Fleurs de SAUGE en salade ou cristallisées

J’utilise les fleurs de sauge, natures ou cristallisées au sucre. En voici deux exemple :

Les fleurs de sauge en salade :

Salade du Jardin et fleur de sauge
Salade du Jardin et fleur de sauge

Pour utiliser des fleurs de sauge en salade il faut prélever les fleurs de sauge uniquement lorsque la salade est montée dans l’assiette. Ensuite, il ne reste plus qu’à courir dans le jardin et récolter les fleurs.

 Les fleurs de sauge cristallisées : le 12/05/2014

Avec le blanc d’un œuf, on réalise le glaçage d’un bon volume de fleurs de sauge.

Dans un mélange de sucre et blanc d’œuf, tremper les fleurs de sauge et délicatement les faire sécher naturellement sur un plateau. Une fois sèches, les fleurs de sauge sont cristallisées. C’est tout bête !

Séchage des fleurs de sauge cristallisées 12-05-2014
Séchage des fleurs de sauge cristallisées 12-05-2014
sauge et rose Montfort cristallisee 12-05-2014
sauge et rose Montfort cristallisee 12-05-2014
Fleur de sauge cristallisee 12-05-2014
Fleur de sauge cristallisee 12-05-2014
commande fleurs cristallisée et confitures maison
commande fleurs cristallisée et confitures maison
confiture et cristallisation au 12-05-2014
confiture et cristallisation au 12-05-2014

Fleurs de roses cristallisées :
Rosier Nelson Montfort ; Rosier panthère Rose.

Utilisation des fleurs cristallisées : Décoration en pâtisserie, en sucrette pour infusion, etc…

Récolte et recettes de fleurs de courgette

Ma plante qui donne des courgettes est rampante et envahissante. Néanmoins, il est agréable de couper les courgettes fruits (cf pistil, femelles) et d’optimiser la capacité nourricière de la plante en cuisinant les fleurs mâle (Nota Béné : Pollinisation = étamines d’une fleur mâle sur le pistil de la fleur femelle). Autant manger les fleurs qui sont délicieuses plutôt que de les voir se faner en deux, trois jours !

Recolte des fleurs de courgette
Récolte des fleurs de courgette

http://www.femmes-semencieres.com/fr/article/guide-pratique-de-reproduction-de-semences

Idée de pollinisation manuelle à tester l’année prochaine :

Récolter et ficeler la veille trois fleur mâle (de pieds différents mais de la même variété, au possible) pour une fleur femelle. Le lendemain, enlever les ficelles et les pétales de fleurs mâles et polliniser les femelles (enlever la pince ou la ficelle et reficeler après fécondation pour éviter la fécondation croisée éventuelle (si il existe d’autres plants de courgettes dans les 500m autour !)

Voir le lien super intérressant : http://www.femmes-semencieres.com

Idée de recette :

Les beignets : Faire frire les beignets de fleurs de courgettes ne m’inspire pas. Gras, huileux, pas pratique, fastidieux… Si on a beaucoup de fleurs de courgettes, c’est une façon efficace pour les cuisiner en quantité.

Panés à la poêle : Si on a planté uniquement 2,3 pieds de courgettes, c’est une façon de préparer quelques fleurs fourrées. La garniture intérieure est au choix.

Fleur de courgette et Haricot
Fleur de courgette et Haricot

Préparation de la garniture :

Dans la photo ci-contre, la garniture renforce le goût des haricots verts cuits à l’eau : Lardons, fromage de chèvre de la chevrerie du Bois à Saint Laurent des Arbres.

Visiter le site de la chevrerie à 30126 Saint-Laurent-des-Arbres.

Fleur de courgette façon cervelle de canut
Fleur de courgette façon cervelle de canut

Une Autre Garniture : Genre cervelles de canut.

Fromage de chèvre, gruyère, sel, poivre, herbes du Jardin (Persil plat, persil vermillon, grains de coriandre, etc…)

Les fleurs une fois garnies sont dorées à la poêle à peine huilée, deux minutes sur chaque face.

Les fleurs de courgettes sont accompagnées ici d’une salade composée avec les légumes du Jardin.

