Tétragone (épinard d’été)

Tétragone cornue
Tétragone cornue

La tétragone remplace l’épinard pendant les mois d’été, particulièrement dans les régions chaudes. Les feuilles se consomment cuites et hachées à la manière des épinards.

Omelette tomate tétragone 26-08-2014
Omelette tomate tétragone 26-08-2014

J’adore en mettre quelques feuilles dans une salade : je garde les plus petites feuilles pour la décoration des bords des assiettes et je mélange les plus grosses feuilles hachées dans la salade.

Salade Fève - DZprod Jardin - 10 juin 2016
Salade Fève – DZprod Jardin – 10 juin 2016

On peut adjoindre quelques feuilles (et la tige qui est peu fibreuse et pleine d’eau) dans une préparation de jus vert (cf extracteur de jus).

Préparation du jus Jus Tetragone oseille - 11 novembre 2015
Préparation du jus Jus Tetragone oseille – 11 novembre 2015

Conseils au jardin :

Respecter les 60 à 80 cm entre chaque plants. Ils ont tendance à ramper et prendre de l’espace. On peut les planter au milieu d’autres végétaux… Faire tremper les graines une nuit avant le semis pour inviter la graine à sortir de sa dormance.


Plus d’info sur Wikipédia : ICI. (Dans un nouvel onglet)


Intéressant :

  • Normale qu’elle se cuisine bien : Elle a été découverte et ramenée par le Capitaine COOK !
  • s’adapte aux terrains salé, c’est une plante halophyte,
  • elle possède des propriétés anti-inflammatoires et anti-ulcèrogènes.

En ce qui me concerne c’est une bonne découverte cette Tétragone. Je ne m’en passerai plus cuite ou crue !

Nota Bene : Cela fait trois ans que j’ai de la tétragone dans le jardin… Pas d’entretien particulier sinon de limiter l’expansion de la tétragone en coupant les branches qui galopent trop. Par autosemis cette plante renaît d’elle même. Mi-ombre j’ai l’impression qu’elle préfère… sous les arbres, elle se plait beaucoup.

La preuve : elle est devenue une plante perpétuelle au pieds du pommier greffé devant la porte d’entrée du cabanon.

La tétragone est rampante vivace à fort rendement - DZprod Jardin - 02-12-2016
La tétragone est rampante vivace à fort rendement – DZprod Jardin – 02-12-2016

La tétragone dans le Jardin : Bac Eychenne Saison 2014 ; Bac Entrée Saison 2013 ; Autosemis porte entrée cabanon depuis 20013 !.

Bac Edika Garage : Saison 2014

Pour la saison 2014, le bac est surélevé en dur. Voir les photos de la réalisation ICI.(08/11/2013)

On y trouve au 22/04/2014 :

Bac Edika Garage au 22-04-2014
Bac Edika Garage au 22-04-2014
Bac Edika Garage et Patates au 22-04-2014
Bac Edika Garage et Patates au 22-04-2014

Quelques plants de Patates (déposées le 15/03/2014) et un semis de Radis de 18 jours récoltés en totalité au 27 avril 2014.

 

Saison 2013 : Un semis de fleurs en attendant de mieux travailler la terre en vue d’un grimpant. Finalement l’idée est abandonnée au profit d’un bac surélevé « toute culture ». Photo 2013 ICI.

Le 19/06/2014 : Récolte des patates Amandine plantées le 15/03/2014. Après trois mois, les feuilles se sont fanées. J’ai attendu deux semaines supplémentairtes pour récolter les tubercules. Je pense que la terre était trop acide (trop de copeaux de bois en décomposition).

Le 20/06/2014 :

Semis de Radis « Rose d’Hiver de Chine » (Récolte dans trois mois vers le 15 septembre.

Semis de Navet « Rave d’Auvergne Tardive » (récolte deux mois et demios après semis vers le 1er septembre.

Au 23/07/2014 :

Les radis et Navets ont grandi : 1 mois de vie.

Radis et Navets au 23-07-2014
Radis et Navets au 23-07-2014
Navets et Radis long au 07-08-2014
Navets et Radis long au 07-08-2014

Au 28/08/2014 : Les radis rose de chine et les navets sont prêt pour la consommation.

Bac Edika-Garage Radis Navet au 28-08-2014
Bac Edika-Garage Radis Navet au 28-08-2014
Mirepoix de radis navet carotte_01-09-2014
Mirepoix de radis navet carotte_01-09-2014

Pour compléter le mirepoix de Radis rose des carottes et navets taillés au couteau et du persil plat et frisé ainsi que de l’échalote et oignon rouge…100% du Jardin !

Voir l’article surle sujet : ICI

Le 03/10/2014 : Le bac est complètement vidé des derniers radis roses de chine. Les récoltes de radis roses n’ont pas fait l’unanimité… de plus en fin de culture ils ont tendance à attirer et recueillir des punaises par centaines. En savoir plus sur les punaises rouges du chou ICI.

