Archives de catégorie : Composteurs création DZprod

Présentation des composteurs « palettes » de création DZprod dans un esprit RRR (Recycle – Re-use – Reduce).
Mémo pour le suivi des composteurs (durée du compostage, utilisation géographique du compost, etc…).
Conseils sur le compostage.

Engrais du commerce + compost : c’est trop !

Engrais du commerce + compost : c’est trop !… et cette année encore, je suis déçu.

Un retour sur expérience montre que l’énergie et le temps passé à construire des composteurs et produire du compost n’est peut-être pas la meilleure des solutions si le but est d’obtenir une terre fertile riche en biodiversité.

Le plus judicieux, à mon sens est de déposé sous le paillage les contenus des poubelles de table que l’on jetterait au composteur. Les vers de terre s’en nourriront. Les vers de terre s’y multiplierons, in situ.

Le compost est finalement le résultat de la digestion de tous les organismes qui le produisent. Introduit en terre, c’est finalement donné de la merde à manger aux organismes détrutivores !!!

De la même manière les engrais du commerce, ne donne pas à manger aux organismes qui aggradent la terre du potager.

J’ai souvent eu la main lourde en utilisant ces produits (même lorsque je pensais sous doser les engrais).

Il faut se poser la question de biodisponibilité des éléments nutritifs contenus dans le sol pour les plantes potagères. Les organismes qui produisent ses éléments nutritifs produisent également un substrat (la terre potagère) « well-balanced », bien équilibré, permettant la bio-assimilation des éléments nutritifs. On ne peut pas espérer cela en utilisant les engrais du commerce même si les dosages en KPN sont en adéquation avec les besoins des plantes…

J’ai l’impression que l’utilisation d’engrais liquide ou en granule en plus de l’amendement avec du compost maison rend une terre potagère saturée. J’ai souvent observé après une utilisation d’engrais que mes plants produisent des jeunes fruits pollinisés qui en une semaine jaunissent sur pied, comme pourraient l’être les fruits non pollinisés.

Compost + engrais : ça ne fait pas bon ménage !!!

Mes essais se sont portés sur la culture en bac, au jardin urbain allée du Pébrier.

Algoflash Naturasol - Engrais longue durée Tomates Courgettes Poivrons - dzprod Jardin
Algoflash Naturasol – Engrais longue durée Tomates Courgettes Poivrons – dzprod Jardin

Pour les tomates ça passe encore, mais pour les haricots c’est une bêtise de ma part car ils n’ont pas besoin de beaucoup d’amendement (surtout en azote) : le feuillage a vite jaunie.

Algoflash Naturasol - Engrais universel liquide - dzprod Jardin
Algoflash Naturasol – Engrais universel liquide – dzprod Jardin

En ce qui concerne la structure sur-élevée en ballot de paille qui concentre (tomate / melon / cornichon / butternut) l’usage de l’engrais à bruler les fruits naissants ( de melon / butternut / cornichon)…

Algoflash Naturasol - Engrais universel liquide pour le potager - dzprod Jardin
Algoflash Naturasol – Engrais universel liquide pour le potager – dzprod Jardin

Je ne sais pas gérer l’utilisation des engrais commerciaux… c’est mon dernier essai, c’est décidé j’arrête !

Retour sur Test d’un Activateur de compost – Algoflash Naturasol

Retour sur expérience d’un compostage rapide et réussi !

C’est un troisième composteur qui fait l’expérience de l’adjonction d’un activateur de compost Algoflash Naturasol

Activateur de compost - Algoflash Naturasol - DZprod Jardin
Activateur de compost – Algoflash Naturasol – DZprod Jardin

Conseil pour un compostage efficace au jardin dans un composteur palette ou un composteur commercial, pourvu que ce dernier soit pourvu d’un couvercle (les bébettes qui dégradent les déchets sont lucifuges ; elles n’aiment pas la lumière).

En plus des déchets de cuisine : 1/3 de matière azotée + 1/3 de matière brune + 1/3 crottin macéré…. et un activateur de compost de chez Algoflash NATURASOL !

Une petite vidéo vaut mieux qu’un grand discours !

Listing et suivi des 7 composteurs en 2017

L’année dernière, l’association était forte de 5 composteurs. Aujourd’hui il y en a 7 ! (2 de plus au jardin aromatique de quartier).

