Archives de catégorie : Phytothérapie & Herboristerie

Recette, mise en pratique, au jardin comme à la maison. Cette rubrique est un mémo des acquis mais également une piste à suivre pour de nouveaux essais en devenir.

Sarriette Vivace

La sarriette vivace est une variété très parfumée ! Plus que la variété dite « commune ».

C’est une plante haute de 30 à 40cm, buissonnante, à tiges carrés, ramifiées. Les feuilles sont étroites et linéaires. Peut-être cultivée en pot ou en jardinières.

Conseil et mode de culture : Apprécie tout type de sol. Exposition ensoleillée. Maintenir le sol propre et frais.

Semis : D’avril à mai, en pleine terre, en lignes distantes de 20cm. Élaircir à 20cm de distance entre chaque plant.

Nombre moyen de jours pour la levée : 14 à 18 jours

Date de récolte : De juin aux gelées.

 

Phytothérapie : (cf ISBN 2-603-00952-4) Elle soigne les rhumes La puissance antivirale de la sarriette fait d’elle une plante de choix contre toutes les infections respiratoires. Elle est aussi intéressante en prévention car, outre sa couverture antiseptique, elle offre une bonne protection immunitaire.

Si certains phytothérapeutes la prescrivent en huile essentielle en cas de bronchites chroniques, c’est toujours en seconde intention et avec suivi médical.

Elle lutte contre la fatigue et le stress. Les phénols, comme le carvacrol et le thymol, augmentent la production de corticosurrénales, dont le taux de cortisol, qui permet de réguler la fatigue, le stress, le système immunitaire. « Si les scientifiques n’ont pas encore réussi à clairement identifier leur mécanisme d’action, explique Franck Dubus, l’usage traditionnel a confirmé leur efficacité. » La sarriette est par ailleurs un bon antioxydant qui limite le stress oxydatif au niveau du système nerveux et par là même le protège efficacement.

Récolte du Thym

D’abord en apprendre un peu plus sur le thym : Wikpédia

Le thym pour ses effets en phytothérapie : association, etc…

Huile d’olive aromatisée au Thym : 250ml d’huile d’olive, 5 branches de thym, des rondelles de citron bio secs (mis au déshydrateur ou au four 80°). Mettre le thym en fleur sans les bois et le citron dans une bouteille en verre. Le tout au bain marie, 1/2 heure. Laisser refroidir quelques heures. Filtrer le tout et conserver la bouteille à l’abri de la lumière directe.

Fleur de thym Macro - DZprod Jardin
Fleur de thym Macro – DZprod Jardin
Fleurs de thym - DZprod Jardin - 08 mai 2016
Fleurs de thym – DZprod Jardin – 08 mai 2016

Récolter le thym en fleur : C’est là (fin Avril et mai) qu’il est le plus aromatique. Les fleurs de thym donnent également de la couleur aux salades de Mai (comme celle de ciboule, ciboulette et Sauge !)

Faire sécher le thym en confectionnant de petits bouquets. Je sertis les bouquets avec du fil de fer (fil de fer que je réutilise chaque 15 jours en desserrant les colliers et en les réutilisant pour le séchage d’autres bouquets de thym !!!). Voir le cliché ci-dessous en grand en cliquant dessus pour voir les liens métalliques.

Lien métallique pour la confection des bouquets d'aromatique - DZprod Jardin - 08 mai 2016
Lien métallique pour la confection des bouquets d’aromatique – DZprod Jardin – 08 mai 2016

J’utilise un porte tasse qui allait partir à la benne ! Un exemple de réutilisation et usage détourné DZprod Jardin ! (voir l’article à ce sujet : Un porte tasse RRR)

Porte tasse pour séchage de bouquet d'aromatique - DZprod Jardin - 08 mai 2016
Porte tasse pour séchage de bouquet d’aromatique – DZprod Jardin – 08 mai 2016

Nata Bene : On peut également congeler les branches (si on a de la place dans le congélo…) : l’avantage et que les aromatiques sont gardées et non diffusés dans l’air lors du séchage. Plutôt qu’embaumer l’air à pur perte (lors du séchage), il et préférable de donner d’avantage de goût à ses plats (en ressortant une branche de thym plein de saveur du congélo !!!)

