Le Tigre

Le tigre ? C’est une petite punaise « Stephanitis piri » aux ailes transparentes.

Les feuilles se décolorent et jaunissent sous l’effet à la fois des moisissures qui se développent sur leur excréments et la fumagine issue de la fermentation de leur miellat. Effet colmatant pour les stomates de la feuille. Plus de photosynthèse. La plante se meurt si infestation. Une attaque massive de tigres peut entraîner la défoliation complète des arbres.

 Hiverne, en petits groupes, à l’état adulte sous l’écorce déhiscente des arbres. Ainsi, le badigeonnage des troncs à l’automne est une bonne mesure préventive.

Images en macro d’une punaise tigre mais celle du platane : http://www7.inra.fr/opie-insectes/pdf/i140fraval2.pdf

Mes images :

Macro tigre du poirier
Macro tigre du poirier
Macro tigre du poirier et excréments
Macro tigre du poirier et excréments
La ronde des tigres sur une feuilles de pommier
La ronde des tigres sur une feuilles de pommier

Article créé pendant que Pierrick emménage (heu, déménage… il est 11h25)

Nota Béné : Les tigres écrasés émanent une odeur fort appétant pour les fourmis. Voir la vidéo d’une fourmis de délectant d’une carcasse fraîche de Tigre. Voir également les photos de ce phénomène.Article « Fourmis ».

LUTTE : Dès l’apparition, en préventif, c’est préférable…

  • Badigeon Kaolinite (hiver),
  • réduction de la colonie « à la main » puis arrosage du feuillage,
  • savon noir (pour laver la fumagine et éviter de développement de champignons, laver en fin de journée. Pas de contact direct du soleil sur le jeune feuillage… On peut utiliser d’autres huiles végétales (colza, etc…)
  • Nicotine en solution pour pulvérisation (voir le lien sur cette lutte anciennement connue de 1945),
  • destruction et brûlage du feuillage tombé au sol (ou / et renouvellement des premiers centimètres de terre autour du tronc pour enlever les insectes tigres qui auraient niché ailleurs que dans les anfractuosité des écorces de l’arbre et que le blanc arboricole n’aurait pas tuer…),
  • j’ai aussi lu qu’il se vendait des solutions de nématodes et des larves de chrysopes (lutte biologique dans l’air du temps que des « boîtes spécialistes » ont développés afin de faire des ventes auprès des mairies et collectivités….) L’efficacité est relatives et fonctions des modes d’administrations, du cycle de la punaise tigre, de la température et des premières précipitations (fin mars/début mai)…. Bref

Au 26/06/2014 : Dégâts de l’attaque observée le 02 mai 2014 sur le pommier double U au niveau du cabanon.

Punaises Tigre sur le double U au 26-06-2014
Punaises Tigre sur le double U au 26-06-2014
dégâts dus à la punaise tigre au 26-06-2014
dégâts dus à la punaise tigre au 26-06-2014
dégâts causés sur pommier double U du Cabanon au 26-06-2014
dégâts causés sur pommier double U du Cabanon au 26-06-2014

Nota Béné : J’ai également observé des Punaises Tigres dans la sauge lors de son arrachage le 23/07/2014. La sauge ne semblait pas malade, pas de fumagine…. J’imagine que les punaises tigres ont là dans la sauge un endroit qui supporte le grand vent et qui offre un abri parfait. Merde ! J’y pense : Que trouve t-on au pieds de mon arbre malade : Un gros plants de sauge de plus d’un an ! Il me faudrait l’arracher au plus vite…

Suite de l’article le 20/05/2016 :

Le meilleur des liens sur le site Ephytia de l’INRA : Les ravageurs des cultures et leurs dégâts – HYPPZ > Insectes (Insecta) > Hémiptères > Punaises > Tingidae > Stephanitis pyri

Voir plus globalement le lien en amont sur les punaises en général : http://ephytia.inra.fr/fr/C/11349/hypp-Punaises. On y découvre qu’il existe des punaises auxilliaires !!!

Effectivement j’apprends donc certaines punaises sont prédatrices (elles sont alors des auxiliaires zoophages !) : Elles injectent leur salive, liquéfiant leurs hôtes, puis en aspirent le contenu ainsi digéré ! http://ephytia.inra.fr/fr/C/11528/hypp-Punaises-predatrices-Hemiptera

Cycle de la punaise prédatrice (site de l’Inra, voir la figure 7) : voir les dessins sur le cycle des larves, la durée de développement de chaque stade. Super !

Savoir reconnaitre les punaises prédatrices

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.