Au 17/03/2017 :

  • « Le composteur du Pébrier de gauche »  90% plein de paille, feuilles mortes, mûrier poubelles, épines de pin, crottin. La pile a été retournée le 17/02/2017 et un activateur de compost devrait augmenter la cinétique de dégradation… (en constitution depuis septembre 2016 !)
  • Le composteur ouvert du Pébrier (de droite) sert de réserve de compost rapporté de la déchèterie… (1/4 plein),
  • DZprodComp1 ( Composteur de Gauche) :  Maturé depuis le 15/03/2013 d’un mélange de crottin fermenté et de déchets de cuisine. Il est vidé ce jour pour amender le bac Petit rectangle, quelques fruitiers et quelques bacs en mélèze. VIDE. En constitution depuis aujourd’hui.
  • DzprodComp2 (Composteur de Droite) :  . En constitution de puis le 15/09/2016 (cuisine, crottin, brf de murier et feuilles de mûtier). Il est fermé ce jour pour finir sa maturation. Une grosse pierre empêche Sandy de faire des ajouts.
  • LoucascaComp1 : En constitution depuis mi-septembre, cette pile est mélangée avec la pile centrale et un apport d’activateur de compost est fait le 01/03/2017. En maturation depuis le 01/03/2017.
  • LoucascaComp2 : De Septembre au 01 mars en constitution puis vider car mélangée au Loucasta&Comp1 (gauche) car test d’un activateur de compost. Vide depuis le 01/03/2017, en constitution depuis.
  • LoucascaComp3 : Plein de feuilles de chênes depuis fin décembre. Ce composteur est vidé progressivement pour apporter les matières brunes au composteur en constitution (LoucastaComp1 jusqu’au 01/03/2017) et maintenant au LoucastaComp2 central.

Au 27/10/2017 :

  • « Le composteur du Pébrier de gauche »  est vidé. Le compost mûr agé de septembre 2016 (1an et 1 mois) est à 100% prêt à l’emploi et de très bonne qualité car retourné en fév et aggradé par un activateur de compost ! VIDE début Octobre, il est aujourd’hui a moitié plein (mélange de petit branchage, crottin fermenté (cf fût de 200l + crottin « de Chonchon » (cf association les copains d’abord)) + aiguille de pin récupérés devant le n°5 + feuille et petites branches fortement glycosylées de murier hâchées à la cisaille à haie Fiskars HSX92
  • Le composteur ouvert du Pébrier (de droite) dont l’espace libre avait hebergé cet été un lot de canalisation pour une culture de patate en canalisation, sert de réserve de compost (pile de gauche),
  • DZprodComp1 ( Composteur de Gauche) :  En constitution depuis mars 2017.
  • DzprodComp2 (Composteur de Droite) : En maturation depuis le 15/09/2016, il a très fortement réduit (il ne reste que 25% de matière. Il repart en constitution et est plein aujourd’hui de feuille et petites branches du mûrier taillé le 20 octobre 2017.
  • LoucascaComp1 : (gauche) En constitution depuis mi-septembre, cette pile reçoit les fientes de poules et la paille du poulailler. Bien mouillé ce jour car très sec.
  • LoucascaComp2 : En maturation depuis ?, c’est un mélange des 3  piles. Le compost est déjà prêt à l’emploi. Contrôle de l’hygrométrie ce jour.
  • LoucascaComp3 : Plein de feuilles de chênes depuis mi-août, ce composteur a reçu le peu de matière du composteur =opposé (le plus à gauche en septembre). Mouillé et remué ce jour pour laisser en attente de maturation.

 

Test d’un Activateur de compost – Algoflash Naturasol

Quel est le meilleur des activateurs de compost ?

On peut faire le choix de l’achat d’un activateur de compost… J’ai testé pour vous l’activateur de chez Algoflash Naturasol ( gamme commerciale respectueuse de l’environnement…. heu… ).