Nota Béné : Mieux vaut enlever les petits sépales (les petits pétales verts qui tiennent le calice(l’ensembles des sépales), sous la corolle (l’ensemble des pétales principaux de couleurs jaunes). Ils empêchent un peu la fleur de s’aplatir en deux face pour une cuisson optimale. Si, on ne les enlève pas, la fleur reste ronde et difficile à paner.

Nota Béné : La bonne bouteille de Bordeau offert par la Maman d’Hélène ! Je suis revenu de ma semaine dans le lot avec un carton d’un panel de vins de Bordeau. Cool, je vais découvrir un peu de ce terroir trop peu connu en ce qui me concerne. Mes papilles se coucheront moins bêtes !

La liaison vin-mets n’est pas idéale mais on se fait plaisir : le principal.

Carottes taillées au couteau et médaillon de poulet aux olives.

Le 03/06/2014 : les premières carottes sont cuisinées taillées au couteau !

Médaillon de poulet Etchebest 03-06-2014
Médaillon de poulet Etchebest 03-06-2014

Réalisation des médaillons de poulet :

Trancher le blanc de poulet afin d’obtenir un plat uniforme. (Utiliser le plat du couteau pour appuyer sur la viande afin dans étendre la superficie)

Sur une partie du blanc de poulet, déposer une garniture aromatique de votre choix (Ici, moutarde, olive noire, sel et poivre)

Roulet le blanc de poulet et utiliser du film étirable pour réaliser un rouleau compact au possible.

Cuire les rouleaux dans une eau  frémissante 10 à 15 minutes (fonction du diamètre de vos rouleau de viande)

D’un autre côté, découper au couteau les carottes préalablement cuire vapeur.

Dans une poêle avec un petit fond d’huile d’olive (ou de beurre clarifié), faire dorer les carottes.

Découper les rouleaux en médaillons d’environ un centimètre. Idéalement réchauffés avec les carottes avant de couper le gaz !

Servir.

Fourmis

Les fourmis élèvent les pucerons…. (et autres insectes qui produisent du miellat).

Voir le lien externe concernant les fourmis et le Miellat de pucerons récolté par ces dames (avec vidéo et de bonnes Macros !)

(PHOTO cf fleur de sauge)

Attaque de psylles sauge-17-04-2014
Attaque de psylles sauge-17-04-2014
Fourmis récoltant le miellat des sylles sur une fleur de sauge
Fourmis récoltant le miellat des sylles sur une fleur de sauge

Elles aident les pucerons et autres insectes produisant du miellat en les protégeant de leurs prédateurs.

De plus, les fourmis de grandes tailles semblent être carnivores :

La série de clichés suivant montre la ruée des seules fourmis de bonne taille (0,6 à 0,8 cm) sur les carcasses de punaises « Tigres » quelques secondes après les avoir esquichées entre les doigts. Les Tigres doivent produire une odeur très appétente… une fois écrasés !

Vidéo d’une fourmis bonne taille dévorant une carcasse de punaise Tigre fraîchement écrasée

Les fourmis sont donc vue comme des ravageurs au jardin. Elles sont en fait aussi des auxiliaires pour le jardinier car elles sont prédatrices de chenilles et autres insectes ravageurs.

Étonnante vidéo de fourmis récoltant des graines de sauge :

Début juillet, les calices des fleurs de sauge contiennent des graines. Cela attire les fourmis qui viennent en faire la récolte. Les calices étant secs, le bruit des pattes des fourmis crépite comme le rappellerait un feu de camps ! ça fait vraiment du bruit !!!

Conclusion : les fourmis sont « ravageur » mais aussi « auxiliaire » au jardin ».

Pour en savoir plus : voir l’excellent site dont les quelques lignes ci-dessous en sont issues.

La sauge doit être une plante myrméchochore (qui se reproduit en partie grâce aux fourmis). La graine de sauge possède surement une substance éléosome (attire les fourmis). En emportant la graine dans la fourmilière, elles mangent l’éléosome et rejettent la graine sur leur décharge. La décharge d’une fourmilière est très riche, la graine pousse donc sur une zone particulièrement privilégiée. Et en plus, les petites morsures de la cuticule des graines lors du transport par les fourmis aide la graine à germer.

