Tryphon le pigeon

Ce pigeon (oisillon de 3 semaines certainement) a été recueilli en Avignon après être apparemment « tombé du nid »… Un de mes voisins (Mansour) me l’a confié ce matin car il prépare son déménagement. Lui, s’envole pour un autre habitat et il s’inquiète pour son petit protégé rescapé Avignonnais !

Le pigeon est un animal sauvage, qui vit en société : sa réintégration dans un groupe est souvent plus que difficile mais nous allons essayé. On va le garder encore une quinzaine de jours, en cage dans la maison et pas sous la clim (les oiseaux sont sensibles au courant d’air).

Alors Tryphon deviendra t-il PIGEON ou PIGEOFF ?

tryphon futur pigeon ou pigeoff
tryphon futur pigeon ou pigeoff

On va tous faire pour qu’il devienne un beau pigeon autonome en espérant qu’il réintègre un groupe de pigeon sauvage Rochefortais !!!… mais il faut commencer par le nourrir :

Plutôt que broyer des graines germées, je lui donnerais entière… (cela est conseillé, vu sur le net !!!). Je vais présenter à Tryphon, des graines et de l’eau… Dans sa caisse, je ne met pas de paille comme je l’aurais fait pour des poussins mais simplement du papier absorbant et une ou deux poignées de sable sur le dessus. Le sable peut être ingérer pour broyer les graines ensuite dans son jabot.

Vidéo le jour où Mansour m’a transmis Tryphon :

Lorsqu’il commencera à voler, je le mettrai avec les poussins au jardin du Loucascarelet. J’y ai vu une colonie de tourterelle et des pigeons qui aiment profiter des grains laissés par les poules. J’espère que Tryphon pourra un jour intégrer une colonie. Je sais que les chances sont faibles. Les chats du voisinage passant par le poulailler des poussins n’en ont jamais encore dévorer un seul… J’espère seulement qu’ils épargneront Tryphon également !

En souhaitant la bienvenue et une longue vie à TRYPHON le pigeon !

NB : Mise en garde de ma femme…. (et il faut toujours les écouter !!!). Le pigeon est vecteur de maladie… surtout par ses fientes. Dans la maison, c’est pas top… Dans la nature (heu… en ville), il se serait fait dévorer…

En effet : Lien des maladies transmissibles à l’homme (zoonose).

Directement, au poulailler, vu qu’il ne s’alimente pas seul… il risque de ne pas faire long feu. Je pourrais le gardé, le temps qu’il apprenne à manger seul et à voler, à la maison mais en dehors de l’habitat.

C’est un compromis car si je le garde dedans, il va se faire becqueter par ma grosse poule !

Maladies du poirier : la rouille grillagée, la fumagine (via la punaise Tigre) et autre coup de chaud

Les maladies observées sur mes poiriers cette année 2017, sont relatées dans la vidéo suivante, présentant la rouille grillagée, la fumagine et le coup de chaleur de juin 2017.

Chaque année, durant l’été, des tâches oranges apparaissent sur les feuilles de mes poiriers. Ensuite, au revers de la feuille, des tumeurs véruqueuses se développent. Enfin, (mi-Aôut, fin d’été) des excroissances coniques sur les tumeurs libèrent des spores… Les poiriers ont chopé une maladie crytogamique : la rouille grillagée.

Je pensais initialement que cette maladie cryptogamique était d’autant plus virulente si on arrose trop son arbre. Du coup je n’ai presque pas arrosé les doubles-U. RÉSULTAT poiriers ont souffert d’un manque d’eau et j’ai retrouvé pas mal de feuilles sèches sur l’arbre.

Juin 2017 a été un mois record (record de chaleur)… De plus, les doubles-U, ont été plantés le long de la longrine du mur, côté « Allée de Provence », par une entreprise paysagiste, mais les trous de plantation étaient bien trop petits : Les racines n’ont trouvé que peu de place. Ces deux facteurs, ont provoqués un coup de chaleur, surtout sur le poirier pourtant le plus à l’ombre du mûrier platane… (j’avais réduit une charpentière l’hiver dernier). La sècheresse apparente gagne (au 19/07/2017) la moitié de ce double-U mais également la charpentière du poirier double-U, de gauche.