Activateur de compost - Algoflash Naturasol - DZprod Jardin
Activateur de compost – Algoflash Naturasol – DZprod Jardin

Par contre il ne faut pas oublier d’autres conseils de bases pour obtenir un compost de qualité et cela, le plus rapidement possible. Concernant la vitesse de dégradation optimale des matières mises au composteur, il suffit de lire et appliquer les conseils au dos du paquet :

  • un particulier possédant un jardin mettra au composteur préférentiellement, des feuilles mortes, des tontes de gazons, des brindilles (BRF), de la paille (souillée du poulailler), et des déchets de cuisine (en évitant trop de peaux d’agrumes contenant des alcools bactéricides).
  • Mieux vaut installer le composteur dans un endroit sec et protégé (sur le dessus, installer un revêtement (carton mis à plat, bâche imperméable ou autre) pour éviter qu’il ne sèche trop vite (et pour permettre aux insectes lucifuges de venir en toute quiétude dégrader les matières les plus au dessus du compost),
  • Ne pas dépasser une hauteur et une largeur de 1,5m (trop de hauteur et le tassement mettrait en anaérobie de bas du composteur, annihilant la décomposition de la couche la plus basse : il faut de l’air pour une dégradation accrue !!!)
  • Éviter de mettre au compost les « mauvaises herbes et leurs racines » (tel que le chiendent et des adventices montées en graines), les restes de viandes (le risque est d’attirer les rougeurs et de créer une odeur nauséabonde), (voir les conseils et une liste plus fournie de déchets à ne pas incorporer au composteur sur la page du Sitom Sud Rhône),
  • Si le compost est trop sec, arrosez-le,

Des doses d’activateurs sont indiqués sur le paquet mais il est nulle part indiquer de ne travailler que les 20 cm les plus haut du compost.

J’ai donc eu l’idée de recréer un compost « en pleine dégradation » en mélangeant le contenu de 2 composteurs en maturation pour n’en faire qu’un seul.

Mélange pile 2 dans pile 1 - Activateur de compost - 01-03-2017
Mélange pile 2 dans pile 1 – Activateur de compost – 01-03-2017

Les 2 composts en maturation seront mélangés et l’hygrométrie sera ajustée grâce à un apport d’eau (plus de 120 litres pour le cube recomposé de 1m20cm de côté). Chaque couche de 15cm recevra un cornet plein d’activateur. Je parle de cornet car j’en ai trouvé un dans le carton à l’extérieur du sac en plastique contenant les granules d’activateur.

Nota béné : Normalement on évite de mélanger l’ensemble d’un composteur « bien plein », mais seulement les 20 cm sur le dessus afin d’éviter de trop perturber les bébêtes qui  travaillent pour la dégradation de l’ensemble des élements mis au composteur. Avec une simple vrille, on vient faire des trous dans le compost pour créer des cheminées (ou des trous) où d’air peut entrer en contact avec toutes les strates…

Dans la vidéo ci-dessous, je propose de mélanger consciencieusement le volume entier des 2 composteurs. J’incorporerai au mélange de l’eau (grossièrement à l’arrosoir sans sa pomme), du fumier de cheval (et non du crottin). (Le Fumier : c’est du crottin déjà composté. Donc, il renforcera le pouvoir nourrissant du compost (pour amender le jardin potager)  sans offrir à manger aux acteurs de la dégradation du composteur (les vers, les bactéries, les insectes, les champignons).

Le meilleur des conseils avec l’œil du permaculteur et la pratique d’un compostage de surface : Épandre 80g/m² de cet activateur de compost sur les déchets étalés (feuilles mortes, résidus de récoltes, poubelles de tables (sans viandes, ni peaux d’agrumes), coquilles d’œufs écrasés, marc de café… du le sol même du potager… en laissant se dégrader le tout. Cette couche à  même le sol, nourrira, les vers et bactéries sur le lieu même des plantations. Cela aggrade le sol bien mieux…. Pas de perte énergétique…. Optimisation du pouvoir nourricier…. sur place.

Quand on réfléchie, nourrir les bébêtes du composteur, c’est bien. Mais, une fois que l’on prélève le compost, ces bébêtes sont tués en majorité. Sur place, les vers de terre aèrent le sol en creusant des galeries. Les autres bébêtes gardent une population stable. L’aggradation est ainsi optimisée !!! Le jus du compost dans le composteur est perdu alors que le jus créer in-situ, profite à la vie du sol là où elle est productive (pour la production de fruits ou de légumes).

Logique, non ?

Lola’s Ranch : centre équestre de Domazan & filon d’or noir pour les jardiniers Bio !

Lola’s Ranch : centre équestre de Domazan & filon d’or noir pour les jardiniers Bio !

Sous couvert de l’association DZprod Jardin et de l’association « La Jarre », Violaine BARBERET la propriétaire du centre équestre vous laissera prendre quelques seaux de crottin, l’or noir du Jardinier !

Une belle découverte en accompagnant Lise (première adhérente aux associations DZprod Jardin et la JARRE à Rochefort du Gard). Lise passe beaucoup de temps dans ce centre équestre car elle a un cheval en Demi-Pension.

