Archives de catégorie : Pages de liens – conseils – en savoir plus.

Catégorie dans laquelle l’apprenant jardinier peut trouver des pages de liens (concernant les plantes, le jardin, les techniques et essais de production, etc…).

mini-serre pour nourrir les tortues – un ré-emploi astucieux !

Une astuce pour ré-employer les tunnels de culture en plein été, plutôt que de les stocker en attendant l’hiver !

J’utilise et rentabilise ainsi, mes tunnels de forçage Modul’O 60 de chez Pouss’vert, MV Industrie, et cela toute l’année durant !

De plus, produire sa propre nourriture plutôt que de la faire parcourir des milliers de kilomètres : Cela vaut pour nos animaux également !

En ce qui concerne nos tortues, elles disposent là de 6 salades nouvelles à chaque fois que l’on déplace un module de mini-serre de 60cm de long.

Elle est bonne l’idée non ?

Détail en vidéo de l’idée de ré-employer ses mini-serres de forçage pendant la période d’été :

Le but étant de protéger les jeunes pousses de scarole, repiquée après le semis. A l’air libre, les tortues auraient vite fait à les manger sans qu’elles soient devenues grandes….

Ici, on enlève les modules progressivement, ce qui permet de ne leur donner que 6 salades d’un coup d’un côté… et d’en repiquer 6 autres… à l’autre bout de la lignée des mini-serres !

Trop cool !

Nota bene : la laitue et les autres salades ont du mal à pousser pendant l’été et monte vite en graine… la scarole est adaptée pour être semée en été et être manger en automne / hiver avec une bonne poêlée de lardons !

Récolte chou Kale – couper le pieds – ne pas arracher !

Un chou Kale de sa plantation depuis son achat en jardinerie (fév 2017), jusqu’à sa montée en graine (mars 2018) et la récolte de ses graines (juillet 2018) : Comment optimiser la récolte de ses feuilles, comment régénérer sa tige pour faire tenir le plant 2 saisons !

ASTUCE : Du jardin à l’assiette pour CUISINER le CHOU KALE tout en OPTIMISANT la PRODUCTION au jardin. (voir l’article en lien ci-dessous)

Côté cuisine : un article dédié aux multiple façon de cuisiner au mieux le chou Kale « Optimiser la récolte de chou Kale » (en soupe (feuille entière), en lactofermentation, en mélange avec d’autres végétaux pour la confection de jus vert à l’extracteur (limbe des feuilles), en salade (les jeunes feuilles)).

http://david.dzprod.fr/blog/category/bacs-et-carres-potagers/bac-fabrice-du-murier/

protection arbres fruitiers contre les fourmis – astuce Glu

Les bandes de glu à poser autour des troncs en dessous des charpentières marchent bien… si on pense à placer un piège à glu sur les piquets des arbres (les malignes fourmis passent souvent par ce raccourci !).

Le but de cet article est de souligner qu’une fois le travail et l’achat de bande de glu fait, les années suivantes il est encore moins plus facile de protéger les arbres fruitiers des fourmis (qui entretiennent les pucerons qui se nourrissent de la sève de vos arbres).

Il suffit de remettre en peu de glu avec une bombe de glu : SUPER PRATIQUE !

  1.  Année 1 : on place des bandes de glu,
  2. Année 2 : on vérifie les liens et on applique de la glu en bombe.

Il existe aussi de la glu à appliquer au pinceau mais c’est moins facile… surtout pour les double U le long des murs !!!

Application de la glu : dès la formation des feuilles !

OUI MAIS…

Comme il y a du bon et du mauvais dans tout : pensez que si les fourmis existent c’est qu’elles ont leur utilité au jardin. Entre participer à la pollinisation (comme les abeilles, oui, oui), remuer la terre (aérateur de la patchamama) et comme Jean Renaud dans NiKITa (le nettoyeur), elles détruisent pas mal de parasites !!!!

NB : Autre façon de lutter contre les fourmis : Utilisation de savon noir pour se débarrasser des pucerons… mais cela affecte et tue également les larves de coccinelles !!!

Articles connexes :

RRR mini serre improvisée pour forcer ses semis en godet

Une astuce si vous disposez de plateau et d’une mini-serre (tunnel de forçage type Modul’O 40 de chez Pouss’vert MV Industrie)  : Dès fin janvier, vous pouvez forcer vos semis !

L’idée : Le remploi d’un tunnel de forçage MODUL’O 40 de chez POuss’Vert (MV Industrie). Celui-ci était cassé : il présente maintenant un trou d’aération naturel !