Je pensais les feuilles malades mais je n’ai rien vu sur le Net, à par des clichés identiques parlant de coup de chaleur :

NB : la température a grimpé à 37,2 degrés lundi 12 juin, en Avignon, un record ! Alès, la ville la plus chaude de France, en juin 2017… et moi qui ait voulu pas arroser !!!

J’ai trouvé des vidéos complétant mes observations cette année :

Conseil pour limiter les maladies sur mes fruitiers pour mémoire :

L’an prochain, je vais redoubler d’effort sur les points suivants :

  • Automne, après la chute des feuilles : Ramasser les feuilles, nettoyer le pourtour de l’arbre (le sol clean !).
  • Anti maladie d’hiver (tuer les œufs d’insectes à base d’huile végétale (huile de lin) ou de chaux (blanc arboricole mais il est conseillé de ne pas l’utilisée tous les hivers).
  • Avant l’éclatement du bourgeon : bouillie bordelaise. Après fructification : pièges aux phéromones.

Bouillie bordelaise : Mode d’emploi, faire sa bouillie bordelaise soi-même :

Pourtant cette année, je m’étais donné du mal, mais il faut savoir que si on a des genévriers dans les environ (et c’est le cas pour moi avec la garrigue et les jardins de particuliers tout autour de chez moi… il y a d’ailleurs « l’allée des genévriers à Rochefort du Gard » pas loin du tout.

Pour une bonne récolte voilà le travail fait cette année (et l’hiver dernier) :

Les feuilles malades avaient été ramassées… mais les genévriers environnant (vecteur primaire de la maladie) m’amèneront toujours la rouille grillagée…d’une année sur l’autre…

On résume les 3 facteurs pertubateurs d’une récolte réussie en 2017 :

  • La rouille grillagée,
  • la fumagine (via les punaises Tigre),
  • la sècheresse record.
Maladies poirier - rouille grillagée - fumagine due à la punaise tigre - sècheresse - 2017
Maladies poirier – rouille grillagée – fumagine due à la punaise tigre – sècheresse – 2017

Remarque : les pommiers ne sont pas attaqués par la rouille grillagée du poiriers. Ils peuvent choper la rouille grillagé également mais ce n’est pas le même champignon…

Le cognassier : Idem, il chope la rouille grillagée et comme le pommier, le champignon est spécifique. Par contre, contrairement aux poiriers, le cognassier présente la maladie sur les feuilles mais surtout sur les coings qui stoppent littéralement leurs croissances. Je n’ai à ce jour encore pas récolté de coing…

cornichon culture semis grillage récolte bocaux lactofermentation ou vinaigre

cornichon culture semis grillage récolte bocaux lactofermentation un titre qu’avec des mots clefs pour ne pas dire : la culture du cornichon, de la graine à l’assiette !

culture cornichon jardinière grillage - jardin urbain - association la jarre écocitoyenne
culture cornichon jardinière grillage – jardin urbain – association la jarre écocitoyenne

Un essai concluant en bac au jardin urbain (bac en fibre, jardin urbain au 2 allée du pébrier à Rochefort du Gard (cf Association La Jarre écocitoyenne) !

L’unique plant va donner des récoltes tout les 3 / 4 jours : une poignée de cornichon qu’il est facile de mettre en bocaux, grâce à la lactofermentation (eau + sel à raison de 30g/l).

culture cornichon - récolte du jour sur un seul pied
culture cornichon – récolte du jour sur un seul pied

Nous utilisons des bocaux de 200ml réutilisés après achats de pâte à tartiné sans huile de palme, de moutarde à l’ancienne ou autres caramel au beurre salé du Comptoir de Mathilde !

culture cornichon du jardin urbain lactofermenté - association la jarre écocitoyenne
culture cornichon du jardin urbain lactofermenté – association la jarre écocitoyenne

Le rendement d’un seul pied de cornichon : 3 bocaux par semaine !