David de DZprod Jardin s’y est rendu et on lui a même pretter une brouette de compétition pour transporter ses poubelles d’or noir !

Nouveau spot de crottin 2017 - DZprod Jardin
Nouveau spot de crottin 2017 – DZprod Jardin

Comment  aller à LOLA’S RANCH : Sortir du village (direction Nîmes), après avoir passé le plateau de Signargues, on arrive à un rond point (celui où on voit l’entrepôt du service après vente de DARTY). Ne pas prendre « Direction Nîmes » mais la sortie suivante « Domazan ». On fait alors 2 km et on apercevra le centre équestre sur la droite.

Lire la vidéo suivante (puis cliquer sur « J’aime » et « S’abonner à la chaine ») : Cela améliorera mon référencement. Merci à tous.

Il vous faudra demander la permission à Violaine, la propriétaire des lieux, afin de soutirer une peu de crottin… et vous pourrez par là même découvrir ce lieu magnifique et les activités proposées en son sein :

Tarifs et prestation sur demande : Violaine BARBERET (06.17.69.59.91).

  • Passage de galops fédéraux,
  • Anniversaire au contact des chevaux et de la nature,
  • Randonnée (demi-journée et/ou sur plusieurs jours !)
  • cours d’équitation (à l’unité, carte de 10 cours, à l’année…)
  • Initiation à la Voltige cosaque, l’Éthologie, l’ ÉquiFeel, l’ ÉquiFun, le dressage, le cross, etc…

Novice ou cavalier confirmé, y’a de quoi s’éclater !!!

Novice ou jardinier confirmé, y’a du crottin à racler !!!

 

Observation d’un compost en maturation

Observation d’un compost en maturation au jardin de quartier, allée du Pébrier, à Rochefort du Gard :

  • Les différentes strates observées avant retournement de la pile,
  • les outils adéquats (fourche à compost Xact et pelle ergonomique de chez Fiskars 2017),
  • que doit-on mettre dans le composteur pour un compost équilibré de qualité ?
  • les bébettes qui nichent et dégradent les matières pour donner au final du compost « l’or noir du jardinier » !

Toutes les réponses en images :

Conseil premier : Retourner votre pile de compost pour accroitre la cinétique de dégradation. Retourner la pile de compost avec des outils adaptés ! (Fourche à compost et pelle ergonomique à bord large…. tels que les outils 2017 de chez FISKARS !)

Composteur de quartier - observation - conseils -outils - 16-02-2017
Composteur de quartier – observation – conseils -outils – 16-02-2017

Observation des states en décomposition : En bas les matières décomposées, au milieu les matières en voie de décomposition, au dessus les matières mises au composteur les plus récentes.

Composteur en maturation - Asso la JARRE et DZprod Jardin
Composteur en maturation – Asso la JARRE et DZprod Jardin

Remuer la pile, c’est mélanger les 3 types de matières (matières brunes (petits branchages et feuilles mortes) ; matières vertes (tontes de gazon, adventices, végétaux coupés en tronçons) ; macérat de crottin de cheval et fientes de poules).

La faune du compost : larves d’oryctes, cloportes et 1 inconnu. Bactéries et champignons…

Larves saproxylophage du compost - Asso la J.A.R.R.R.E
Larves saproxylophage du compost – Asso la J.A.R.R.R.E

Dans le bas du composteur sont concentrées les larves saproxylophages (mangeurs de bois). Grosses larves de plusieurs centimètres ! Et une larve inconnu (si qqn la connait ?)

Énorme larve d’orycte. Quand on pense que les larves seront certainement la nourriture de demain : là, il y a à manger !!!

Activateur de compost gratuit :
Compost issu de la déchèterie de la communauté de communes, aux Angles (30133). Ce compost échangé ce jour contre des végétaux (feuilles mortes du jardin du Loucascarelet) a été mélangé à raison de 5% vol/vol avec le compost en maturation. L’idée et d’utiliser les activateurs de compost présent dans ce compost semi-industriel encore fumant !

Vous avez besoin d’aide pour  :

  • comprendre le fonctionnement d’un composteur,
  • fabriquer votre propre composteur (ou double composteur !),
  • trouver les matières (brunes, vertes, crottin) nécessaire en mélange pour un compost équilibré,

L’association la J.A.(R.R.R).E et David de DZprod Jardin sont là pour vous aider à produire l’or noir du jardinier !

