vélicule génant la visibilité _ Accident Scotto - Provence - Rochefort du Gard

Accident Scotto – avenue Provence – Rochefort du Gard

Il est super dangereux ce petit carrefour entre l’école et le lycée à Rochefort du Gard. C’est le croisement de l’avenue Vincent Scotto et l’avenue de Provence. Ce n’est pas un stop mais cela devrait en être un…

Le 08/07/2017 Un jeune de 17 ans m’est rentré dedans… il venait de ma droite… Je suis peut-être en tort car il venais de ma droite mais je m’étais engagé… Il a percuté l’arrière côté droit du véhicule.
Résultat : un pouce et un genou avec entorse !
Je suis désolé pour ce jeune qui allait au travail dans un restaurant pour assurer le service du soir. Ces parents et lui ont passé la soirée aux urgences…

Il y a des circonstances atténuantes :

  • un arbre,
  • une voiture stationnée sur le trottoir piéton, bouchant la visibilité complétement (à noter que les riverains de cette rue Scotto n’ont pas la chance comme moi d’avoir des places de parking délimitées sur la chaussée : on n’a pas le choix que de se garer sur le trottoir…)
  • 17h50 : le soleil était un peu éblouissant également (c’est pourquoi j’avais presque marqué le stop sur ce « Céder le passage »).
Arbre et vélicule génant la visibilité _ Accident Scotto - Provence - Rochefort du Gard
Arbre et vélicule génant la visibilité _ Accident Scotto – Provence – Rochefort du Gard
vélicule génant la visibilité _ Accident Scotto - Provence - Rochefort du Gard
Accident Scotto – Provence – Rochefort du Gard

Le jeune de 17 ans a percuté l’arrière de la voiture, il a cassé un feux et le carénage avant de sa moto mais il s’est surtout blessé et aurait pu se faire bien plus mal.

Dégats _ Accident Scotto_Provence
Dégâts _ Accident Scotto_Provence
Dégats passage de roue_ Accident Scotto_Provence
Dégâts passage de roue_ Accident Scotto_Provence
Dégâts dessus de roue_ Accident Scotto_Provence
Dégats dessus de roue_ Accident Scotto_Provence

Au 12/07/2017 : En ayant bien mal rempli le constat, je ne suis mis en tors, à tors… Bilan : un nouveau constat n’a pas pu se faire devant le refus de la partie adverse et me voilà fautif alors que selon la gendarmerie, les internautes et la mairie, je n’étais pas en tors. C’est un rond point et non un simple carrefour… Je n’ai pas vu la moto qui aurait du me céder le passage car j’étais d’avantage engagé sur ce rond point…
Maintenant, me voilà dans l’embarras : si j’ai un accident dans les 2 ans, je risque d’être radié de mon assurance alors que jusqu’à présent je n’ai jamais été en tors de mes divers accidents de la circulation sur la voie publique…

Moralité : dans le doute, il vaut mieux ne pas signer un constat à l’amiable. Se renseigner et revenir ensuite sur le constat… Le constat est juste un papier officiel pour l’échange des coordonnées des 2 parties mais si il est signé : il devient un CONTRAT avec le devoir de respecter l’ensemble des déclarations écrites sur le constat et l’impossibilité de modifier quoi que ce soit. On peut refaire un constat mais il faut impérativement que les 2 parties le signe sinon, seul le constat primaire prévaut.

Dans mon erreur, j’ai appris :
_ les règles et précautions à prendre et l’importance d’un constat à l’amiable (pas si friendly que ça au final !)
_ que même non fautif, le nombre d’intervention et de déclaration à son assurance peut faire augmenter les cotisations, voir même la radiation (comme cela se présente à moi…)
_ ne jamais s’entendre oralement avec la partie adverse, cela n’a pas de valeur juridique,
_ il faut connaitre son code de la route et se mettre à jour (je me croyais en tors car la moto venait de ma droite mais comme moi, elle n’avait pas respectée « un signal de priorité » (le Céder le passage que je croyait initialement absent de son côté)
_ rester sur le lieu de l’accident et faire intervenir les autorités ou/et les pompiers… (Le jeune m’avais dit que ça allait, c’est pourquoi nous sommes allés chez moi (à 100m du lieu de l’accident) pour appeler les parents et remplir le constat. Cela m’a été reproché après coût lorsque des douleurs se sont réveillées chez moi… (petite entorse au pouce)
_ dans ce cas précis, le fait que ce soit un rond point et non un carrefour change du tout au tout… je suis trop idiot de ne pas l’avoir dessiné sur le croquis…

Conclusion : Heureusement que le jeune n’a pas été plus blessé car à son age j’avais perdu un de mes meilleurs amis en mobilette dans un accident similaire… j’ai eu super peur pour lui et c’est cela qui m’a fait perdre mes moyens lors de la rédaction du constat rempli non pas avec lui mes avec ses parents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *