Archives de catégorie : Poules – Poulailler (Construction – Conseils & soins)

Les poules, c’est du travail mais aussi pas mal de satisfaction. Elles rentabilisent le potager et je les considère, comme certains insectes, comme des auxiliaires du jardinier amateur.

Ma poule Coucou de Rennes

Achat : Botanic Saint Anthelme, le 20/04/2015. Sacrifiée le 27/01/2018.(755 jours, 175 semaines)

Ma poule Coucou de Rennes 20-04-2015
Ma poule Coucou de Rennes 20-04-2015

Aussi bonne pondeuse que la race « rousse fermière » que je connais déjà car j’en ai eu 10 lorsque j’habitais Lirac.

D’après le site : http://poules-club.com

La Coucou de Rennes est une race ancienne originaire de Bretagne. Réputée pour sa chair au léger goût de noisette, elle retrouve sa place d’honneur dans de nombreux restaurants Bretons. C’est dans les années 1980, qu’une poignée d’éleveurs passionnés l’ont sauvée de l’oubli et perpétuent la race dans la conformité de son standard en collaboration avec l’ Écomusée du Pays de Rennes. Une association a été créée : le Club National des Éleveurs de Volailles de Races Bretonnes. Les œufs de la Coucou de Rennes sont d’une jolie couleur tirant sur le roux. Assez rustique, bonne poule fermière polyvalente (œufs et chair), elle est également très jolie avec son plumage coucou.

Sandryne et ma coucou de Rennes au 20-04-2015
Sandryne et ma coucou de Rennes au 20-04-2015

Voir les compléments d’info sur le PDF : http://www.volailles-francaises.ch/Files/la_coucou_de_rennes.pdf

Une autre fonction de mes serres Modul’O de chez Pouss’vert : En plus de ses fonctions déjà connues,

  • Tunnel de forçage (printemps/hiver) et protection (vents violents, neige, nuisible…dont les chats !)
  • Tunnel de dessiccation (déshydratation de fruits et légumes)
  • box d’élevage d’intérieur de poussins !!!!

La preuve en image :

Tunnel Modulo et élevage de poussin
Tunnel Modulo et élevage de poussin

Le 23/04/2015 : Je viens de finir un abri de fortune, à l’intérieur de l’abri à bois. Mais pour l’instant je la garde à la maison. C’est dans la maison, qu’en se baladant, la Coucou a fait la découverte d’elle même !!! C’était drôle à voir. Il me semble qu’elle n’aime pas rester seule : il me faudra lui trouver une compagne avant que je ne la transfère au poulailler du Loucastarelet.la poule se reconnait-elle dans le miroir

la poule se reconnait-elle dans le miroir

Voir la vidéo de la découverte du soi pour une poule (l’effet miroir) :

Le 07/11/2016 : Cela fait une semaine qu’elle a perdu sa copine la Roussette mais les balades dans le jardin lui remonte le moral.

Carré A B et C et les poules -Jardinloucascarelet- 07-novembre-2016
Carré A B et C et les poules -Jardin Loucascarelet- 07-novembre-2016

Le 18/11/2016 : Les températures sont encore au dessus des moyennes. La « coucou de Rennes » est la seule a perdre ses plûmes. On en trouve une poignée chaque jour en ouvrant le poulailler ! La poule (nait en Mars 2015) a aujourd’hui 19 mois. Je suis rassuré : La perte de plûmes est naturelle. J’ai controlé la peau et le plûmage, il y a un peu de peaux desquamente mais pas de trace d’acariens, de poux ou autres…

Il faudra augmenté sa ration de nourriture et augmenter le taux protéinique des apports plus importants en protéines et en calcium. Augmenter les doses de tourteaux de soja, de tournesol, de colza, de la viande, du poisson… leur donner plus de pois cassés, de lupins, de féveroles. Pour le calcium, du fromage, des orties séchées, des coquille d’huîtres broyées…

31/08/2017 :

La vendange des poules - Jardin du Loucascarelet - 31 août 2017
La vendange des poules – Jardin du Loucascarelet – 31 août 2017

Le 22/01/2018 :

La Coucou de Rennes de déplume du croupion - 22-01-2018
La Coucou de Rennes de déplume du croupion – 22-01-2018
Croupion déplumée - reste uniquement les hampes - 22-01-2018
Croupion déplumée – reste uniquement les hampes – 22-01-2018