Inscrivez vous à la newsletter (on obtient ainsi les statuts de l’association)… Renseignez vous et devenez membres, adhérents, mécènes…

Essai de solution par consortium face aux problème des déjections canines

La proposition d’une solution est née afin de trouver ensemble, par consortium entre les « faiseurs de troubles » (les chiens, les chats et leurs proprios) et les « personnes lésées » (l’ensemble des riverains et les habitants au plus proches).

Le problème en image et en vidéo :

Spot Cagodrome - Pébrier Cébette
Spot Cagodrome – Pébrier Cébette

Devant un tel spectacle, on ne peut que se plaindre…

La mairie, réactive, par le biais des agents municipaux viennent faire « place nette ». Mais une heure après, rebelotte !

Déjection canine - stop au gaspi - Le changement c maintenant
Déjection canine – stop au gaspi – Le changement c maintenant

L’adage : à tout problème, une solution… l’idée de mettre à profit aux habitants du quartier, un ersatz de toilette sèche canine, se pose (non pas comme une pêche) mais comme une évidence (du bobo écologiste que je suis, penseront certains) !

Idée toilette sèche canine - jardin de quartier - DZprod Jardin
Idée toilette sèche canine – jardin de quartier – DZprod Jardin

Sous la cuve de 1000 litres, au niveau du jardin de quartier, les maîtres trouveront une pelle, un seau en plastique afin de ramasser le plus fréquemment possible, les déjections. On trouvera également sous la cuve de 1000 litres, un autre seau contenant de la sciure.

Il faudra alors déposer les crottes dans la poubelle avec couvercle et y jeter une poignée de sciure.

Une petite vidéo, vaut mieux qu’un grand discours :

Nota béné : En ce qui concerne la solution A : La boîte est offerte par Sandryne Zicola, 2 allée du Pébrier. Les seaux sont offerts par la chocolaterie « Le comptoir de Mathilde », à Nîmes. L’entreprise forestière Donnadieu de Domazan, sur le plateau de Signargue, offrira gracieusement, la sciure à cet effet ! David, de DZprod Jardin, se chargera de la fermentation, puis du compostage ex-situ. Ainsi, l’association DZprod Jardin se chargera de la valorisation de ces crottes afin de les faire fermenter, puis composter dans un des 5 autres composteurs (dans un domaine privé) des jardins partagés de l’association, non pas sur place  (sur le domaine public), afin d’éviter les critiques infondées des riverains qui pourraient crier au risque sanitaire !!!

Toilette sèche canine au jardin de quartier - DZprod Jardin
Toilette sèche canine au jardin de quartier – DZprod Jardin

Cette solution n’est possible qu’avec le bon vouloir de tous. II faudra à la fois :

  • que tous, acceptent d’être patient afin que les choses se mettent en place et se fassent dans le temps,
  • que les propriétaires canins jugent que le ramassage des déjections n’est pas du ressort unique des agents municipaux,
  • que l’association tiennent ses engagement,
  • que la mairie et les riverains se rassurent sur le non-risque sanitaire si tous les acteurs y mettent du leur….

Pour finir, cet article n’a pour seul but que d’apporter une solution afin de tous ressentent la recherche d’un certain « mieux vivre ensemble », avec le regard issu du mouvement de la permaculture. L’effet délateur n’est pas recherché.

En nous renseignant sur le Net, l’idée semble avoir été adoptée par d’autres… Voir le blog et le forum répondant à l’interrogation : Peut-on faire du compostage avec les excréments des chiens et chats ? Avez-vous des retours d’expériences sur ce thème s’il vous plaît ?

Le petit poème ci-dessous (en ébauche)

Viennent à peine de passer, les agents municipaux…
Mais déjà un nouveau dépôt…
Les riverains, les plus proches risquent vite de se mettre à dos,
Les chiens, les chats et leurs proprio,
C’est vrai que visuellement « ça ne fait pas bien beau »…
La solution « Love, pisse & Harmonie est à adopter « rapido »
Les toilettes sèches, la sciure, la p’tite pelle et le seau,
Ben dit toi : « Finalement, ce n’est pas « crado »
Ni une utopie, mais qu’un compromis
Entre différents acteurs, pour un monde meilleur !

