Tous les articles par David ZICOLA

Plus de renseignements au 09 5217 4469

Tondeuse STAYSHARP MAX de FISKARS hélicoïdale

La tondeuse STAYSHARP MAX de FISKARS est en prêt au sein de l’association DZprod Jardin et la JARRE Écocitoyenne de Rochefort du Gard.

Pour les détails techniques voir la page du constructeur (Ici).

Voilà une alternative géniale pour ceux qui veulent tondre « au naturel » !

Les avantages :

  • Pas de moteur,
  • pas de bruit : on ne gène pas les voisins et on préserve ses oreilles, aucune gène auditive ni d’acouphène !
  • plus de carburant ou mélange : fini les bidons d’essence à remplir et les ruptures de travail de tonte liées au manque de carburant ! Fini également le nettoyage du carburateur et la vidange du réservoir en fin de saison !!!
  • Pas de fil électrique non plus : fini le casse-tête de trimballer le fil lors du cheminement dans le jardin, on pousse la tondeuse sans se soucier de rien !
  • le rangement de la tondeuse peut se faire dans un espace réduit car la poignée de traction peut se redresser verticalement et même s’enlèver facilement ! On peut ainsi également transporter facilement la tondeuse dans le coffre de la voiture…
  • on peut régler la hauteur de coupe comme pour toute tondeuse… La tondeuse STAYSHARP permet une hauteur de coupe variant de 2,5cm à 10cm.
  • l’herbe coupée est éjectée vers l’avant : on travail proprement. Fini de devoir laver les chaussures et les chaussettes vertes et collantes !!!
  • l’herbe coupée peut-être récupérée grâce à un bac de récolte qui se fixe simplement en amont de la tondeuse hélicoïdale (description ici, image ici)
  • puissance, largeur de coupe, performance de coupe la meilleure de toute les tondeuses hélicoïdales du marché !!!

L’essayer, c’est l’adopter ! Nous sommes certain qu’une fois l’essai fait dans votre jardin et conscient qu’il faille passer la tondeuse hélicoïdale plus régulièrement que la tondeuse électrique et thermique, vu les nombreux avantages cités, vous en ferrez l’achat !

Les points négatifs :

  • l’entretien des lames par affutage est fastidieux (mais un peu comme pour toute les tondeuses). On laissera le soin à DavidZ de l’association de procéder à l’affutage lorsque les adhérents remarqueront que l’herbe à plus tendance à se plier qu’à être coupée nette !!!
  • par rapport aux tondeuses bruyantes, il faut néanmoins passer cette tondeuse plus régulièrement.

DavidZ aura soin de procéder à l’entretien de la tondeuse en se référent à la vidéo ci-dessous et au kit d’entretien Fiskars n°110990 (lime et huile spécifique).

Serre LUNA+ (Nortene) structure en acier galvanisé HS au niveau du cintrage de la porte.

Je suis super content de ma serre Luna+, achetée le 11/01/2015 à Botanic St Anthelme (Avignon).

Cependant, je vais devoir faire marcher la garantie de 20 ans sur la structure : La tubulure cintrée au niveau de l’angle du cintrage de la porte (pièce notée « O » sur la notice de montage de la serre LUNA+ de chez Nortene, page 2, 3 et 5).

La serre est placée à l’abri des vents dominant contre une haie de cyprès dépassant de 2 fois sa hauteur (4 mètres). La porte a été positionnée de ce côté stratégiquement en fonction du vent. Le sol est stable et de niveau. La porte fait face au soleil en fin de journée (l’exposition au soleil est ainsi limitée).

Il n’y a pas eu de tempête, de choc, et aucun objet n’est venu chuté sur la structure.

La garantie devrait alors pouvoir s’appliquer

  • Image : (cliquer pour agrandissement !)
Tubulure cintrage de porte serre LUNA cassée - DZprod Jardin
Tubulure cintrage de porte serre LUNA cassée – DZprod Jardin
  •  Vidéo postée sur ma chaîne Youtube concernant le jardinage :

D’ailleurs, je suis satisfait de la relation commerciale (que j’ai malheureusement due entretenir avant d’avoir eu gain de cause (voir le problème que j’ai eu sur l’habillage)) avec le commercial et la société Intermas (Nortene). Il m’a fallu longuement m’expliquer mais, ils ont su m’entendre.

