Mélange pile 2 dans pile 1 - Activateur de compost - 01-03-2017

Macérat de crottin pour composter vite !

Dans le commerce il existe un produit qui peut améliorer la cinétique de dégradation des déchets verts et poubelle de table que vous mettez au composteur : un activateur de compost ! (voir l’article sur le sujet).

Cet article propose une astuce pour fabriquer votre propre activateur pour 0€ et un peu d’huile de coude.

Il faut :

  • un bidon de 200l ou autre récipient de gros volume,
  • disposer de crottin de cheval (ou autre mais on a pas testé !),
  • de l’eau (pour mouiller à niveau le crottin afin de le laisser macérer).

Ainsi on dispose de quoi mouiller son compost s’il est trop sec. On a également matière à alimenter le compost pour activer la dégradation fongique et bactérienne.

PROCESS : Essayer, grosso modo de placer régulièrement dans votre composteur, un mélange de :

  • 1/3 d’herbe, de tonte, de matière verte, de déchets issus de la poubelle de table (pas de viande ni agrume),
  • 1/3 de matière brune (lignifiée), style petites brindilles sèches, BRF, bois mort en décomposition, broyat, plaquettes forestières, etc…
  • 1/3 de cette fabuleuse macération de crottin humidifié !

Chaque trimestre, en moyenne, il faudra remuer la pile. L’intérêt d’un double ou d’un triple composteur devient alors évident… Une pile de compost à remuer est un travail pénible. Transférer une pile de compost, jusque à côté, dans un autre box est bien plus facile (encore plus facile avec le bon outil comme une fourche à compost (voir l’article à ce sujet).

Autres articles sur le sujet :

Outils pour bien composter - DZprod Jardin
Outils pour bien composter – DZprod Jardin

Préférer du crottin frais pour la macération car les boulettes de caca vont se déliter facilement. En effet, à contrario, du crottin sec se gorges très difficilement d’eau. De plus, l’activité bactérienne est déjà présente dans le crottin frais : la macération et la production de Co2 est plus rapide.


Une fois l’article fini, j’ai retrouvé sur le net ce qui m’avait inspiré des année auparavant (merci Julien Dekartz) : La méthode Berkeley.

Du coup mon article a peu de valeur si ce n’est une vidéo sur le bruit d’un crottin en macération !

Y’à du « déjà vu » mais également du « jamais entendu » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.