Inventaire des petits plus que l’idée de toilettes sèches canines pourrait apporter :

  • propreté du lieu de passage. Même si ce passage est très peu fréquenté : Du caca collé aux baskets, c’est pas cool ! Visuellement, c’est pas appétissant ! En ce qui concerne l’éducation olfactive, tout le monde sait ce que sent le caca (L’odeur monte aux narines d’autant plus en été !!!),
  • €conomie en charge patronale pour la mairie et du temps passé à d’autres activités pour les agents municipaux,
  • Valoriser le travail des agents municipaux pour d’autres tâches, c’est aussi aussi considérer que ramasser les merdes des autres, ça n’a jamais fait reluire l’égo !
  • Mettre en place un « canisite« , est une solution qui forcément coute de l’argent. On peut considérer que nos impôts pourrait être transférer à d’autres nécessités (éducation, associatif… par exemple).
  • Éviter l’utilisation de sacs plastiques pour recueillir les déjections canines, c’est respecter l’environnement : pas de plastique non recyclable, pas d’odeur dans les poubelles de villes, pas de transport en déchèterie, pas de traitement couteux des déchets…(Dans la logique « Impact 0 carbone ! »)
  • Valoriser le caca : ce n’est pas irréalisable ou impensable, il faut essayer. Penser à Lavoisier « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». Il faut alors pouvoir concevoir que l’on puisse passer « Du caca, à de l’or brun (en barre) », de « déjections canines à du compost », ou encore à « un désagrément incivile à une aggradation de la vie du sol de notre mère nourricière ».
  • c’est réfléchir à des solutions ensemble, c’est faire du lien sociale plutôt que de la délation.
  • voir son chien déféquer et pouvoir se dire que cela crée du lien social entre les habitants du quartier, c’est quand même « fort en chocolat », non !!!
  • c’est être finalement très « tendance » et cultiver un esprit RRR
  • c’est vous faire sourire, à la lecture de cet article et du lien ci-dessus !

VOUS POUVEZ RÉAGIR :

  • Commentez cet article en vous inscrivant préalablement à la newsletter (voir le bloc pour l’inscription en haut et à droite du ce Blog).
  • Partagez sur les réseaux sociaux,
  • Rejoignez DZprod Jardin et  l’association en devenir  « la JARRE à Rochefort du Gard« . Nous avons besoin de vous, de vos bras, d’espace de culture, de vos idées comme de votre contribution (en numéraire ou en nature (outils jardin, espace de culture, etc…) (adhérent, contributeurs, mécène, membres du bureau… webmestre, contributeurs :  l’association est en construction).
  • Cela fait deux ans que David, de DZprod Jardin prépare le terrain : Aujourd’hui le terreau est de qualité, il ne manque plus que vos idée : Venez planter votre graine d’idée !!! CONTACT : cliquer sur le nom de l’auteur en haut de l’article (David ZICOLA)

Au 19/02/2017 : Au final, le temps passé à la rédaction de cet article et le temps passé à discuter n’a abouti à rien de valorisable : les chiens vont faire… ailleurs. Adieu, l’or noir… D’un autre côté, ça donne du travail… mais ça ne crée pas d’emploi…

Vive la citoyenneté !

Pailler avec des résidus voués au composteur

Pailler avec des résidus voués au composteur :

  • épluchures de légumes, cosses, fanes de légumes, etc…
  • résidus issus de l’extracteur Huron,
  • Marc de café et dosettes de café ouvert en deux,
  • Etc… tout ce que contient votre poubelle à compost de la cuisine finalement !

Paillage avec des épluchures issus de la cuisine - DZprod Jardin - 08 mai 2016

Par dessus cette épandage, il est bon de superposer de la paille ou du BRF, ou des petits branchages réduits au maximum (ou encore des cartons maintenus par des cailloux). Le but étant d’attirer les lombrics en les préservant de la lumière : Les lombrics sont lucifuges…

Pailler avec des épluchures - DZprod Jardin - 08 mai 2016
Pailler avec des épluchures – DZprod Jardin – 08 mai 2016

En un mois de temps; mes lombrics vont se régaler et amenderont votre sol tout en favorisant sa granulométrie. Sous ce paillage vont vite se multiplier les galeries créées par les lombrics : Cela augmentera la granulométrie de votre sol (son aération, son décompactage) mais aussi son amendement (éléments nutritifs des déjections des lombrics) mais aussi et surtout la réduction des pathogènes du sol (surtout les nématodes) pour les culture en augmentant la concentration en éléments protecteurs des plantes contenus dans les déjections (le long des parois des tunnels des lombrics) ainsi que leurs turricules  (les crottes de lombrics que l’on trouve à la surface du sol).