Le seul hic est de voir une branche partir à travers le grillage et proposer ses fruits du côté du voisin… mais comme les récoltes se font presque journalièrement, il est facile de rectifier la trajectoire des ramifications portant les fruits…

La culture des cornichons est une culture sympa, ludique et les enfants du voisinage sont curieux de voir la plante grandir. Les fruits grandissent vite : un cornichon peut tripler de volume en 1 jour : c’est étonnant !

Pour obtenir d’autres cornichon, il faut veiller à récolter des cornichon de taille moyenne, sans les laisser trop grossir car cela freine la pousse et la fertilisation des fleurs en bout de ramifications

Un article complet sur le sujet :

https://jardinage.ooreka.fr/plante/voir/256/cornichon

  • Prise de vue: 11 juillet, 2017

Engrais du commerce + compost : c’est trop !

Engrais du commerce + compost : c’est trop !… et cette année encore, je suis déçu.

Un retour sur expérience montre que l’énergie et le temps passé à construire des composteurs et produire du compost n’est peut-être pas la meilleure des solutions si le but est d’obtenir une terre fertile riche en biodiversité.

Le plus judicieux, à mon sens est de déposé sous le paillage les contenus des poubelles de table que l’on jetterait au composteur. Les vers de terre s’en nourriront. Les vers de terre s’y multiplierons, in situ.

Le compost est finalement le résultat de la digestion de tous les organismes qui le produisent. Introduit en terre, c’est finalement donné de la merde à manger aux organismes détrutivores !!!

De la même manière les engrais du commerce, ne donne pas à manger aux organismes qui aggradent la terre du potager.

J’ai souvent eu la main lourde en utilisant ces produits (même lorsque je pensais sous doser les engrais).

Il faut se poser la question de biodisponibilité des éléments nutritifs contenus dans le sol pour les plantes potagères. Les organismes qui produisent ses éléments nutritifs produisent également un substrat (la terre potagère) « well-balanced », bien équilibré, permettant la bio-assimilation des éléments nutritifs. On ne peut pas espérer cela en utilisant les engrais du commerce même si les dosages en KPN sont en adéquation avec les besoins des plantes…

J’ai l’impression que l’utilisation d’engrais liquide ou en granule en plus de l’amendement avec du compost maison rend une terre potagère saturée. J’ai souvent observé après une utilisation d’engrais que mes plants produisent des jeunes fruits pollinisés qui en une semaine jaunissent sur pied, comme pourraient l’être les fruits non pollinisés.

Compost + engrais : ça ne fait pas bon ménage !!!

Mes essais se sont portés sur la culture en bac, au jardin urbain allée du Pébrier.

Algoflash Naturasol - Engrais longue durée Tomates Courgettes Poivrons - dzprod Jardin
Algoflash Naturasol – Engrais longue durée Tomates Courgettes Poivrons – dzprod Jardin

Pour les tomates ça passe encore, mais pour les haricots c’est une bêtise de ma part car ils n’ont pas besoin de beaucoup d’amendement (surtout en azote) : le feuillage a vite jaunie.

Algoflash Naturasol - Engrais universel liquide - dzprod Jardin
Algoflash Naturasol – Engrais universel liquide – dzprod Jardin

En ce qui concerne la structure sur-élevée en ballot de paille qui concentre (tomate / melon / cornichon / butternut) l’usage de l’engrais à bruler les fruits naissants ( de melon / butternut / cornichon)…

Algoflash Naturasol - Engrais universel liquide pour le potager - dzprod Jardin
Algoflash Naturasol – Engrais universel liquide pour le potager – dzprod Jardin

Je ne sais pas gérer l’utilisation des engrais commerciaux… c’est mon dernier essai, c’est décidé j’arrête !

  • Prise de vue: 20 juin, 2017

Récolte au Kajo – MV Industrie – Pouss’vert – 2017 (all year long)

Article créé afin de montrer ses belles récoltes, la fierté du jardinier !

Le Kajo ® la « star des cagettes » mis en scène au jardin potager !