J’espère que de nouveau, j’obtiendrais satisfaction… La première fois cela a pris beaucoup de temps mais cette fois ci j’ai le temps car nous sommes en été et j’ai laissé la porte grande ouverte et ne la fermerais qu’en octobre/novembre…

Agenda de l’association La JARRE Écocitoyenne

Cet article permet la mise en place d’un Agenda dédié aux activités de l’association LA JARRE ÉCOCITOYENNE. Tests et essais seront réalisés avant la publication de l’agenda sur le site Web de l’association.

Également en test, un plugin « the event calendar » (version basic). Pour 89dollars, ce plugin peut alors gérer les occurrences réccurrentes (ce que fait gratuitement GOOGLE CALENDAR !)

Le but est alors de créer toutes les occurrences sur Google Calendar puis d’exporter l’agenda ainsi créer pour voir comment il est interprété par le plugin sur le site de l’asso… (ouille ! après vérification l’exportation est également payante : elle entre dans les 89dollars comme pour la réccurence)

Essai du 16/08/2017 : 2 événements (dont un événement récurrent 1 semaine sur 2, le week-end) et des rendez vous (M. Bachevalier ce jour et la projection du Film DEMAIN, en octobre).

On remarque que l’affichage du calendrier prend pas mal de temps pour s’afficher…

On a bien fait de créer une adresse Gmail pour l’asso, cela permet de mettre en place l’agenda GOOGLE+. Par contre les internautes vont alors communiquer via cette adresse. Il faudra prévoir une redirection ? !… (à voir lors des premiers enregistrements des internautes et des adhérents de l’asso…)

Tarte poire williams et figues Amandine : Atelier cuisine

Apprenez à faire une tarte aux poires et figues maison : Inscrivez vous aux ateliers cuisine au sein de l’association la Jarre écocitoyenne avec notre chef  « David » de DZprod Jardin.

Appareil : 3 poires williams (DZprod Jardin), 12 figues de Stéphane et Sandra. La crème Amandine : (110 grammes de sucre + 110g de beurre mou) + 2 œufs (poules du Lou Cascarelet)+ un trait de grand Marnier + 1 cuillère à soupe de Maïzena + 110g de poudre d’amande.

La pâte : (97g de beurre + 250g de farine) + (graine de Chia finement hachées) + 97g H2O.

Tarte Amandine figues et poires du jardin - DZprod Jardin - 14 Aôut 2017
Tarte Amandine figues et poires du jardin – DZprod Jardin – 14 Aôut 2017

APPRENDRE à FAIRE une pâte brisée : Atelier cuisine au sein de l’association La JARRE Écocitoyenne. Un atelier cuisine  vous sera proposé selon vos disponibilité.

TECHNIQUE et TOUR de MAIN !

Vous aurez la fierté et la connaissance pour faire votre pâte brisée ! Fini le détour au supermarché ou à la supérette pour acheter une pâte à tarte, trop fine, souvent non précuite.

Poser la pâte sur le moule à tarte est une opération difficile : APPRENEZ comment faire avec une technique de pâtissier pro.

Une tarte « HOME-MADE » avec des ingrédients du jardin : c’est la classe !

Demande pour participer à un atelier : laisser vos coordonnées à david@lajarre.fr ou laisser un message au 09.52.dix-sept.44.69 !

Commandez vos confitures !

Oyé, oyé, Braves gens !

Les confitures issues des « ateliers confiture » sont prêtes à être dégustées !

DZprod Jardin s’est joint à l’équipe des cueilleurs de l’association La Jarre écocitoyenne afin d’apporter des fruits gorgés de soleil aux « ateliers confiture » de l’association Rochefortaise.

Les confitures sont en vente au profit de l’association :

  • 5€ le pot (type Bonne Maman) ; 12€ les 3 pots !
  • 4€ le pot type (le comptoir de Mathilde) ; 10€ les 3 pots !

Choix parmi :

  • Figue,
  • Mûre
  • Sureau
  • Mure / sureau
  • Abricot
  • Tomate verte
Vente de confiture 330ml 5 euros le pot - 12€ les 3 pots - Au profit de l'asso "la jarre écocitoyenne"
Vente de confiture 330ml 5 euros le pot – 12€ les 3 pots – Au profit de l’assotiation « la jarre écocitoyenne »

Le projet, l’achat d’une nouvelle bassine à confiture en cuivre à fond épais ! Les bassines seront en prêt aux membres de l’association La Jarre écocitoyenne et aux lecteurs inscrits à la newsletter et à la chaine Youtube de DZprod Jardin !

Famille, amis, passez commande SVP (cliquez Ici et indiquez votre choix, livraison gratuite !).  Merci d’avance.

Nota Béné : Afin de nous aidez dans la recherche de pots vides, sachez que DavidZ tient promesse d’un pot plein en échange de 10 pots vides. Merci d’ailleurs à Claude & Claude Laurent pour la 50aine de pot Bonne Maman !

Forum des associations – Rochefort du Gard – 09 septembre 2017

Le forum des associations aura lieu début septembre 2017. La nouveauté, l’inscription de l’association la JARRE Écocitoyenne !

L’association La JARRE Écocitoyenne sera pour la première fois présente au Forum des associations de Rochefort du Gard, Samedi 9 septembre 2017, de 10h à 17h30.

Forum des associations à Rochefort du Gard - 9 septembre 2017 - salle Jean Galia
Forum des associations à Rochefort du Gard – 9 septembre 2017 – salle Jean Galia

Venez en savoir plus sur les activités de l’association, inscrivez vous, devenez membres et soyez force de proposition pour notre première année de vie associative au sein de notre belle commune de Rochefort du Gard.

David ZICOLA

(DZprod Jardin & président de l’association la Jarre Écocitoyenne) vous accueillera. Le  stand vous fera découvrir en photos nos activités (jardin, jardin partagé, jardin communautaire, fabrication de composteur, outils en partage, mutualisation de matières premières (couvert, paillage, compost, terre végétale).

Du jardin à l’assiette : On vous parlera des ateliers « Kéfir Yaourt végétal, lactofermentation, jus & extrateur de jus, atelier de cuisine à l’année, aggradation alimentaire, partage des récoltes issus des jardins, achats de groupe, etc…

R.R.R : On vous parlera des notions de Recyclage (atelier réutilisation & réemploi), atelier « Dans quelle poubelle, je mets ça », la notion de recyclage et réemploi car « les déchets pour certains sont des trésors pour d’autres ».

L’Écocitoyenneté : le désherbage écocitoyen à Rochefort du Gard, c’est quoi ? On vous parlera de solution de désherbage écologique : prêt d’outils pour essai (désherbeur thermique, désherbeur électrique, tondeuse à gazon manuelle, serfouette & huile de coude). Venez rejoindre & Intégrer ou faites intervenir notre équipe « after rain squad ».

Échange de savoirs & de savoir-faire, au jardin, en cuisine, en ville comme en campagne… en partenariat avec de nombreuses entreprises ou associations au local.

Le stand proposera un atelier Lactofermentation : En 2 minutes vous apprendrez à lactofermenter un citron Bio ! Vous repartirez avec un bocal (style « Le parfait ») contenant votre citron confit, de quoi là agrémenter quelques uns de vos plats et salade de fin d’été !

Inscription : 15€ à l’année.

Conseil Conservation Récolte Oignon : Lactofermentation !

Conseil pour la conservation d’une récolte d’oignons au jardin potager biologique.

La lactofermentation est la solution idéale pour avoir des oignons toute l’année !

Les avantages :

  • pas besoin de surveiller la récolte car pas de « pourrissement »,
  • alors que les bulbes mis en cave se conservent entre 3 et 6 mois, une lactofermentation peut attendre gentiment plus d’un an ! On couvre ainsi, ses besoins en oignons pour l’année !!!
  • on ne pleure qu’une fois (lors de la préparation de la mise ne lactofermentation), ensuite on dispose des oignons déjà découpés,
  • on n’encombre pas son congélateur et on évite ainsi la transmission de l’odeur d’oignon au reste des aliments congelés !!!
  • on augmente les propriétés nutritionnelle par la lactofermentation…
  • on consomme l’intégralité de la récolte sans jeter aucun oignons (pas de pourrissement), donc en plus de la quiétude de ne pas surveiller son panier d’oignons mis en cave… on est certain de consommer l’intégralité de sa récolte !!!
conserver vos oignons en lactofermentation - DZprod Jardin
conserver vos oignons en lactofermentation – DZprod Jardin

Voir l’article sur la bande de culture qui a permis de créer cet article : la culture des oignons au jardin partagé du Loucascarelet et la mise en lactofermentation de 4 cultivars d’oignons.

Basilic en pot : (culture et astuce), un seul pot pour toute la saison !

L’achat d’un pot de basilic en grande surface, au marché ou en jardinerie spécialisé, ne coute que 2 à 3€.

Bien des personnes ne profitent de cette aromate que 2 à 3 semaines….avant de voir le basilic péricliter et mourir…

Ils ne cueillent le basilic que si besoin. Ils laissent le pot tel qu’ils l’ont trouvé dans les étals. Bien souvent, les gens disposent le pot à l’intérieur de la maison mais trop exposé au soleil (les feuillent se recroquevillent et les tiges se plient). D’autres les gardent trop à l’ombre (les tiges s’allongent et le feuillage ne se développe que peu : vert foncé, il devient vert clair).

Ces gens trouvent naturel que le pot ne perdure que 2 à 3 semaines… et pourtant… un pied de basilic bien conduit vous donne des feuilles en quantité et cela pour toute la saison estivale  !

Comment faire pour un rendement de fou à partir de votre achat d’un pot de basilic du commerce :

comment mieux cultiver le basilic en pot ou en jardinière - conseil DZprod Jardin
comment mieux cultiver le basilic en pot ou en jardinière – conseil DZprod Jardin

Après l’achat, observez que le pot contient non pas un seul pied de basilic mais une multitude. Faite une première récolte en coupant toutes les tiges au dessus du troisième ou quatrième étage. Bien souvent cela équivaut à réduire les tiges de plus de la moitié de la motte !

Si vous avez une terrine, un bac ou des pots vacants, de la terre du jardin, du terreau ou une jardinière non encore utilisée vous allez rentabilisé votre achat pour sur !!!

Comment mieux cultiver le basilic en pot en terrine ou en jardinière - DZprod Jardin
Comment mieux cultiver le basilic en pot en terrine ou en jardinière – DZprod Jardin

Casser la motte et séparez délicatement les plants de basilic pour les transplanter dans vos contenants !

Il faut faire cela à l’ombre par temps frais car les racines sont hyper fragile. Il faudra ensuite garder les transplants à mi-ombre et pas en plein cagnard !… et surveiller l’arrosage.

Il faudra être patient un bon mois pour pouvoir de nouveau profiter de votre basilic et pouvoir à nouveau prélever de quoi agrémenter salades de tomate ou autre… et si lors de la première récolte vous avez pensé à congeler votre basilic vous ne manquerez de rien pendant ce temps d’attente….

Vous allez observez que les tiges que vous avez réduites vont engendrer 2 rameaux. D’une seule tige principale, on obtient maintenant deux tiges ! On observera dans le temps que ces deux tiges vont s’étoffer… et on coupera de nouveau ces tiges au dessus du troisième étage lorsque ces nouvelles tiges proposeront au moins une dizaine d’étage.

2 à 3 semaines plus tard, on obtient un plant qui s’est renforcé avec, une tige principale, deux tiges secondaires et sur chacune encore 2 tiges tertiaires !!!

Idem, on coupera les tiges tertiaires au dessus du troisième étages lorsque celles ci auront produite une dizaine d’étage…

On note que réduire ainsi le pied de basilic empêche la production de fleurs et donc la montée en graine…. C’est intéressant car seules les feuilles sont destinées à la cuisine….

On conclut donc que si on ne fait rien, on obtient en 2 mois, un basilic tout chétif et qui est montée en graine.

Réduire les plants la première fois, va privilégier le système racinaire à se développer. Les plants seront plus vigoureux.

Si pas de transplantation après achat, les plants meurent tous très vite (trop serrés, le système racinaire comme le système foliaire se gênent entre-eux et entre en compétition).

Au bout de 2 mois après la transplantation, on obtient des plants de basilic bien touffus et volumineux. Chaque plant est alors aussi volumineux que le pot initialement acheté (contenant une multitude de basilic qui étaient en compétition dans ce « petit pot »)

Jardinière calipso de chez MV Industrie pour du basilic et des aromatiques tout l'été !
Jardinière calipso de chez MV Industrie pour du basilic et des aromatiques tout l’été !

L’image est le résultat au bout de 2 mois de la transplantation d’un pot de basilic bien reparti dans la jardinière. Si vous avez la chance comme moi de posséder une jardinière calipso (de chez MV Industrie), votre récolte en sera d’autant plus belle. Pour comprendre pourquoi lire l’article vantant les mérite de la jardinière calipso…

Nota bene : de la même façon que l’on a transplanté les salades surnuméraires lors d’un semis en ligne trop serré, on utilise la jardinière calipso pour rentabiliser l’achat d’un seul pot de basilic. On estime à une dizaine d’euros l’économie faite sur 3 mois et surtout la joie d’avoir du basilic de mai à septembre !!!!

Tryphon le pigeon

Ce pigeon (oisillon de 3 semaines certainement) a été recueilli en Avignon après être apparemment « tombé du nid »… Un de mes voisins (Mansour) me l’a confié ce matin car il prépare son déménagement. Lui, s’envole pour un autre habitat et il s’inquiète pour son petit protégé rescapé Avignonnais !

Le pigeon est un animal sauvage, qui vit en société : sa réintégration dans un groupe est souvent plus que difficile mais nous allons essayé. On va le garder encore une quinzaine de jours, en cage dans la maison et pas sous la clim (les oiseaux sont sensibles au courant d’air).

Alors Tryphon deviendra t-il PIGEON ou PIGEOFF ?

tryphon futur pigeon ou pigeoff
tryphon futur pigeon ou pigeoff

On va tous faire pour qu’il devienne un beau pigeon autonome en espérant qu’il réintègre un groupe de pigeon sauvage Rochefortais !!!… mais il faut commencer par le nourrir :

Plutôt que broyer des graines germées, je lui donnerais entière… (cela est conseillé, vu sur le net !!!). Je vais présenter à Tryphon, des graines et de l’eau… Dans sa caisse, je ne met pas de paille comme je l’aurais fait pour des poussins mais simplement du papier absorbant et une ou deux poignées de sable sur le dessus. Le sable peut être ingérer pour broyer les graines ensuite dans son jabot.

Vidéo le jour où Mansour m’a transmis Tryphon :

Lorsqu’il commencera à voler, je le mettrai avec les poussins au jardin du Loucascarelet. J’y ai vu une colonie de tourterelle et des pigeons qui aiment profiter des grains laissés par les poules. J’espère que Tryphon pourra un jour intégrer une colonie. Je sais que les chances sont faibles. Les chats du voisinage passant par le poulailler des poussins n’en ont jamais encore dévorer un seul… J’espère seulement qu’ils épargneront Tryphon également !

En souhaitant la bienvenue et une longue vie à TRYPHON le pigeon !

NB : Mise en garde de ma femme…. (et il faut toujours les écouter !!!). Le pigeon est vecteur de maladie… surtout par ses fientes. Dans la maison, c’est pas top… Dans la nature (heu… en ville), il se serait fait dévorer…

En effet : Lien des maladies transmissibles à l’homme (zoonose).

Directement, au poulailler, vu qu’il ne s’alimente pas seul… il risque de ne pas faire long feu. Je pourrais le gardé, le temps qu’il apprenne à manger seul et à voler, à la maison mais en dehors de l’habitat.

Le 24/07/2017 : Je viens de le trouver mort ce matin. Il avait une maladie respiratoire, la même me semble-t-il qui a tué mes 2 poussins le 25/04/2017 (voir article) : Difficulté respiratoire, arrêt de l’alimentation 2 jours avant. Son état s’est empiré la toute plus rapidement que pour les poussins. Les symptômes respiratoires étaient présents quand Mansour m’a confié le pigeon et ils se sont rapidement amplifiés. Je pense à une Laryngotrachéite… C’est certainement la raison pour laquelle la mère pigeon a éjecté son petit hors du nid…

Maladies du poirier : la rouille grillagée, la fumagine (via la punaise Tigre) et autre coup de chaud

Les maladies observées sur mes poiriers cette année 2017, sont relatées dans la vidéo suivante, présentant la rouille grillagée, la fumagine et le coup de chaleur de juin 2017.

