La cruelle réalité d’être une poule !

Lorsque l’on change son cheptel de poules afin d’avoir un taux de ponte obtimum, il faut impérativement introduire un lot de poules mais jamais une seule poule. Cette dernière devient la « tête de turc » du groupe, le « vilain petit canard », « l’homme à abattre », « l’intrus » qu’il faut chasser coute que coute.

Nous avons fait la malheureuse expérience, au jardin partagé du Loucascarelet : Une fin d’après midi, un voisin me téléphone en me disant « une poule ça intéresse ? Je l’ai trové dans mon jardin, je ne sais pas comment elle a fait pour arriver jusqu’ici ?  »

Une fois les voisins questionnés sur cette mystérieuse galinette, je décide de l’inclure au poulailler partagé du Loucascarelet.

Les animaliers, à botanic® Saint Anthelme (Avignon, Villeneuve lez) m’avaient dit « il est préférable d’inclure au minium 2 poules à un lot de poules existant : cela évite qu’elles ne se chamaillent… »

Hé bien, c’est vrai !

Ma pauvre poulette orpheline s’est fait défoncer en 24 heures chrono. Je l’ai retrouvé en piteux état… J’ai même crue qu’elle ne s’en remettrait jamais tellement ses blessures étaient profondes.

Nous avons du improviser une deuxième poulailler, juxtaposé au premier, laissant l’orpheline, hors de portée de ses 3 bourreaux territoriales !

poule attaquée par ses congeneres - DZprod Jardin
poule attaquée par ses congénères – DZprod Jardin

J’ai halluciné sur la capacité de cette jeune poulette à cicatriser de ses blessures ! En 2 semaines, alors que je la croyais condamnée, la peau s’est refermée comme par magie, alors qu’un trou de 8 à 10cm de diamètre s’était formé et que du pu commençait à poindre sur les pourtour de la blessure… Bref, incroyable !

Conclusion : Ne jamais inclure une seule poule à un lot de poules existant !

Time lapse arrosage 1m3 en 30 secondes !

Avec mon nouveau jouet (mon premier smartphone), je peux faire de superbes picts mais aussi des vidéos en 16/9ième (avant c’était du 4/3). Je peux également faire plein de trucs cool comme des « times lapses ».

Cet article présente donc mon premier time lapse au jardin !

Sur la vidéo, le bidon blanc de 200 litres se remplissant en moins de 6 secondes… la vidéo durant plus de 30 secondes… et comme le bidon fait volume de 200 litres, j’en déduis un débit de plus de 1000 litres d’eau… lors de ce time-lapse !!!

1m3 en 30 secondes ! Puissant, mon tuyau de 19mm, Tricoflex de chez Hozelock !

CQFD

Le tout en vidéo :

Trop cool non ?

Étiquette de jardin avec des galets !

Il existe une multitude de façon de confectionner des étiquettes pour nommer les fruits et légumes au jardin potager biologique. La meilleure reste de simples galets et le nom inscrit avec un marqueur indélébile !

  1. Des solutions RRR et DIY : bout de bois pyrogravé, pinces à linge, bouchon de liège piqués sur le vieille fourchette, petit pot en terre cuite recyclé, etc…
  2. Des solutions commerciales (étiquettes plastiques à planter, rectangles d’ardoise sur pic, etc…

J’ai testé pas mal de chose… Je retiens cependant une solution avec de simples galets roulés. Merci à Nil Ménard (plasticienne, membre de la JARRE Écocitoyenne mais également présidente de son association : » j’embellis ma ville », à Rochefort du Gard).

Les premiers galets qu’elle nous a confectionnés font fureur au jardin partagé du Pébrier ! Riverains, citoyens Rochefortais, tous le monde en parle sur Facebook !

Astuce : Concernant les marqueurs, ils faut qu’ils soient indélébiles. On peut acheter des POSKAs de couleur mais il faudra vernir la face inscrite. Par contre, on pourra alors représenter iconiquement le légume, ce qui donne un effet saisissant !

Pourquoi je préfère les galets à une autre signalétique ?

