : pensez que si les fourmis existent c’est qu’elles ont leur utilité au jardin. Entre participer à la pollinisation (comme les abeilles, oui, oui), remuer la terre (aérateur de la patchamama) et comme Jean Renaud dans NiKITa (le nettoyeur), elles détruisent pas mal de parasites !!!!

NB : Autre façon de lutter contre les fourmis : Utilisation de savon noir pour se débarrasser des pucerons… mais cela affecte et tue également les larves de coccinelles !!!

Articles connexes :

RRR mini serre improvisée pour forcer ses semis en godet

Une astuce si vous disposez de plateau et d’une mini-serre (tunnel de forçage type Modul’O 40 de chez Pouss’vert MV Industrie)  : Dès fin janvier, vous pouvez forcer vos semis !

L’idée : Le remploi d’un tunnel de forçage MODUL’O 40 de chez POuss’Vert (MV Industrie). Celui-ci était cassé : il présente maintenant un trou d’aération naturel !

La brique ne sert qu’à créer une sur-élévation pour pourvoir disposer une planche de bois support pour un nouvel étage sur lequel on peut disposer d’autre par 6 de godets !

Le BUT : AVOIR l’ensemble de ses semis à l’oeil !

Garder un oeil sur vos semis - godet et tunnel modulO 40 - DZprod Jardin
Garder un oeil sur vos semis – godet et tunnel modulO 40 – DZprod Jardin

Avantage : On gère plus facilement l’arrosage !

On peut déplacer le tout facilement si besoin !

Autre façon de faire : Utiliser une mini-serre Calipso pour forcer ses semis !

Voir les articles : Voir mon premier article RRR afin de ré-employer un tunnel Modul’O 40 en le convertissant en une colonne de séchage d’aromatique !

Consulter également : Astuce pour cultiver des salades sous le tunnel Modul’O 40 ! Une fois les salades installées : Arroser le pourtour du module et non par le dessus via les alvéoles !

Nouvel outil pour le jardin mais pas pour jardiner !

Mes vidéos concernant le jardin n’avaient de but que de me rappeler de ce que j’y faisais… Postées sur YOUTUBE, j’ai cherché à les améliorer en m’apercevant qu’elles étaient regardées… Aujourd’hui, j’essaie de les rendre appétentes et les raccourcissant sachant qu’au delà de 1min 30, les gents décrochent. Je m’amuse également à faire des miniatures pour obtenir des clics…

Le mois dernier GROS MALHEUR ! Mon appareil photo SONY DSC-H5 avec lequel je prenais mes vidéos, rend l’âme. J’essaie la GO-Pro que Sandryne m’a offert mais je suis très déçu de la grosseur des fichiers, de la difficulté de traiter les images. La stabilisation est plutôt nulle et la balance des blancs franchement à revoir…

Je cherche une solution afin de produire des vidéos avec un budget inférieur à 1000€. Je me rend compte que la qualité sera moyenne avec ce budget. Après une bonne semaine de visionnage sur Youtube (Caméra vidéo ? Appareil photo semi-pro ? Accessoires lumière, son ? Putain, le son c’est super important !… Quels logiciels pour un montage vidéo ? Mon PC sera-t-il alors assez puissant ? Wa, trop de questions… Cool, les fonds verts, les effets spéciaux !
J’apprends beaucoup pendant cette semaine et découvre des Youtubeurs intéressant (HardDisk, Nowtech, Guillaume Slash, etc…).

Aujourd’hui pour un budget de moins de 1000€, j’opte pour un super Smartphone de la mort qui tue. Le P20 Pro offre de la capacité de stockage (100Go peuvent être dédiés uniquement à la vidéo, photo). La qualité photo et vidéo est au rendez-vous (triple capteur Leïca, jusqu’à 40 mégapixels. Reste maintenant à tester le montage et trouver des solutions pour faire celui-ci directement avec le Smartphone… En ce moment, j’étudie les applis (2018 et gratuite si possible) en plus des outils déjà configurés par défaut.

Avec un forfait à 2€ (chez Free) et un smartphone jusque là de deuxième voir troisième main, j’étais (et suis toujours) loin d’être à l’aise avec un smartphone… (mon ancien smartphone, je ne l’utilisais pour autant dire jamais, car la vitre de l’optique était cassée). Avec un forfait plus important (et donc une connection internet de partout), j’ai peur de tomber dans la dérive d’être constamment les yeux rivés à mon smartphone comme les Djeun’s que j’observe au boulot… On verra. Par contre, je suis fier de ne m’être acheté mon premier Smartphone qu’à l’âge de 46 ans ! J’allais me transformer en Papy et me voilà à la pointe de la teck !

Bref j’en apprends tous les jours avec mon nouvel outil !

Les prochaines vidéos seront produites grâce au P20 Pro de chez Huawei ! Le son sera meilleur et des commentaires jusque là sous-titrés seront enregistrés facilement avec l’appli « enreg sonore » dans les outils (en plus de la lampe torche, calculatrice et autre boussole).

NB : Résolution vidéo Sony DSC H5 : 640×480, Smartphone P20 Pro : 1920 x 1080…. jusqu’à 3840*2160 (en UHD 4K). Zoom sur vidéo possible pour le P20 Pro ! Possibilité de mettre en pause afin de réaliser un montage par séquence en un seul fichier ! Possibilité de travailler les vidéo directement sur le Smartphone (via des applis). Partager en direct (si connection Wi-fi ou forfait adéquat). Enregistrement du son de meilleur qualité. Possibilité de démarrage d’un enregistrement à distance par reconnaissance de signe et enregistrement du son de qualité style micro-cravate via des oreillettes bluetooth !

Huawei P20 Pro video asso dzprod et la jarre
Huawei P20 Pro : Nouvel outil pour étudier le jardin !

D’en l’impossibilité matérielle de pouvoir me filmer, avant, avec mon appareil photo Sony DSC H5, on va voir ma gueule un peu plus dans l’avenir grâce à mon Smartphone P20 Pro !

 

Résultat semis gazon ALGOFLASH : une belle pelouse en 4 mois !

Suite de l’article  : Test de création d’une pelouse en terrain sec avec les semences spéciales terrain sec de chez Algoflash.

Les photos avant/après ont moins de 2 mois et demi d’intervalle (24 mars 2018 au 04 juin 2018) :

03 - 09 février 2018 avant semis pelouse Algoflash
03 – 09 février 2018 avant semis pelouse Algoflash
04 - 09 février 2018 après semis pelouse Algoflash
04 – 09 février 2018 après semis pelouse Algoflash

Peut-être qu’un semis automnale (fin septembre à  début décembre) aurait été préférable à un semis printanier (mars à début juin) ?

01 - 09 février 2018 avant semis pelouse Algoflash
01 – 09 février 2018 avant semis pelouse Algoflash
02 - 09 février 2018 après semis pelouse Algoflash
02 – 09 février 2018 après semis pelouse Algoflash

Le résultat est là mais il y a des manques (pas assez de semence malgré les recommandation sur l’emballage et razzia probable par les fourmis…

Les semences sont de bonnes qualité mais je n’aurais pas du faire confiance dans les proportions indiquées sur l’emballage et semer un peu plus dru…

Le but étant de profiter pleinement de la vue au bord de la piscine : ça change du chiendent, des plaques sans aucune végétation et des bandes jaunissantes !

Evolution chronologique d'un jardin d'un particulier et de jardins partagés associatifs (Asso LA JARRE ÉCOCITOYENNE) à Rochefort du Gard.