Janvier 2018 : Elle a chopé des acariens (oiseaux du ciel ou paille « chonchon » ?). Elle ne pond presque plus depuis quelques mois… Je décide de la sacrifiée. Son sang, en sanguette et sa viande en pot au feu et sa carcasse en bouillon…. Respect et Merci « Coucou de Rennes ». NB : C’est la première poule que je tue en m’y prenant bien et sans trop de stress. Je ne’ai pas eu de mal à la prélever au poulailler : En m’avançant vers elle, elle s’est mis en position de soumission… C’était ma plus belle des poules…

Saignoir fabrication Maison - cône d'abattage - poule - DIY et RRR - vue de dessous
Saignoir fabrication Maison – cône d’abattage – poule – DIY et RRR – vue de dessous

Quelques chiffres pour mémoire…

  • 3.385g : poids total,
  • 3.279g, après sacrifice (avec plume, sans le sang),
  • 106g de sang (recette de la sanguette), (3 à 4% du poids total),
  • 3.109g (après avoir été ébouillantée 2 min dans une eau à 55°c, puis déplumée), on en tire le poids du plumage sec : 170g, (soit 5% du poids total de l’animal),
  • Part de l’animal qui servira à faire la bouillon (Tête, trachée, poumon, cœur, gésier et un peu de gras) : 400g,
  • 1.8 Kg : Poule prêt à cuire, (sans les abats),
  • Part des tripes et autres parties jetées après le vidage : 540g, soit 16% du poids total.
  • 2 à 3 litres de bouillon aromatique et dégraisser ( à utiliser pour toute sorte de recette : sauce blanche + soupe vermicelle + déglaçage des sucs (cf réaction de mayard), etc…

Part total de la poule qui sera consommée : 51% sans les abats, ou 63 avec les abats.

Ne pas oublier que la poule « au pot » produit également 2 à 3 litres de bouillon !

Mon astuce : garder 50% du bouillon pour y faire fondre les cartilages de l’ensemble de la carcasse que je réserve à cette effet. Je broie et casse les os grossièrement que je dépose au fond de ma cocotte. Après une réaction de mayard, je déglace au bouillon dégraissé (pour dégraisser un bouillon, il suffit de laisser le bouillon refroidir puis la nuit au réfrigérateur pour enlever la graisse qui s’est figée et surnage)…

 

Que faire avec les résidus de l’extracteur de jus

Faire ses propres jus : un délice.

Rentabiliser la totalité d’un légume (racine &  feuillage) en jus, c’est optimiser la peine que l’on s’est donné au potager !!!!

Une chose me chagrinait pourtant : Si la production de jus est relative, la production de résidus est importante…. La solution anti-mal-au-coeur : Rentabiliser également les résidus de l’extracteur de jus. S’il on ne peut pas « RÉDUIRE » la quantité de résidus solides lors d’une extraction, on peut travailler sur d’autres pistes. Cet article présente quelques idées pour RECYCLER et RÉ-UTILISER ces dits résidus solides, exempts de leur jus.

  1. Cuisiner les résidus, afin de les incorporer dans des quiches, pizzas, sauces etc… cela paraît comme une évidence mais d’un côté si on fait un jus, c’est surtout pour profiter des ses vertus nutritives mais aussi nettoyantes pour les intestins. Manger ensuite les fibres longues des résidus apparaît alors comme une aberration (quoique j’ai déjà lu certains articles vantant les mérites de savoir cuisiner les épluchures (avec le but de réduire les déchets et non par soucis d’optimisation nutritive car les déchets sont souvent cuits ou recuits avec perte nutritionnelle par thermolyse !!!…)). Mieux vaut-il chercher une autre solution….
  2. Destiner les résidus de l’extraction au compostage. En effet, ses résidus, déjà finement broyés, vont se décomposer très vite….
  3. Une variante de la solution ci-dessus est d’utilisé les résidus comme paillage aux pieds des légumes ou des fruitiers…
  4. Destiner les résidus aux POULES ! Une super idée : c’est une façon d’obtenir des protides à partir d’ hydrocarbonates. De plus, les résidus de l’extraction restent une source importante minérale et fortement nutritive pour les poules. Nettement meilleur que du pain sec… (avec l’avantage d’un coût carbone égal à zéro ! Pas d’énergie utilisé pour la transformation du pain, ni pour le transport…)
  5. Une autre idée : Merci de vos commentaires, j’en laisserais trace ICI : N’hésitez pas à poster de nouvelles  pistes…
Développement de l’idée n°4 : Préparation nutritive pour les poules.
Pain végétal avec les résidus Extracteur de jus
Pain végétal avec les résidus Extracteur de jus

Suite à l’extraction, on peut donner les résidus aux poules (cochons, etc…). En plus de l’orge germée, hautement nutritif, les poules sont plus qu’heureuses lorsque je leurs apporte un pain 100% végétal composé d’un mélange de fruits et légumes passés à l’extracteur.