Enregistrer

  • Prise de vue: 8 mai, 2016

Récolte de ciboulette fine Danoise

La récolte des aromatiques va prendre de plus en plus de place au sein de l’association DZprod Jardin. Nous aimerions développer notre onglet phytothérapie et herboristerie (savoir et savoir faire, utilisation, stockage, dessiccation (à l’aide d’un four basse température ou naturellement), culture, vente de tisanes, etc…).

Cette page concerne la ciboulette et son stockage en vue d’une utilisation culinaire (herbe fraîche pour les salades, fromage, cervelle de canut, etc…)

C’est une occasion également de vanter les mérites de notre cisaille à gazon : La cisaille à gazon ServoSystem GS42. Voir les détails sur notre site concernant le prêt, et ses caractéristiques plus détaillées sur le site du constructeur.

Récolte de ciboulette à la cisaille à gazon
Récolte de ciboulette à la cisaille à gazon

Cette ciboulette a été cultivée dans le Bac Grand rectangle au jardin DZprod :

Ciboulette fine du Bac grand rectangle au 18-03-2016
Ciboulette fine du Bac grand rectangle au 18-03-2016

Après récolte, le conditionnement en vue de la congélation doit se faire au plus rapide. Nous la conservons dans des boîtes hermétiques… et hop, au congélo !

Récolte et conditionnement de ciboulette fine - DZprod Jardin
Récolte et conditionnement de ciboulette fine – DZprod Jardin

Une fois congelée, il est pratique de sortir la ciboulette et de la ciselée sur des salades, fromage de chèvre ou autres cervelles de canuts !

Si on ne récolte pas l’ensemble de la ciboulette, celle-ci va vite monter en graine en donnant d’abord de magnifiques fleurs dont les pétales peuvent donner de la couleur à quelques salades de Mai :

Fleur de ciboulette fine - DZprod Jardin - 08 mai 2016
Fleur de ciboulette fine – DZprod Jardin – 08 mai 2016
David et fleur de Ciboulette - DZprod Jardin - 08 mai 2016
David et fleur de Ciboulette – DZprod Jardin – 08 mai 2016
Fleur de ciboulette et David - DZprod Jardin - 08 mai 2016
Fleur de ciboulette et David – DZprod Jardin – 08 mai 2016

 

  • Prise de vue: 18 mars, 2016

Récolte des Aromatiques en 2015

Plus que l’année dernière mais moins que l’année prochaine : La récolte 2015 des aromatiques DZprod.

État des stocks en juin 2015 :

Reutilisation de contenant pour mes récoltes aromatiques
Réutilisation de contenant pour mes récoltes aromatiques

État des stocks en Novembre 2015

Récolte Aromatique 2015 - DZprod Jardin - 30 novembre 2015
Récolte Aromatique 2015 – DZprod Jardin – 30 novembre 2015

La photo ci dessus n’est pas représentative de la totalité des récoltes. Il manque les aromatiques déjà consommés (tisane essentiellement). Il manque également les aromatiques donnés en cadeau (Maman, Fabrice)

Proches et Amis découvrant mes récoltes : faites demande, y’en a !

Pourquoi récolter des aromatiques dans son jardin

Maintenant que j’ai de bons contenants bien hermétiques et de grosseurs adéquats, je m’attèle à récolter et faire sécher mes plantes aromatiques. Lors de la saisons 2014-2015, je n’avais que deux sortes de menthes, sauge, romarin et mélisse. Cette année, j’ai mis un point d’honneur à grossir et varier mes récoltes avec les raisons suivantes :