Il est à noter également que grâce à elles, des millions d’€uros sont investis par les particuliers en produits phytosanitaires !

Enregistrer

Enregistrer

Bac L-Tronc saison 2014

Au 17/03/2014 :

  • Une moitié Patate Amandine, mise en place le 15/03/2014
  • Une moitié de chicorée rouge de Vérone semées le 02/06/2013

Le 11/04/2014 : Semis de Céleri-Rave « Boule de Marbre »

  • Arrachage des vieux semis de Chicorées rouge de Vérone (qui n’ont, vu le nombre trop important, pas été transplantées avec au profit de semis de Céleri-Rave Boule de Marbre
Bac L-tronc au 16-04-2014
Bac L-tronc au 16-04-2014
Patates Amandine au 16-04-2014
Patates Amandine au 16-04-2014

Ci-contre les patates Amandine au 16/04/2014; Elles ont exactement 1 mois.

Nota Béné : Méthode et conseil de culture des patates Amandine : Cliquer  ICI.

Le 07/05/2014 :

Haricot et Basilic
Haricot et Basilic

Semis de Haricot Nain Lexus Mangetout et de basilic Marseillais à la place du semis des « Céleri-Rave Boule de marbre » (les semis n’ont pas germé : manque d’arrosage lorsque sous tunnel alors qu’il eu fallu les arroser chaque jour !

Nota Béné : Nombre de jour pour la levée des céléri : 20 jours. Semis : le 11/04. J’aurais du voir les premières pousses de plantules vers le 02/05. Or à la date du 08/05/2014 toujours rien. Le tunnel de semis à sécher 2 jours, peut-être les semis de « boule de marbre » ont séchés. Peut-être la terre (uniquement du terreau de semis et autre terreau) était trop décompactée et séchait de ce fait trop vite entre deux arrosages. Peut-être aurait-il fallu attendre une semaine supplémentaire…..

Paillage au 20/05/2014 : Paillage des patates (qui se meurent du mildiou ?), paillage des Haricots semés 12 jours auparavant.

Semis Haricot L-tronc au 16-05-2014
Semis Haricot L-tronc au 16-05-2014
Paillage Haricot n°1 au 20-05-2014
Paillage Haricot n°1 au 20-05-2014
Paillage Patate L-Tronc au 20-05-2014
Paillage Patate L-Tronc au 20-05-2014

Le 19/06/2014 :

Récole des patates Amandine, mise en place le 15/03/2014.

Recolte patate Amandine dans le Bac L-Tronc au 19/06/2014
Récolte patate Amandine dans le Bac L-Tronc au 19/06/2014

Semis d’Haricot. Maintenant sur toute la longueur de L-Tronc se trouve des Haricots à 1 mois d’intervalle exactement.

Je voulais semer des salades mais en récoltant les patates, je m’aperçois de la destruction d’une grosse colonie de fourmis. Je me dis que si je sème des toutes petites graines comme celles de salades, les fourmis auront vite fait des me les prendre afin de constituer leurs réserves. J’opte alors pour des graines j’espère trop grosses pour elles.

Au 26/06/2014 :

Sur la photo on voit bien les deux semis d’haricots à un mois d’intervalle :

Haricots deuxième semis au 26-06-2014
Haricots deuxième semis au 26-06-2014
Paillage haricots au 01-07-2014
Paillage haricots au 01-07-2014

Rang du fond semé le 19/05/2014, premier haricots récoltés le 28/06/2014 (en 6 semaines comme indiqué sur l’enballage de la boîte de graînes !

Rang en avant plan semé le 19/06/2014

Cliquer sur l’image ci-contre et noter que la terrasse au 26/06/2014 n’était pas encore totalement carrelée et les enduits latéraux pas encore réalisés.

Paillage réalisé le 01/07/2014 avec la paille recouvrant les patates du L-Base, récoltées le même jour.