Kajo cadeau aux adhérents - 30-03-2017
Le contenu d’un Kajo comme cadeau de bienvenue aux adhérents de l’association LA JARRE ÉCOCITOYENNE  – 30-03-2017
Récolte de fève au Kajo® 02-05-2017
Récolte de fève au Kajo® 02-05-2017

Les récoltes de juin juillet et août sont dédiés à l’apprentissage de la conservation alimentaire par le biais de la lactofermentation (en saumure).

Cet article n’a pas été suivi cette année car je me concentre au développement de l’association La JARRE Écocitoyenne (bureau, planning des ateliers sur l’année, dépenses, recherche de subvention, etc…) ; je m’occupe des sites DZprod Jardin et lajarre.fr ; je gère les jardins ( jardin DZprod, jardin de quartier, jardin partagé… et cet été, je suis seul) ; je continue en parallèle le travail de web marketing afin d’obtenir des outils pour le mutualisation communautaire.

Bref, la recherche de subvention est pour l’instant nulle (refus de la mairie de Rochefort du Gard pour nous allouer une enveloppe de démarrage). Aujourd’hui les caisses sont plus que vides… et avec ce qu’il m’arrive dans le civil… je suis forcé d’arrêter les dépenses pour les associations.

Concernant les paniers de récoltes… voir l’article de l’année dernière :  Récolte au Kajo – MV Industrie – Pouss’vert – 2016 (all year long)

  • Prise de vue: 30 mars, 2017

Comment conserver les légumes du jardin rapidement par la lactofermentation

Comment conserver les légumes du jardin rapidement par la lactofermentation ? Tout simplement en s’inscrivant aux ateliers de l’association La JARRE Écocitoyenne à Rochefort du Gard (association@lajarre.fr)

La lactofermentation est la solution idéale pour traiter les surplus de production au jardin potager.

Faire ses conserves et bocaux est chronophage, c’est la raison pour laquelle les jardiniers amateurs ont tendance à donner les surplus de production à leur famille ou voisins : On ne peut pas être « au four et au moulin », cultiver, récolter… et faire des conserves !!!!

David des jardins de DZprod propose ses surplus de production lors de ses « récoltes au Kajo » pour mettre en place des ateliers au sein de l’association La Jarre.

Des ateliers conviviaux vous apprendrons à traiter vos surplus de production : Inscrivez vous !

Renseignez-vous auprès de l’association La JARRE Écocitoyenne de Rochefort du Gard : site web : lajarre.fr ; mèl : association@lajarre.fr ; tél (09.52.17.44.69)

Kajo de bocaux lactofermentés - DZprod Jardin
Kajo de bocaux lactofermentés – DZprod Jardin

On ne reviendra pas sur les bienfaits de la lactofermentation (effet probiotique, préservation vitaminique, conservation zéro carbone car on ne chauffe pas les aliments… etc…). Une rubrique entière est dédiée à la lactofermentation sur ce site (essais, recettes et conseils, c’est Ici), pour la mise en pratique… restent les ateliers (voir plus bas).

Cet article donne une solution, si on a la chance d’avoir gardé les bocaux de grand-maman (style « le parfait »). L’association vous fournira les conseils, le sel, des opercules

La conservation se fait en saumure (eau + 30g de sel de mer non chloré par litre d’eau minérale). Certains légumes ne demandent aucun ajout de saumure mais simplement l’adjonction de sel de mer non chloré à raison de 10g/Kg (carotte, chou blanc pour faire de la choucroute, etc…).

Les bocaux après une semaine de fermentation sont conservés à température idéale de 17°C. Je les place en cave, au jardin du Loucascarelet :

Stock de Lactofermentation en cave au Loucastarelet - 14 juillet 2017
Stock de Lactofermentation en cave au Loucastarelet – 14 juillet 2017

Autres articles concernant la lactofermentation :

  • Prise de vue: 14 juillet, 2017

Accident Scotto – avenue Provence – Rochefort du Gard

Il est super dangereux ce petit carrefour entre l’école et le lycée à Rochefort du Gard. C’est le croisement de l’avenue Vincent Scotto et l’avenue de Provence. Ce n’est pas un stop mais cela devrait en être un…