  • faire ses propres mélange, en fonction de ses envies et de son palais, et des vertus thérapeutiques recherchées,
  • développer ses connaissances en herboristerie et phytothérapie, (connaître les propriétés des plantes),
  • offrir plus de biodiversité au jardin (les plantes sont des abris aux insectes ; ils peuvent également aider de par leur action insectifuge),
  • préparer des mélanges pour offrir aux amis et à la famille,
  • boire du Bio,
  • rebondir sur l’achat de boule à tisane et non sur l’achat systématique de sachet : effet zéro waste home !
  • proposer aux membres de DZprod Jardin de cultiver, échanger et consommer des aromatiques,
  • acquérir plus de connaissance pour ensuite obtenir le droit auprès de la mairie de Rochefort du Gard, de développer un jardin aromatique de quartier (voir communal !)
  • construire des spirales aromatiques avec des matériaux de récupération…
  • lier mes connaissances en biochimie à la phytothérapie et à l’esprit « Regenere« 
Récolte aromatique du 18-06-2015
Récolte aromatique du 18-06-2015

Cette année, je récolte : sauge, sarriette, marjolaine, menthe poivrée, menthe marocaine, mélisse, estragon, coriandre, cerfeuil, camomille, thym, verveine et différents basilics.

Spirale aromatique au 18-06-2015
Spirale aromatique au 18-06-2015

L’année prochaine, je ne manquerai pas de semer les graines achetées cette année : Bourrache, cumin, anis vert…. et bien d’autres j’espère.

 

  • Prise de vue: 18 juin, 2015

Contenant de récup pour mes récoltes aromatiques et tisanes futures

Merci Sandryne ! Ma femme me ramène de son boulot des sauts « contact alimentaire ». (j’ai enlevé le nom de son entreprise sous sa demande… pourtant elle a demandé l’accord de récupérer ces sauts destinés au rebut…).

En cliquant sur le lien suivant vous aurez (en Anglais) toutes les spécificités des sauts en polypropylène (PP) blanc de 3.8 litres et 19.8cm de diamètre de marque RPC superfos.

Reutilisation de contenant pour mes récoltes aromatiques
Réutilisation de contenant pour mes récoltes aromatiques

Les sauts sont empilables, hermétiques et avec leur poignée de préhension, ils sont bien pratiques…

Bref, ils me rendent bien service. Quand je pense qu’ils allaient être jettés… Encore un bon exemple de RRR : Re-use, ré-utilise.

  • Prise de vue: 20 juin, 2015

Sarriette Commune

Achat en Mars 2015.

Sarriette commune
Sarriette commune

La sarriette est une plante annuelle, buissonnante, de 25cm de hauteur. Les feuilles sont étroites, très odorantes, à tiges dressées. Culture possible en pots ou jardinière, sur terrasses ou balcons. La sarriette s’accommode de tout type de sol à bonne exposition. Le semis se fait de mai, en pleine terre, en lignes distantes de 20cm. Éclaircir pour laisser 20cm de distance entre les plants. Maintenir le sol propre et frais par des binages et des arrosages réguliers. Récolte : à partir de juin jusqu’aux gelées.

La sarriette sur Wikipédia.

Il existe une variété de Sarriette un peu plus rustique et parfumée que la sariette commune, c’est la sarriette Vivace (voir fiche)


Phytothérapie : (cf ISBN 2-603-00952-4) Elle soigne les rhumes La puissance antivirale de la sarriette fait d’elle une plante de choix contre toutes les infections respiratoires. Elle est aussi intéressante en prévention car, outre sa couverture antiseptique, elle offre une bonne protection immunitaire.

Si certains phytothérapeutes la prescrivent en huile essentielle en cas de bronchites chroniques, c’est toujours en seconde intention et avec suivi médical.

Elle lutte contre la fatigue et le stress. Les phénols, comme le carvacrol et le thymol, augmentent la production de corticosurrénales, dont le taux de cortisol, qui permet de réguler la fatigue, le stress, le système immunitaire. « Si les scientifiques n’ont pas encore réussi à clairement identifier leur mécanisme d’action, explique Franck Dubus, l’usage traditionnel a confirmé leur efficacité. » La sarriette est par ailleurs un bon antioxydant qui limite le stress oxydatif au niveau du système nerveux et par là même le protège efficacement.


Suivi du premier essai dans le jardin :