Récolte  : Environ une poignée tout les trois jours par mètre linéaire lorsque les haricots sont en production (depuis le premier haricot récolté). Du 28/06 au 10/07 : 706 grammes de haricot ont été blanchis et congelés. Ainsi, on estime a 10 grammes par jour et par mètre linéaire de semis.

Récolte des Haricots le 28-06-2014
Récolte des Haricots le 28-06-2014

J’ai planté environ 10 mètres linéaires de haricot sur deux rang. Si les haricots produisent pendant un mois, j’estime à trois kilogrammes le total de la production de haricot cette année. Remarque : le poids des deux courgettes récoltées hier : 1500 g (1,5 kg)

Au 03/10/2014 : Vide avant repiquage pour essai.

L-tronc et L-Base au 03-10-2014
L-tronc et L-Base au 03-10-2014
L-Tronc vide au 03-10-2014
L-Tronc vide au 03-10-2014

Au 13/11/2014 :

L’hiver destine L-tronc à recevoir des transplants pour essai. Trois essais ont été faits :

  1. Laitue d’hiver,
  2. Ciboule
  3. betterave crapaudine

Nota bene : essai pour rentabiliser (en terme quantitatif) d’une culture de laitue.

1) Les laitues d’hiver consommées en Octobre et provenant de la serre du Pentagone : La laitue est délicatement extraite de la serre en gardant la totalité de la plante (terre, racine et feuillage). Ensuite, la salade est dégarnie de ses plus belles feuilles : celles-ci sont consommées tout de go en salades…. Il ne reste que l’apex de la plante avec un cœur composé des plus petites feuilles. Le reste de la plante est alors transplanté. On espère que le cœur préservé donnera de nouveau une belle pomme, sur tige ! Si l’essai est concluant, je ferai un article complet dédié à cette façon de consommer une production de salade ou/et laitue.

2) La ciboule transplantée depuis le bac carré bois2 saison 2014.

La ciboule, après division de la motte est supposée se développer bien d’avantage… Mi-octobre j’essaie donc cette approche. En espérant que les bulbes divisés grossiront et ne donneront monteront pas en graine avant que je les consomme. Bref, encore un « essai » pour voir…

3) la betterave crapaudine semée trop serrée et bien trop en retard au niveau du Bac Edika portail, s’est senti moins à l’étroit après que quelques plans ont étés transplantées suite aux ciboule, sous serre. Vont-elle se développer ? Un essai pour voir. Mais je pense que e bac manque d’amendement, il est mois riche que le bac Edika portail qui a reçu avant semis du fumier de cheval à moitié décomposté.

Photos sous serre et hors serre :

L-Tronc avec essais de transplant au 20-12-2014
L-Tronc avec essais de transplant au 20-12-2014

Voir la suite dans l’article : Bac L-Tronc saison 2015

Spectacle lunaire au potager

Cliquer sur la photo pour la voir en grand !

Grand jeu concours : Mais qu’est ce que c’est ?

Spectacle lunaire au potager !
Spectacle lunaire au potager !

Questionnaire à choix multiple :

Sur la photo, on voit :

  1. Un lampadaire malicieusement dissimulé.
  2. La lune, (Parce que « Jardiner avec la lune est important » que j’imagine ma lune personnel à moi qui m’appartient individuellement ! Avec elle à toute heure dans le potager, je suis protégé, rien ne peut m’arriver ! Je sème n’importe quoi, n’importe comment, n’importe quand…….. dans mon jardin, tout pousse bien.)

Sur la photo, on voit également :

  1. Des soucoupes volantes et leurs tubes de télé-transfert au sol,
  2. Des fleurs de poireaux prêtes à éclore ???

Sur le cliché ci-dessous :

C’est l’histoire d’un mec, Il naît : c’est qu’une tête. Alors c’est son anniversaire, y’a sa famille qui est là, y’a sa sœur. Elle lui dit : tiens t’as un cadeau. Lui, il dit « chouette, c’est un chapeau ». (Les VRP)

Fleur de poireau : Tête et CASQUETTE !
Fleur de poireau : Tête et CASQUETTE !

Bon, là encore : Observer en grand la photo et imaginer.

Une tête de profil, coiffée d’une pointe,

La tête a une Casquette ou une houpette !