La brique ne sert qu’à créer une sur-élévation pour pourvoir disposer une planche de bois support pour un nouvel étage sur lequel on peut disposer d’autre par 6 de godets !

Le BUT : AVOIR l’ensemble de ses semis à l’oeil !

Garder un oeil sur vos semis - godet et tunnel modulO 40 - DZprod Jardin
Garder un oeil sur vos semis – godet et tunnel modulO 40 – DZprod Jardin

Avantage : On gère plus facilement l’arrosage !

On peut déplacer le tout facilement si besoin !

Autre façon de faire : Utiliser une mini-serre Calipso pour forcer ses semis !

Voir les articles : Voir mon premier article RRR afin de ré-employer un tunnel Modul’O 40 en le convertissant en une colonne de séchage d’aromatique !

Consulter également : Astuce pour cultiver des salades sous le tunnel Modul’O 40 ! Une fois les salades installées : Arroser le pourtour du module et non par le dessus via les alvéoles !

Astuce pour optimiser un disque à phéromone

On peut optimiser l’achat de piège jaune (avec ou sans capsule ou disque aux phéromones) en les nettoyant et en les engluant de nouveau avec la bombe « Glu arboricole » de chez Algoflash Naturasol®.

En plus d’être utilisée pour ré-engluer les pièges à bande de glu, la glu en bombe a un usage dérivé en redonnant une deuxième vie les disques à phéromone.

En effet, le disque à tendance à être souillé très vite car l’effet attractif du jaune attire tous les insectes !!!

Avec un peu de patience on peut alors :

  • détacher les disques présents sur les cerisiers,
  • les déposer sur un film plastique étirables,
  • avec un cutter, on gratte alors la surface afin de se débarrasser des insectes piégés et des saletés (feuilles, pétales, cépales…),
  • on repositionne le piège dans l’arbre…
  • on applique un coup de bombe pour redonner du collant au piège.

Et voilà ! On accroit l’efficacité du piège, tout en réalisant des économies substantielles !!!

Lire et like :

Un nouveau test cette année 2018 après ceux fait l’année dernière (Voir les 2 Articles : Test des pièges à phéromones Algoflash Naturasol®Résultat du test du piège aux phéromones sur le carpocapse mouche de la cerise ; ).

Astuce culture de salade sous tunnel Modul’O 40

Forcer des salades, on sait que c’est très efficace. Utiliser des cloches de forçage Modul’O 35 pour individuellement obtenir une super salade de compétition : nous avions fait un article sur le sujet. La cloche individuelle à l’avantage de pouvoir être posée ça et là dans le jardin et occupé un espace vacant qui vient de se libérer par exemple.

Aujoudr’hui, on parle du tunnel Modul’O et de monoculture en ligne : pratique pour produire un rang de salade pour soi, la famille, les voisins… car lorsque les salades sont assez grosses pour être dévorées, il faut trouver les bouches pour les manger !

Ligne de laitues sous tunnel modulo 40 mv industrie - Bande Lise - DZprod Jardin
Ligne de laitues sous tunnel modulo 40 mv industrie – Bande Lise – DZprod Jardin

Voici comment conduire au mieux vos laitues de la graine à la graine :

  • semer les graines en terrine dans une mini-serre Calipso (au bout de trois semaines / un mois, on est prêt pour le repiquage (sous cloche individuelle Modul’O 35 et/ou sous tunnel Modul’O 40 (un rang) ou Modul’O60 (2 rangs en quinconce),
  • repiquer les laitues en lignes espacées de 20 cm (si on a semer trop dru et que l’on a trop de semis de salade) ou espacer alors de 30cm pour avoir un espacement optimal,
  • arroser abondamment à la plantation,
  • puis arroser sur le dessus du tunnel par les alvéoles prévues à cet effet (ce type d’arrosage marche bien sur le dessus jusqu’à ce que les laitues prennent 10/15cm d’envergure),
  • les arrosages suivants, je les pratique en arrosant le pourtour extérieur du chassie : C’EST LA GROSSE ASTUCE, pour ne pas voir les salades pourrir dans le futur lorsqu’elle auront pris du volume !!! En effet, je n’ouvre jamais mes tunnels Modul’O40, seulement pour couper une salade. Un arrosage en périphérie suffit car les salades ont des racines pivotantes qui iront chercher l’eau 30cm autour d’elles… de plus l’humidité intérieure sera relative (moindre que si on arrose sur le dessus une fois que les salades sont devenues belles…). Pas de risque de les voir pourrir si un beau rayon de soleil pointe son nez !!!