  • Le coût de production !
  • facilité d’emploi et de réemploi : Lorsque la végétation grandit, déplacer le galet est galette, contrairement aux pics !
  • l’inscription perdure dans le temps contrairement à celle faite sur du bois qui s’affadit avec le temps et l’attaque radicalaire des UVs !
Il existe une multitude de façon de confectionner des étiquettes pour nommer les fruits et légumes Bio au jardin potager. La meilleure reste de simples galets et le nom inscrit avec un marqueur indélébile !
Il existe une multitude de façon de confectionner des étiquettes pour nommer les fruits et légumes Bio au jardin potager. La meilleure reste de simples galets et le nom inscrit avec un marqueur indélébile !

Trop cool, non ?

Cigale, exuvie et trous dans le sol ?

Dès début juillet, on en trouve de partout : des exuvies de cigale ! Sur des troncs, sur des feuilles, généralement en hauteur et à l’abri.

Les cigales chantent à partir d’une température extérieure de 22° à 25°c.

L’exuvie est la peau laisser par l’insecte (appelé alors Imago : qui est le résultat de la dernière des 4 mues de la cigale l’amenant à l’insecte adulte parfait). Cette dernière mue s’appelle la mue Imaginale (donnant l’imago, la cigale).

La cigale met 2 ans à sortir de terre ! L’adulte ne vit alors que quelques semaines (2 à 3 semaine). Ce sont des piqueurs suceurs comme les pucerons, leurs cousines !

2 ans sous terre, 2 semaines à l’état adulte !

Seul les mâles « craquètent », en jouant des cymbales (vibration d’une membrane entre 300 à 900 déformations par seconde) produisant un bruit amplifié via une sorte de caisse de résonance…

Au jardin, on observe pleins de trous dans le sol  : ce sont les sorties des cigales !

Exuvie de cigale sur fleur oignon - jardin urbain du Pébrier - DZprod Jardin
Exuvie de cigale sur fleur oignon – jardin urbain du Pébrier – DZprod Jardin

La photo : prise de vue sur une fleur d’oignons au jardin urbain du Pébrier, 30650 Rochefort du Gard.

Bien choisir sa variété de fève ?

Réflexion autour d’une récolte peu abondante., au jardin partagé du Loucascarelet, avec une variété de fève « Fève de Sèville« , alors qu’auparavant nous étions fier de nos production avec une variété « Aguadulce« .

Cette année, les gousses sont peu abondantes, flétries, sans grains ?

Fève malade - bac G en pierre - Jardin du Loucascarelet
Fève malade – bac G en pierre – Jardin du Loucascareletrhdr

Vidéo du 25 juin 2018 :

Conseil pour réussir la récolte de la fève : Bon article sur le site de la ferme Sainte Marthe.

A lire : Diagnostic de la fèverolle et du pois (PDF de l’unip : interprofession des protéagineux).

Pourquoi la récolte a été si faible :

  • La rotation des cultures n’a pas été respectée… du 10/2016 à mars 2017, on avait fait une culture de fève Aguadulce, puis ensuite des patates et des tomates (des solenacées propices au attaque du Mildiou) de fin mai 2017 à fin septembre 2017. Puis après un gros travail (engrais vert,  amendement et mulch) on a retenté une culture de fève… On aurait pas du.
  • La variété Sèville ? C’est mon premier essai avec cette variété.
  • Trop d’eau (mois d’avril, mai record super pluvieux),
  • effet majeur de températures supérieures à 25°C avant Début
    Floraison est une réduction du nombre final d’étages reproducteurs, (cf Pdf page : 9),
  • Mildiou présent (cf gousse desséchées), et je n’ai fait aucun traitement à la bouillie Bordelaise (ou purin d’ortie)…
  • plants trop serrés (5cm, à la place de 10/15cm) ?
  • stress hydrique car les gousses étaient présentes en bas du plant et non réparties sur toute la hauteur (c’est typique d’un stress hydrique par manque d’eau,
  • Maladie : ascochytose (p50 du Pdf) ou botrytis (cf P25 !)

Autres articles en lien avec les fèves :

mini-serre pour nourrir les tortues – un ré-emploi en été astucieux !

Une astuce pour ré-employer les tunnels de culture en plein été, plutôt que de les stocker en attendant l’hiver !

