Magic Dildo ou larve de capricorne en macro - DZprod Jardin

Le grand capricorne du chêne

Le grand capricorne du chêne : quel insecte ! La larve, comme l’insecte adulte est impressionnante.

Ma rencontre avec cet insecte s’est fait en récupérant du bois chez M. Goyat et un fendant les grosses sections de chène (avec l’aide de ma super hâche FISKARS X21 et de quelques coins)

Comme il existe de nombreux articles sur le sujet, je garde pour mémoire quelques éléments clefs et 2 clichés de ma rencontre avec cet insecte.

Capricorne femelle - 6cm - DZprod Jardin
Capricorne femelle – 6cm – DZprod Jardin

Sur une page, j’ai trouvé la remarque suivante fort interressante et quelques mots de vocabulaire qu’il me manquait : Voilà donc un copier/coller de la partie de la page en question :

La présence de grands capricornes sur un vieux chêne signifie qu’à plus ou moins long terme, l’arbre est condamné si bien que cet insecte est considéré comme un ravageur dans les zones où il abonde et que son statut de protection nationale est loin de faire l’unanimité.

Cependant, la larve du Grand Capricorne peut avoir également une action bénéfique au sein des écosystème. Par son activité saproxylique, la larve peut être considérée comme un ingénieur écologique, c’est-à-dire une espèce dont le développement contrôle la disponibilité en ressources pour d’autres espèces. Une équipe de chercheurs allemands a en effet récemment montré que la présence de larves de Grand Capricorne est corrélée à une plus grande diversité spécifique de coléoptères saproxyliques, dont certaines présentent elles-mêmes un intérêt de conservation. Ainsi, l’arbre progressivement blessé par le creusement des galeries larvaires, et dont les tissus entrent en décomposition, est utilisé comme ressource alimentaire par des coléoptères :

  •  xylophages (se nourrissant de bois vivant) et
  • saprophages (se nourrissant de bois mort) ainsi que par des champignons. Il s’ensuit que les coléoptères
  • mycétophages (se nourrissant de champignons saprophages),
  • nécrophages (se nourrissant d’animaux morts) et
  • zoophages (prédateurs d’autres insectes) prolifèrent et, que les
  • succiphages (lécheurs de sucs végétaux) profitent des exsudats liés aux blessures infligées par les larves de Grand Capricorne au bois. C’est donc une communauté entière qui bénéficie de la présence d’une seule espèce !

Un autre article, pour mémoire, un lien vers le site référence (un article plus que complet datant de 2005) :

https://www.insectes-net.fr/cerdo/cerd1.htm

On peut même y voir un accouplement d’un couple de capricorne… Remarque pour les voyeurs amateurs : c’est pas tout les jours que vous pourrez voir s’accoupler, un des plus grands d’insectes au monde. Et si vous vous posez la question… Oui ! Il en a une… comme lui…. Énorme !

Un autre clin d’oeil…

Magic Dildo ou larve de capricorne en macro - DZprod Jardin
Magic Dildo ou larve de capricorne en macro – DZprod Jardin

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.