Chaque année, durant l’été, des tâches oranges apparaissent sur les feuilles de mes poiriers. Ensuite, au revers de la feuille, des tumeurs véruqueuses se développent. Enfin, (mi-Aôut, fin d’été) des excroissances coniques sur les tumeurs libèrent des spores… Les poiriers ont chopé une maladie crytogamique : la rouille grillagée.

Je pensais initialement que cette maladie cryptogamique était d’autant plus virulente si on arrose trop son arbre. Du coup je n’ai presque pas arrosé les doubles-U. RÉSULTAT poiriers ont souffert d’un manque d’eau et j’ai retrouvé pas mal de feuilles sèches sur l’arbre.

Juin 2017 a été un mois record (record de chaleur)… De plus, les doubles-U, ont été plantés le long de la longrine du mur, côté « Allée de Provence », par une entreprise paysagiste, mais les trous de plantation étaient bien trop petits : Les racines n’ont trouvé que peu de place. Ces deux facteurs, ont provoqués un coup de chaleur, surtout sur le poirier pourtant le plus à l’ombre du mûrier platane… (j’avais réduit une charpentière l’hiver dernier). La sècheresse apparente gagne (au 19/07/2017) la moitié de ce double-U mais également la charpentière du poirier double-U, de gauche.

Je pensais les feuilles malades mais je n’ai rien vu sur le Net, à par des clichés identiques parlant de coup de chaleur :

NB : la température a grimpé à 37,2 degrés lundi 12 juin, en Avignon, un record ! Alès, la ville la plus chaude de France, en juin 2017… et moi qui ait voulu pas arroser !!!

J’ai trouvé des vidéos complétant mes observations cette année :

Conseil pour limiter les maladies sur mes fruitiers pour mémoire :

L’an prochain, je vais redoubler d’effort sur les points suivants :

  • Automne, après la chute des feuilles : Ramasser les feuilles, nettoyer le pourtour de l’arbre (le sol clean !).
  • Anti maladie d’hiver (tuer les œufs d’insectes à base d’huile végétale (huile de lin) ou de chaux (blanc arboricole mais il est conseillé de ne pas l’utilisée tous les hivers).
  • Avant l’éclatement du bourgeon : bouillie bordelaise. Après fructification : pièges aux phéromones.

Bouillie bordelaise : Mode d’emploi, faire sa bouillie bordelaise soi-même :

Pourtant cette année, je m’étais donné du mal, mais il faut savoir que si on a des genévriers dans les environ (et c’est le cas pour moi avec la garrigue et les jardins de particuliers tout autour de chez moi… il y a d’ailleurs « l’allée des genévriers à Rochefort du Gard » pas loin du tout.

Pour une bonne récolte voilà le travail fait cette année (et l’hiver dernier) :

Les feuilles malades avaient été ramassées… mais les genévriers environnant (vecteur primaire de la maladie) m’amèneront toujours la rouille grillagée…d’une année sur l’autre…

On résume les 3 facteurs pertubateurs d’une récolte réussie en 2017 :

  • La rouille grillagée,
  • la fumagine (via les punaises Tigre),
  • la sècheresse record.
Maladies poirier - rouille grillagée - fumagine due à la punaise tigre - sècheresse - 2017
Maladies poirier – rouille grillagée – fumagine due à la punaise tigre – sècheresse – 2017

Remarque : les pommiers ne sont pas attaqués par la rouille grillagée du poiriers. Ils peuvent choper la rouille grillagé également mais ce n’est pas le même champignon…

Le cognassier : Idem, il chope la rouille grillagée et comme le pommier, le champignon est spécifique. Par contre, contrairement aux poiriers, le cognassier présente la maladie sur les feuilles mais surtout sur les coings qui stoppent littéralement leurs croissances. Je n’ai à ce jour encore pas récolté de coing…