Le 08/07/2017 Un jeune de 17 ans m’est rentré dedans… il venait de ma droite… Je suis peut-être en tort car il venais de ma droite mais je m’étais engagé… Il a percuté l’arrière côté droit du véhicule.
Résultat : un pouce et un genou avec entorse !
Je suis désolé pour ce jeune qui allait au travail dans un restaurant pour assurer le service du soir. Ces parents et lui ont passé la soirée aux urgences…

Il y a des circonstances atténuantes :

  • un arbre,
  • une voiture stationnée sur le trottoir piéton, bouchant la visibilité complétement (à noter que les riverains de cette rue Scotto n’ont pas la chance comme moi d’avoir des places de parking délimitées sur la chaussée : on n’a pas le choix que de se garer sur le trottoir…)
  • 17h50 : le soleil était un peu éblouissant également (c’est pourquoi j’avais presque marqué le stop sur ce « Céder le passage »).
Arbre et vélicule génant la visibilité _ Accident Scotto - Provence - Rochefort du Gard
Arbre et vélicule génant la visibilité _ Accident Scotto – Provence – Rochefort du Gard
vélicule génant la visibilité _ Accident Scotto - Provence - Rochefort du Gard
Accident Scotto – Provence – Rochefort du Gard

Le jeune de 17 ans a percuté l’arrière de la voiture, il a cassé un feux et le carénage avant de sa moto mais il s’est surtout blessé et aurait pu se faire bien plus mal.

Dégats _ Accident Scotto_Provence
Dégâts _ Accident Scotto_Provence
Dégats passage de roue_ Accident Scotto_Provence
Dégâts passage de roue_ Accident Scotto_Provence
Dégâts dessus de roue_ Accident Scotto_Provence
Dégats dessus de roue_ Accident Scotto_Provence

Au 12/07/2017 : En ayant bien mal rempli le constat, je ne suis mis en tors, à tors… Bilan : un nouveau constat n’a pas pu se faire devant le refus de la partie adverse et me voilà fautif alors que selon la gendarmerie, les internautes et la mairie, je n’étais pas en tors. C’est un rond point et non un simple carrefour… Je n’ai pas vu la moto qui aurait du me céder le passage car j’étais d’avantage engagé sur ce rond point…
Maintenant, me voilà dans l’embarras : si j’ai un accident dans les 2 ans, je risque d’être radié de mon assurance alors que jusqu’à présent je n’ai jamais été en tors de mes divers accidents de la circulation sur la voie publique…

Moralité : dans le doute, il vaut mieux ne pas signer un constat à l’amiable. Se renseigner et revenir ensuite sur le constat… Le constat est juste un papier officiel pour l’échange des coordonnées des 2 parties mais si il est signé : il devient un CONTRAT avec le devoir de respecter l’ensemble des déclarations écrites sur le constat et l’impossibilité de modifier quoi que ce soit. On peut refaire un constat mais il faut impérativement que les 2 parties le signe sinon, seul le constat primaire prévaut.

Dans mon erreur, j’ai appris :
_ les règles et précautions à prendre et l’importance d’un constat à l’amiable (pas si friendly que ça au final !)
_ que même non fautif, le nombre d’intervention et de déclaration à son assurance peut faire augmenter les cotisations, voir même la radiation (comme cela se présente à moi…)
_ ne jamais s’entendre oralement avec la partie adverse, cela n’a pas de valeur juridique,
_ il faut connaitre son code de la route et se mettre à jour (je me croyais en tors car la moto venait de ma droite mais comme moi, elle n’avait pas respectée « un signal de priorité » (le Céder le passage que je croyait initialement absent de son côté)
_ rester sur le lieu de l’accident et faire intervenir les autorités ou/et les pompiers… (Le jeune m’avais dit que ça allait, c’est pourquoi nous sommes allés chez moi (à 100m du lieu de l’accident) pour appeler les parents et remplir le constat. Cela m’a été reproché après coût lorsque des douleurs se sont réveillées chez moi… (petite entorse au pouce)
_ dans ce cas précis, le fait que ce soit un rond point et non un carrefour change du tout au tout… je suis trop idiot de ne pas l’avoir dessiné sur le croquis…

Conclusion : Heureusement que le jeune n’a pas été plus blessé car à son age j’avais perdu un de mes meilleurs amis en mobilette dans un accident similaire… j’ai eu super peur pour lui et c’est cela qui m’a fait perdre mes moyens lors de la rédaction du constat rempli non pas avec lui mes avec ses parents.

  • Prise de vue: 8 juillet, 2017

Gants Rostaing TERRA manutention fine et milieu humide

Les gants TERRA de chez ROSTAING sont en polyamide mais ils réspirent ! Pas de couture, ainsi on manipule avec un max de doigté !

Réf : TERRA, N°2391, Taille 9.

Gants EN 388  : 4131 (comprendre ses chiffres concernant la norme européenne et les indices de résistance à l’abrasion, la coupure, la déchirure et la perforation)

Encore un essai de gant mais cette fois ci multi-usage : jardin (lavage des légumes, des fruits), petits travaux de taille, mixage des composteurs, retournement des piles de compost, plantation, repiquage, etc…

Les gants TERRA de chez ROSTAING sont à l’essai au sein des association « DZprod Jardin » et « la JARRE Écocitoyenne » (demande : association@lajarre.fr)

Taille en vert des fruitiers – 2017

La taille en vert des fruitiers doubles U, gobelet, demi-tige a été faite mi juin. Mi Mai à début juin, c’eut été mieux ! La taille de forme en nov 2016 a produit ses effets. Il y a de nombreux fruits. Les fruits doivent être réduit en nombre. (cf image mise en avant de début décembre 2016)

Remarque pour mémoire :

Taille de forme et taille trigemme : fév/Mars.

Taille en vert : Mai/juin.

Le biseaux tranchant du sécateur côté tige restante, à un demi centimètre de l’œil.

Tailler les rameau à bois à 2 feuilles (dès qu’il y a 4 feuilles).

Pommier : 4/5 feuilles des bois de l’année. couper les gourmand au niveau des charpentière horizontale (ceux qui monte à pic). Couper 2/3 feuilles après une bourse portant des fruits.

Poirier : 6/7/8 feuilles (8 feuilles si rameau très vigoureux ; 6 feuilles si pas vigoureux)

Plus le segment de coupe est petit mieux c’est (maladie moindre, bourrelet cicatriciel se referme plus vite) c’est pour cela que la taille de forme est préférée en mars (au sortir de l’hiver qu’en entrée) ?….

Vidéo présentant le travail de taille en vert à faire. Noter un grand nombre de bois de l’année partant de la charpentière seront de nouveau coupés à trois feuilles en mars prochain. La taille en vert permet ici de concentrer la sève dans les rameaux portant les fruits.

Liens pour mémoire inter site :

Gants ROSTAING : spécial Taille intensive (Rameau)

Gants ROSTAING « Rameau »: spécial Taille intensive sont très bien conçus. Ils se différencient des autres gants part l’ajout d’une mousse antichoc dans la paume de la main, dans la commissure du pouce et de l’index, là où justement l’usage intensif du sécateur provoque des cloques à coup sur !!!

Rostaing Rameau - taille intensive - DZprod Jardin
Rostaing Rameau – taille intensive – DZprod Jardin

Caractéristiques des gants RAMEAU :

Réf : RAMEAU, N°3588, Taille 9.

Ses gants possèdent les qualités suivantes : lavables, cuir tanné en France, coutures inversées (technologie DYNEEMA ®), mousse antichoc (technologie PORON ®).  Voir les gants Rameau sur le site du fabricant. Ces gants RAMEAU sont beaucoup utilisés lors de la taille de la vigne.

Notre première utilisation de ces gants RAMEAU de chez ROSTAING a été pour la taille en vert des fruitiers au Jardin de DavidZ, président de l’association la jarre écocitoyenne.

Evolution chronologique d'un jardin d'un particulier et de jardins partagés associatifs (Asso LA JARRE ÉCOCITOYENNE) à Rochefort du Gard.