Une autre astuce est d’alterner le type de laitue : visuellement ça le fait au démoulage du tunnel ! (preuve en image). J’en profite pour inviter alors mes voisins venir couper leur salade dans mon jardin.

forcer vos salades tunnel modulo 40 - DZprod Jardin
forcer vos salades tunnel modulo 40 – DZprod Jardin

Une dernière astuce est de ne pas hésiter à nettoyer la laitues de ses feuilles salies, au contact de la terre : les poules du voisinage ou les tortues du coin seront ravi de ce don !

tunnel modulo40 pour de magnifiques laitues - dzprod Jardin
tunnel modulo40 pour de magnifiques laitues – dzprod Jardin

J’oubliais : couper à raz laitues et salades, ne jamais arracher la racine pivotante. En plus de ne pas souiller vos laitues à emmener en cuisine, un trou d’aération naturel se fera lorsque la racine pourrira sur place. Aération de la terre potagère et repas tout trouvés pour les lombrics : 2 gros bénéfices permacole à ne pas négliger !

 

Comment rehausser sa cuve de 1000l

Au bout de quelques années, on réalise qu’une cuve de 1000 litres sur-élevée sur des palettes de récupération, n’est pas la meilleure solution :

  • la palette de base (au sol) a tendance à se détériorer sous l’effet de l’humidité du sol est des champignons xylophages,
  • il faut un nombre important de palette car il est rare de trouver des palettes de 1m par 1m20 (les dimensions d’une cuve « tonne à eau ».

Ma solution pour 14€ environ (ou 0€ si récup !) est de rehausser la cuve de 40cm grâce à l’empilement de 2 rangs d’agglo de 20/20/50 (0.95€/unité, Weldom, 30133 les Angles). Un petit travail de terrassement est nécessaire afin d’obtenir une surface la plus plane possible (Outils : Réglette + niveau à bulle + quelques sauts de gravier fin) :

Travaux de réhausse des 2 cuves au niveau du portail - 19-04-2018
Travaux de réhausse des 2 cuves au niveau du portail – 19-04-2018

ITEM 2, sur la photo : Le choix de monter la cuve à une hauteur de 2 rangs de parpaings (2 fois 20cm, soit 40cm de haut) est de pouvoir ainsi alimenter un arrosoir rapidement mais aussi d’avoir un minimum de pression pour remplir un fût de 200 litres, via un tuyau d’arrosage connecté à la cuve.

ITEM 1, sur la photo : Le choix de monter la cuve du fond sur 4 rangs est de pouvoir créer un trop plein qui au choix, alimentera la seconde cuve ou alors sera conduit à l’évacuation !


Voilà un petit historique de la récupération d’eau de pluie « Édika » depuis les pentes de toit de mon voisin : Là, pour 20€, l’entreprise forestière « Donnadieu » de Domazan m’a vendu 4 plots en bois de bon diamètre. Cuve vide et avec grand vent, la stabilité de l’ensemble est suffisante mais il me faudra réflèchir à l’avenir de cet édifice… la cuve commence à fuir car la vanne présente une petite fissure… (nota bene, la cuve repose sur des chevrons mais le milieu de la cuve n’est pas soutenu… ce qui peut-être crée des tensions et cause une dégradation accélérée au niveau de la vanne ?)

Cuve Édika à améliorer - 19-04-2018
Cuve Édika à améliorer – 19-04-2018

Historique :

  • Avril 2014 : Récupération directe dans un récupérateur de 300l dont le trop plein alimente un bidon de 200 litres qui lui-même alimente un autre bidon. 700 litres au total.
  • Novembre 2014 : 1000 l dans une cuve « tonne à eau » posée au sol,
  • Septembre 2014 : La cuve est sur-élevée sur des palettes… La surface au sol nécessaire à ce dispositif est trop important, et on ne peut rien stocker sous ce genre de rehausse…
  • Novembre 2014 : La cuve tient sur des chevrons posés sur 4 énormes bûches.

Nota bene : Je remarque que mes cuves achetées d’occasion ont une durée optimale d’utilisation de 5 ans environ. Les vannes on tendance à fissurer… Avant de ne plus pourvoir actionner le système d’ouverture/fermeture, je garde la cuve en position fermer et je m’en sert comme réserve d’eau. (Je puise dedans avec un vide cave et n’actionne plus la vanne…)

La menthe : un chiendent ! J’achète !

Avec les années, je me suis aperçu que la menthe à tendance à être envahissante… Elle peut prendre 2 mètres en tout sens chaque année !

