comment mieux cultiver le basilic en pot ou en jardinière - conseil DZprod Jardin

Basilic en pot : (culture et astuce), un seul pot pour toute la saison !

L’achat d’un pot de basilic en grande surface, au marché ou en jardinerie spécialisé, ne coute que 2 à 3€.

Bien des personnes ne profitent de cette aromate que 2 à 3 semaines….avant de voir le basilic péricliter et mourir…

Ils ne cueillent le basilic que si besoin. Ils laissent le pot tel qu’ils l’ont trouvé dans les étals. Bien souvent, les gens disposent le pot à l’intérieur de la maison mais trop exposé au soleil (les feuillent se recroquevillent et les tiges se plient). D’autres les gardent trop à l’ombre (les tiges s’allongent et le feuillage ne se développe que peu : vert foncé, il devient vert clair).

Ces gens trouvent naturel que le pot ne perdure que 2 à 3 semaines… et pourtant… un pied de basilic bien conduit vous donne des feuilles en quantité et cela pour toute la saison estivale  !

Comment faire pour un rendement de fou à partir de votre achat d’un pot de basilic du commerce :

comment mieux cultiver le basilic en pot ou en jardinière - conseil DZprod Jardin
comment mieux cultiver le basilic en pot ou en jardinière – conseil DZprod Jardin

Après l’achat, observez que le pot contient non pas un seul pied de basilic mais une multitude. Faite une première récolte en coupant toutes les tiges au dessus du troisième ou quatrième étage. Bien souvent cela équivaut à réduire les tiges de plus de la moitié de la motte !

Si vous avez une terrine, un bac ou des pots vacants, de la terre du jardin, du terreau ou une jardinière non encore utilisée vous allez rentabilisé votre achat pour sur !!!

Comment mieux cultiver le basilic en pot en terrine ou en jardinière - DZprod Jardin
Comment mieux cultiver le basilic en pot en terrine ou en jardinière – DZprod Jardin

Casser la motte et séparez délicatement les plants de basilic pour les transplanter dans vos contenants !

Il faut faire cela à l’ombre par temps frais car les racines sont hyper fragile. Il faudra ensuite garder les transplants à mi-ombre et pas en plein cagnard !… et surveiller l’arrosage.

Il faudra être patient un bon mois pour pouvoir de nouveau profiter de votre basilic et pouvoir à nouveau prélever de quoi agrémenter salades de tomate ou autre… et si lors de la première récolte vous avez pensé à congeler votre basilic vous ne manquerez de rien pendant ce temps d’attente….

Vous allez observez que les tiges que vous avez réduites vont engendrer 2 rameaux. D’une seule tige principale, on obtient maintenant deux tiges ! On observera dans le temps que ces deux tiges vont s’étoffer… et on coupera de nouveau ces tiges au dessus du troisième étage lorsque ces nouvelles tiges proposeront au moins une dizaine d’étage.

2 à 3 semaines plus tard, on obtient un plant qui s’est renforcé avec, une tige principale, deux tiges secondaires et sur chacune encore 2 tiges tertiaires !!!

Idem, on coupera les tiges tertiaires au dessus du troisième étages lorsque celles ci auront produite une dizaine d’étage…

On note que réduire ainsi le pied de basilic empêche la production de fleurs et donc la montée en graine…. C’est intéressant car seules les feuilles sont destinées à la cuisine….

On conclut donc que si on ne fait rien, on obtient en 2 mois, un basilic tout chétif et qui est montée en graine.

Réduire les plants la première fois, va privilégier le système racinaire à se développer. Les plants seront plus vigoureux.

Si pas de transplantation après achat, les plants meurent tous très vite (trop serrés, le système racinaire comme le système foliaire se gênent entre-eux et entre en compétition).

Au bout de 2 mois après la transplantation, on obtient des plants de basilic bien touffus et volumineux. Chaque plant est alors aussi volumineux que le pot initialement acheté (contenant une multitude de basilic qui étaient en compétition dans ce « petit pot »)

Jardinière calipso de chez MV Industrie pour du basilic et des aromatiques tout l'été !
Jardinière calipso de chez MV Industrie pour du basilic et des aromatiques tout l’été !

L’image est le résultat au bout de 2 mois de la transplantation d’un pot de basilic bien reparti dans la jardinière. Si vous avez la chance comme moi de posséder une jardinière calipso (de chez MV Industrie), votre récolte en sera d’autant plus belle. Pour comprendre pourquoi lire l’article vantant les mérite de la jardinière calipso…

Nota bene : de la même façon que l’on a transplanté les salades surnuméraires lors d’un semis en ligne trop serré, on utilise la jardinière calipso pour rentabiliser l’achat d’un seul pot de basilic. On estime à une dizaine d’euros l’économie faite sur 3 mois et surtout la joie d’avoir du basilic de mai à septembre !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.