Petit rectangle et composteur de plein air - 06 octobre 2015
Petit rectangle et composteur de plein air – 06 octobre 2015

Ce genre de paillage accueille les lombrics en leur offrant gite et couvert. Le paillage supérieur à base de petits branchage offre refuge également à d’autres insectes auxiliaires du jardin. Sachant que en moyenne , il y a 260 millions d’individus au m²  soit (150g .m-²) dans une terre de prairie… cela en fait des bouches à nourrir ! (Lire la thèse de Céline Pelosi de 2008)

Exemple de réemploi de plaque bitumée vouée à la benne et que je réutilise afin de laisser maturer du compost d’un bac laissé en jachère quelques mois  : une protection Lucifuge que le vent ne risque pas de faire envoler !

Grand rectangle - DZprod Jardin - 06 octobre 2015
Grand rectangle – DZprod Jardin – 06 octobre 2015

Nota bene : Si vous êtes de ceux qui font vite saturer leur composteur, il faut absolument adopter cette astuce de pailler avec des éléments issus de la cuisine. Offrez les à votre sol plutôt qu’à votre composteur ! Il n’y a que des avantages !

Valoriser les déchets du jardin (et de la table, etc…) n’est pas « mettre au compost ». Il est bien plus valorisé de remettre tous ces déchets directement au sol. Cela nourrit le sol dans un cercle vertueux…

REGARDER LA VIDEO :

Composteur pour le jardin de quartier

La création d’un composteur pour le jardin de quartier est optionnel à Rochefort du Gard dans le sens où les habitants ont tous à disposition du compost déjà tout fait. Il leur faut tout de même faire l’effort d’amener des déchets verts pour avoir le droit de prendre du compost à la déchèterie inter-communale des Angles (d’où dépend la commune de Rochefort du Gard).

Néanmoins, la fabrication de ce composteur permet :

  • de traiter du volume sur place (dans le sens « Zéro carbone »),
  • de communiquer autour du compostage (intérieur, extérieur, avantage et même rapport chiffré du compostage au niveau communal et départemental (cf SMICTOM, Rhône garrigue),
  • de communiquer sur les réalisations de composteur par l’association DZprod Jardin !
  • d’avoir à disposition un volume de compost toujours là (sans avoir à aller à la déchèterie, ni a en faire le troc contre des déchets verts !!!) : cela fait gagner énormément de temps lorsque l’on veut juste un petit peu de compost (pour un pot ou une terrine par exemple…)
  • d’initier les habitants du quartier au compostage… une sorte de rampe de lancement pour ensuite se lancer (dans le compostage indoor ou outdoor) et acquérir des automatismes de tri sélectif…
  • d’avoir un espace différent que celui d’un espace en culture.

Bref, ce composteur a été créé en deux jours, juste le temps de récupérer des palettes usagées qui allaient partir à la benne… Merci à la jardinerie « Botanic ® », car l’ensemble des constituants de ce composteur ont été recyclés et ont trouvés une deuxième vie, grâce à elle !

Composteur de quartier - DZprod jardin 14 juillet 2016
Composteur de quartier – DZprod jardin 14 juillet 2016

Ce composteur est fait de 6 palettes, 3 planches de 80/15cm et de deux plateaux supérieurs de 80/60cm environ. Les clous ont été offert par David Z. L’intérieur du composteur est calfeutré avec des publicités hors dates de la jardinerie… Merci Botanic ®, Villeneuve les Avignon…

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Conseil sur le compostage

Conseil sur le compostage : Avec l’expérience de 10 ans de pratique du compostage au jardin, nous pouvons dresser une liste de conseils :

  • alterner les matières sèches (feuilles mortes, branchages en putréfaction), les matières vertes (adventices, résidus de coupe, tonte…) et le crottin (préalablement mouillée de plusieurs jours, mis en fermentation),
  • remuer le compost,
  • ne pas faire une pile de 50cm de haut (ou plus) en trop peu de temps car l’accumulation de trop de matière d’un coup, tasse le bas du compost : trop tassé, les matières en bas du composteur ne se dégraderont pas. Plus d’oxygène, plus de dégradation en aérobie…
  • mouiller les matières sèches mises au composteur,
  • Toujours garder le haut du compost à l’abri de la lumière pour que les organismes lucifuge puissent agir, (utiliser des cartons ou autres protections pas trop lourd…)
  • pas d’agrume (la peau contient de l’alcool, bactéricide…)
  • savoir que du compost n’est pas un engrais mais un substrat pour les plantes (meilleure rétention d’eau, meilleure aération, meilleur enracinement, refuge pour la faune terrestre, etc…)