Fort de ce constat et ayant trouvé en jardinerie des variétés de menthe intéressantes (menthe citron, menthe ananas, menthe chocolat, menthe pomme, menthe fraise), je décide 3 choses :

  • trancher chaque plant en 2 parties,
  • une partie ira agrémenter le jardin urbain aromatique du Pébrier (voir l’article à ce sujet et l’accueil de ces menthes dans les bacs F1 à F5),
  • l’autre moitié sera planté au jardin de DZprod directement dans les allées, sans prendre de la place dans les bacs de culture !
Plantation de menthe pomme et menthe fraise dans un tour arbre - DZprod Jardin
Plantation de menthe pomme et menthe fraise dans un tour arbre – DZprod Jardin
Plantation de menthe chocolat dans les graviers en pleine allée - DZprod Jardin
Plantation de menthe chocolat dans les graviers en pleine allée – DZprod Jardin
Plantation de menthe ananas dans les graviers en pleine allée - DZprod Jardin
Plantation de menthe ananas dans les graviers en pleine allée – DZprod Jardin

J’ai ensuite appris que certaines variétés était plus traçantes que d’autres… nous verrons bien !

Test Semence gazon terrain sec – Algoflash

Les semences colorées et la boîte présentant un semoir intégré font la spécificité d’Algoflash ! Nous testons ici des semences pour un gazon spécial terrain sec et ensoleillé.

S’il a fallu prendre beaucoup de temps pour enlever les adventices, les cailloux, les racines… et faire propre le terrain… le semis a été un jeux d’enfant !

Le but recréer un gazon sur une parcelle de terrain envahie par du chiendent !

Super satisfait de ses semences, j’en ai fait une vidéo :

Bref, que des avantages pour ces semences de gazon spécial terrain sec !

Voir le résultat 4 mois après le semis

Quel terreau pour faire des semis sous serre Calipso ?

Cet article compare les caractéristiques d’un terreau ALGOFLASH dont le cahier des charges est respecté dans le but de faire ses semis, ses boutures ou ses repiquages des semis en godet.

Le terreau Semis et bouturage ALGOFLASH est comparé à un autre terreau Rempotage Plantes vertes et plantes fleuries.

L’essai fait l’année dernière de stérilisation de la terre utilisée pour les semis n’a pas été concluante (chronophage, laborieux et peut-être contre indiqué s’il on considère que la terre peut certes contenir des pathogènes mais aussi des mycorhizes et autres complexes argilo-humiques, bactéries et champignons bénéfiques à la vie du sol et au bon développement de la futures plantules…).

L’année dernière on avait mis les graines directement en godet, cet année nous allons les semées en terrine (en utilisant les croisillons modulables d’une première serre Calipso), puis nous repiqueront les plantules en godet que nous forceront dans une deuxième serre calipso ou sous tunnels Modul’O 60.

Vidéo des godets sous cloche dans la mini-serre Calipso :

On va prévoir également de moins garder les godets sous serre calipso mais de les intégrer puis rapidement sur place au jardin en les gardant sous cloche individuelle (cloche Modul’O 35).

Vidéo de semis gardés sous serre Calipso :

Pour mémoire : Les semis de 2016… Il me reste pas mal de graines de 2016 et j’espère que les graines seront bonnes cette année encore. Notons qu’en 2016 les godets avaient été gardés sous serre Luna+ au jardin partagé et l’arrosage avait été aléatoire… Avec les serre Calipso devant la porte d’entrée de la maison, je peux jeter un coup d’oeil plusieurs fois par jour à mes semis… Plus de stress hydrique. D’ailleurs avec la réserve d’eau (super bien pensée par MV Industrie), on peut faire « trempé » les godets, qui par capillarité, ne manqueront jamais d’humidité !!! De plus, si les soirs sont froids, on peut toujours très facilement, remiser la serre calipso à l’intérieur !!!! Ce que l’on ne peut pas faire en plaçant ses semis sous tunnels.

Essai 2015 : Sous tunnel Modul’O 60.

Essai en 2016 : Dans la serre Luna+

Essai en 2017 : Sous cloche de la mini-serre CALIPSO et un mix de terre de jardin thermolysé et du terreau pour semis botanic®.

Essai en 2018 : Je vais attendre une quinzaine pour la session 2018  : Sous cloche dans la mini-serre Calipso puis repiquage en godet forcés également dans la calipso… puis transplantation rapide en terre mais sous cloche Modul’O 35… avec uniquement du terreau Algoflash spécial semis bouturage et repiquage contenant uniquement de la perlite et des sphaignes.