J’utilise et rentabilise ainsi, mes tunnels de forçage Modul’O 60 de chez Pouss’vert, MV Industrie, et cela toute l’année durant !

De plus, produire sa propre nourriture plutôt que de la faire parcourir des milliers de kilomètres : Cela vaut pour nos animaux également !

En ce qui concerne nos tortues, elles disposent là de 6 salades nouvelles à chaque fois que l’on déplace un module de mini-serre de 60cm de long.

Elle est bonne l’idée non ?

Détail en vidéo de l’idée de ré-employer ses mini-serres de forçage pendant la période d’été :

Le but étant de protéger les jeunes pousses de scarole, repiquée après le semis. A l’air libre, les tortues auraient vite fait à les manger sans qu’elles soient devenues grandes….

Ici, on enlève les modules progressivement, ce qui permet de ne leur donner que 6 salades d’un coup d’un côté… et d’en repiquer 6 autres… à l’autre bout de la lignée des mini-serres !

Trop cool !

Nota bene : la laitue et les autres salades ont du mal à pousser pendant l’été et monte vite en graine… la scarole est adaptée pour être semée en été et être manger en automne / hiver avec une bonne poêlée de lardons !

Rang de scarole pour tortue - dzprod jardin du Loucascarelet
Rang de scarole pour tortue – dzprod jardin du Loucascarelet

Une autre astuce est de ré-employer ses pots de 1 litre en repiquant des plantes adventices du potager mais qui sont très appréciées des tortues (exemple du poupier) : cf article à ce sujet.

Quelle variété de cerisier choisir ?

Le but de cet article est de relater un retour d’expérience. J’ai acheté en pépinière 2 cerisiers bigarreau, l’un hâtif (BURLAT, récolte fin Mai), l’autre semi-hâtif (SUMMIT, récolte juin). L’idée étant d’avoir des cerises à récolter mais pas tout d’un coup !!!

je retiens aujourd’hui la leçon : Acheter des cerisiers hâtifs !

Voilà pourquoi : Je détaille le fond de ma pensée.

  • avoir des cerises tardivement, c’est le risque de se les voir bouffer par les mouches de la cerises,
  • un cerisier hâtif et un autre tardif à côté : je crois fortement que cela risque d’accentuer la contamination par les mouches de la cerise en ce qui concerne l’arbre tardif,
  • avoir des récoltes groupées n’est pas pénible si vous savez faire des conserves, des fruits au sirop ou si vous avez un gros congélateur coffre ou encore de la famille et des voisins a qui vous voulez faire plaisir !!!

    cerisier hatif pour éviter la mouche de la cerise - dzprod Jardin ®2018
    cerisier hatif pour éviter la mouche de la cerise – dzprod Jardin ®2018

En effet, mes 2 cerisiers planter à 4m d’écart réagissent vraiment différemment à l’attaque des mouches de la cerises. Je mange et profite de mes cerises bigarreau BURLAT mais pas de mes SUMMIT (complétement pourries).

Cette année, je n’en ai pas mangé de SUMMIT alors que l’arbre en était couvert : la preuve par la floraison abondante lors du printemps 2018 :

Pour info les 2 cerisiers proposent leur récoltes à 20 jours d’écart. Les pièges à phéromones placés à différentes hauteur et utilisés comme il se doit n’y change rien ! (voir l’article sur les pièges à phéromones (1) Présentation du piège ; (2) Résultat du piègeage)


Voir : l’article de la conduite / taille / abaissement des charpentières de mes 2 cerisiers sur les premières années (en vidéos chronologiques)

Macérat de crottin pour composter vite !

Dans le commerce il existe un produit qui peut améliorer la cinétique de dégradation des déchets verts et poubelle de table que vous mettez au composteur : un activateur de compost ! (voir l’article sur le sujet).

Cet article propose une astuce pour fabriquer votre propre activateur pour 0€ et un peu d’huile de coude.

Il faut :

  • un bidon de 200l ou autre récipient de gros volume,
  • disposer de crottin de cheval (ou autre mais on a pas testé !),
  • de l’eau (pour mouiller à niveau le crottin afin de le laisser macérer).

Ainsi on dispose de quoi mouiller son compost s’il est trop sec. On a également matière à alimenter le compost pour activer la dégradation fongique et bactérienne.