Conseil sur le compostage :  Concernant le jardin partagé du Loucascarelet :

Si comme nous, vous avez construit un composteur en palette, il est très utile avec trois autres palettes, d’en construire un second apposé au premier : La décomposition sera 2 fois plus rapide, si chaque deux mois (fonction de la quantité de nourriture que vous donner à votre composteur à digérer…), vous prenez soin de remuer le compost en le transférant d’un composteur à l’autre gardé vide (vous pouvez ajouter des fragments de branchage, du BRF ou de la paille afin d’aérer la pile : il faut que l’air entre dans la pile…). Le poids de la pile a tendance à asphyxier les couches inférieures sous son propre poids : les branchages œuvrent donc comme des aérateurs en supportant du poids comme le font les poutres des murs porteur d’une maison… Les petits branchages créent également des poches où les orvets aiment se lover. (Les orvets aident à lutter contre les limaces…). Les poches permettent également aux crustacés terrestres (les cloportes) de se regrouper et se reproduire !!! Il s’en passe des choses dans un compost !!!

Astuce pour accélérer la décomposition d’un compost mûr de trois mois : Retourner la pile de compost, ajouter paille et eau ! Voir la vidéo explicative ci-dessous :

La vidéo en une image : Cliquer sur l’image pour voir le croquis en grand !

remuer-et-alimenter-votre-compost-loucascarelet-06-septembre-2016
remuer-et-alimenter-votre-compost-loucascarelet-06-septembre-2016

Photo du triple composteur du Jardin partagé du Loucascaelet :

Le triple composteur du Loucastarelet - DZprod Jardin - 28 août 2015
Le triple composteur du Loucastarelet – DZprod Jardin – 28 août 2015

Un triple composteur permet à la fois d’avoir du compost mûr stocké dans un des composteur (prêt à l’emploi : don de compost, paillage, etc…) et deux autres composteurs pour la dégradation et la maturation du futur compost.

Binette Bêche Pelle FisKars - Loucastarelet - 22 avril 2016
Binette Bêche Pelle FisKars – Loucastarelet – 22 avril 2016

Les outils : Bêche, pelle, pelle à neige, fourche à compost, tamis (petit et gros maillage), sécateur, coupe branches, etc…

Posséder un fut de 200 litres permet de stocker du crottin de cheval.  En 3,4 jours, le crottin de cheval va gonfler, se désagréger et sera apte à être mélangé au composteur avec des matières sèches et des matières vertes.

Un autre conseil sur le compostage est de comprendre la dégradation végétale…

 

Idée alternative au compostage : Créer une couche chaude !

Nota bene : Avec tous ces conseils, il est possible de constituer en quelques jours une couche chaude pour faire monter ses semis dès janvier, ou pour faire une culture d’hiver en couche chaude comme nos anciens savaient le faire… (sans avoir à chauffer des serres, rien qu’avec la monté en température de la dégradation des matières brunes, vertes et crottin !!!). Couche chaude : phase 2 (jusqu’à 60°c)

De là, me vient une idée, décrite ICI !

Vidéos pour aller plus dans le détails :

  1. Vidéo : Claude Bourguignon vous donne des conseils pleins de sens car il explique les trois phases du compostage. Le compost est un substrat sur lequel pousse les plantes en non un amendement K, P, N !

2) Lien qui reprend les dires de Claude Bourguignon en utilisant le vocabulaire lié aux bébéttes et bactéries. Très bon article de « Tous au Potager ». La remarque d’un internaute d’utiliser les déchets directement in-situ dans les plates bandes plutôt que de nourrir un compost et repris de la remarque de Damien Dekarz de « la Graine indocile ».

3) Vidéo : Damien Dekarz

Bref, voila de quoi faire un bon compost. Mon opinion sur le compostage est qu’il n’est intéressant que pour « entreposer des déchets du jardin (tonte, petits branchage, herbes adventices) ».

Valoriser les déchets du jardin (et de la table, etc…) n’est pas « mettre au compost ». Il est bien plus valorisé de remettre tous ces déchets directement au sol. Cela nourrit le sol dans un cercle vertueux…

Cette vidéo explique mon sentiment sur le compostage.