La coiffe dissimule une face composée de dizaines d’yeux !

Cool !

Les fleurs de poireaux, je trouve ça magnifique….

Fleurs de poireau 20-06-2014
Fleurs de poireau 20-06-2014

Foin des abords des champs de Rochefort du Gard

Une idée Récup pour le paillage du potager : Le Ffin des abords des champs de Rochefort du Gard !

Foin des abords des champs de Rochefort du Gard
Foin des abords des champs de Rochefort du Gard

 

Attendre quelques jours après le passage de la faucheuse afin que les herbes montées en graines perdent leurs graines. Ne prendre que les pailles. Les quelques épis restent au sol et il est rare de les emportés. Nickel !

Un big bag de 1000 litres et facilement remplis en 10 minutes.

Il vous faut :

  • La voiture, banquette baissée, 2 km aller, 2 km retour.
  • un big bag de 1000 litres,
  • un rateau,
  • une poubelle de 125 litres noire pour transférer le foin dans le big bag de 1000 litres.

Voilà de quoi pailler 30m² sur 20cm de lit.

Fabrication d’un Déshydrateur avec des éléments de Récupération

Pourquoi cet article : J’ai souvent recherché des idées afin de conserver des aliments et mes surplus de production. Fabrication de compotes, confitures, conserves maisons, aliments fermentés, etc… C’est en m’intéressant à la déshydratation que j’ai eu l’idée : La pure bonne idée… et purée ! Elle est bonne l’idée. (Lire l’article en Musique avec Macz de Carpate)

J’ai toujours voulu m’acheter un déshydrateur type SEDONA mais quand on a pas de pétrole on a des idées…

Du RRR (Recycle & Ré-emploi) et un usage détourné des tunnels de forçage Modul’O 40 hors saison hivernale !!!

Idée de ré-emploi d’un bidon de 200 litres (initialement utilisé pour l’arrosage du jardin), couplé avec  un tunnel de forçage bas Modul’O 40 de chez Pouss’vert.

Le bidon est découpé, retourné, entaillé pour y inclure le porte rayonnage.

Le déshydrateur de récupération mais de compétition !
Le déshydrateur de récupération mais de compétition !
Découpe du haut du Bidon : Évacuation de l'air humide.
Découpe du haut du Bidon : Évacuation de l’air humide.
Le porte rayonnage et la corbeille plastique recyclée
Le porte rayonnage et la corbeille plastique recyclée

Une bouche est découpée pour y faire tout juste passer une extrémité du tunnel de forçage en plastique recyclé de chez « Pouss’Vert ». Un ventilateur est placé à l’autre bout du tunnel.

Découpe du bas du bidon
Découpe du bas du bidon

Le soleil chauffant dans le tunnel est canalisé par le flux induit par le ventilateur. L’air chaud circule dans le tunnel puis entre dans le bas du bidon de 200 litres. L’air assèche les aliments contenus dans le bidon.

Le ventilateur au début du tunnel Pouss-Vert
Le ventilateur au début du tunnel Pouss-Vert

L’air chargé en eau s’échappe par le haut au niveau des entailles faites pour accepter le porte aliments.

Le dessiccateur : un bidon de 200 litres de récupération
Le dessiccateur : un bidon de 200 litres de récupération

Nota béné : Le bidon est propre. Il a contenu de l’eau de récupération ces deux dernières années. Remplacé par une cuve de 1000 litres, il passe maintenant une retraite bien méritée.

Vive la récupération, le ré-emploi.

Essai : 20 à 22 °c extérieur à l’ombre ; 36 à 38°c à l’intérieur du bidon (Étage du Haut du rayonnage).

En plein été, on peut aussi mettre des plateaux à l’intérieur d’un véhicule en stationnement (55 à 65°c) : voir l’essai fait pour déshydrater des tomates Roma.

Vivement les fortes chaleurs… Je chargerai le bidon à bloc pour essai quantitatif.

Evolution chronologique d'un jardin d'un particulier et de jardins partagés associatifs (Asso LA JARRE ÉCOCITOYENNE) à Rochefort du Gard.