PROCESS : Essayer, grosso modo de placer régulièrement dans votre composteur, un mélange de :

  • 1/3 d’herbe, de tonte, de matière verte, de déchets issus de la poubelle de table (pas de viande ni agrume),
  • 1/3 de matière brune (lignifiée), style petites brindilles sèches, BRF, bois mort en décomposition, broyat, plaquettes forestières, etc…
  • 1/3 de cette fabuleuse macération de crottin humidifié !

Chaque trimestre, en moyenne, il faudra remuer la pile. L’intérêt d’un double ou d’un triple composteur devient alors évident… Une pile de compost à remuer est un travail pénible. Transférer une pile de compost, jusque à côté, dans un autre box est bien plus facile (encore plus facile avec le bon outil comme une fourche à compost (voir l’article à ce sujet).

Autres articles sur le sujet :

Outils pour bien composter - DZprod Jardin
Outils pour bien composter – DZprod Jardin

Préférer du crottin frais pour la macération car les boulettes de caca vont se déliter facilement. En effet, à contrario, du crottin sec se gorges très difficilement d’eau. De plus, l’activité bactérienne est déjà présente dans le crottin frais : la macération et la production de Co2 est plus rapide.


Une fois l’article fini, j’ai retrouvé sur le net ce qui m’avait inspiré des année auparavant (merci Julien Dekartz) : La méthode Berkeley.

Du coup mon article a peu de valeur si ce n’est une vidéo sur le bruit d’un crottin en macération !

Y’à du « déjà vu » mais également du « jamais entendu » !

Récolte chou Kale – couper le pieds – ne pas arracher !

Un chou Kale de sa plantation depuis son achat en jardinerie (fév 2017), jusqu’à sa montée en graine (mars 2018) et la récolte de ses graines (juillet 2018) : Comment optimiser la récolte de ses feuilles, comment régénérer sa tige pour faire tenir le plant 2 saisons !

ASTUCE : Du jardin à l’assiette pour CUISINER le CHOU KALE tout en OPTIMISANT la PRODUCTION au jardin. (voir l’article en lien ci-dessous)

Côté cuisine : un article dédié aux multiple façon de cuisiner au mieux le chou Kale « Optimiser la récolte de chou Kale » (en soupe (feuille entière), en lactofermentation, en mélange avec d’autres végétaux pour la confection de jus vert à l’extracteur (limbe des feuilles), en salade (les jeunes feuilles)).

http://david.dzprod.fr/blog/category/bacs-et-carres-potagers/bac-fabrice-du-murier/

protection arbres fruitiers contre les fourmis – astuce Glu

Les bandes de glu à poser autour des troncs en dessous des charpentières marchent bien… si on pense à placer un piège à glu sur les piquets des arbres (les malignes fourmis passent souvent par ce raccourci !).

Le but de cet article est de souligner qu’une fois le travail et l’achat de bande de glu fait, les années suivantes il est encore moins plus facile de protéger les arbres fruitiers des fourmis (qui entretiennent les pucerons qui se nourrissent de la sève de vos arbres).

Il suffit de remettre en peu de glu avec une bombe de glu : SUPER PRATIQUE !

  1.  Année 1 : on place des bandes de glu,
  2. Année 2 : on vérifie les liens et on applique de la glu en bombe.

Il existe aussi de la glu à appliquer au pinceau mais c’est moins facile… surtout pour les double U le long des murs !!!

Application de la glu : dès la formation des feuilles !

OUI MAIS…

Comme il y a du bon et du mauvais dans tout : pensez que si les fourmis existent c’est qu’elles ont leur utilité au jardin. Entre participer à la pollinisation (comme les abeilles, oui, oui), remuer la terre (aérateur de la patchamama) et comme Jean Renaud dans NiKITa (le nettoyeur), elles détruisent pas mal de parasites !!!!

NB : Autre façon de lutter contre les fourmis : Utilisation de savon noir pour se débarrasser des pucerons… mais cela affecte et tue également les larves de coccinelles !!!

Articles connexes :

Evolution chronologique d'un jardin d'un particulier et de jardins partagés associatifs (Asso LA JARRE ÉCOCITOYENNE) à Rochefort du Gard.