Semis de Fève d'Aguadulce au 03-10-2014
Semis de Fève d’Aguadulce au 03-10-2014
Puniase rouge eurydema-ornata au 09-10-2014
Punaise rouge eurydema-ornata au 09-10-2014

Le même jour : Semis de Fève d’Aguadulce à très longue cosse (voir le nouvel article pour suivre cette essai de culture)
En ce qui me concerne dans cet essai, j’espère une récolte fin mars.

Episode cévenole le 04/11/2014 : en espérant que l’excès d’H2O n’ampute en rien le développement des plants ! De nombreux vers de terre, petits et grands ont fuits les bacs pour éviter la noyade : ce soir là, les sols en étaient couverts (cf depuis l’introduction de vers : voir l’article àn ce sujet)

Fève Aguadulce Edika Garage au 02-11-2014
Fève Aguadulce Edika Garage au 02-11-2014
Fève aquadulce dans bac Edika garage au 18-12-2014
Fève aquadulce dans bac Edika garage au 18-12-2014

 

dssds

Menthe Marocaine, Menthe Poivrée

Culture de la menthe : μίνθη

Propriété, histoire, utilisation, cocktail et boissons : Voir l’article Wikipédia.

Plan vigipirate sur Menthe Marocaine
Plan vigipirate sur Menthe Marocaine

Semis : De mars à Juillet, en pots, en jardinières (plutôt au soleil) ou en pleine terre (plutôt à l’ombre : prévoir les grosses chaleurs d’été).

Repiquage : Les plants les plus vigoureux peuvent être « elsewhere » en Automne. Repiquer plutôt au soleil (profiter du peu de soleil de l’hiver et au printemps y’en aura de partout !)

Récolte : Récolter les feuille toute l’année mais profiter de bien couper la menthe à mi-avril (pour les plants repiqués), cela renforcera leur tonus et invitera la menthe à produire des racines couvre-sols : elles s’étendra alors du triple de sa surface !!!

Chiendent, couvre sol ! Ses stolons sont trop longs !

Allélopathie : Plantes compagnes : La menthe aime la proximité du chou car elle favorise sa croissance et accentue sa saveur.

Propriété de la menthe :

Effet indérirable.. . nutritionnel : Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Menthe de Wikipédia en français (auteurs

Il existe des cas d’allergie ou intolérance à la menthe. Ces cas sont assez rares, mais impliquent souvent une réaction dès l’inhalation, car l’odeur de la menthe généralement très forte suscite alors nausées et vertiges. Mais les symptômes peuvent aussi être d’ordre physique ou respiratoire (eczéma, asthme, etc.). Ils peuvent être spécifiques à certaines variétés de menthe: on peut être allergique à la menthe la plus répandue dans les produits alimentaire, mais tolérer par exemple la menthe poivrée et le menthol. La cause de l’allergie relève de ce que certaines protéines, ou composés chimiques contenus dans les menthes peuvent être identifiées comme néfastes par l’organisme (comme les salicylates, ou linalol). L’allergie peut être croisée avec d’autres membres de la famille des lamiacées.

salicylates : En parfumerie, le terme salicylé est employé pour parler des odeurs de différents esters de salicylates : salicylate de benzyle, salicylate de méthyle, salicylate d’éthylhexyle, etc. Ces senteurs sont aussi associées à de notes solaire, sable chaud. Certaines de ces molécules ont des facettes davantage florales, minérales, vertes, etc.

linalol :  C(CH3)2=CH-CH2-CH2-COH(CH3)-CH=CH2 ; (3,7-Diméthyl-1,6-octadiène-3-ol). C’est un alcool terpénique, alcool tertiaire, insaturé à l’odeur de muguet. On le retrouve notamment dans une majorité d’huiles essentielles notamment celle de lavande, de bergamote, de bois de rose, dont il est le composant majeur et de menthe. Ce composé organique est faiblement soluble dans l’eau.

Pour aller plus loin, voir le tableau issu de l’analyse chromatographique de l’huile essentielle de Menthe.

Liens dans le jardin : Où y trouver de la menthe Marocaine.

  • Carré A  : comme la menthe aime une exposition plutôt ombragée et les sols humides, il aurait fallu la replantée vers le cabanon, le long du mur derrière le pommier greffé…
  • Bac Cabanon : Là, elle s’y sent mieux. Par contre elle a peu d’espace et est en compétition avec la massive sauge de deux ans d’âge.

Bordure fleurie Edika Garage : saison 2013

Pendant la saison 2013 un parterre de fleurs tendance Blanc/Bleu/violet est semé.

En octobre 2013, je jette dans le composte, les fleurs fanées. J’ai du réutilisé le compost trop tôt car aujourd’hui, j’ai des fleurs « Tendance » dans tous les endroits où j’ai enfoui et mélangé la terre de compost !!!! Ce sont les abeilles qui sont contentes !!!! Depuis, j’utilise stratégiquement les composteurs. L’un se rempli, pendant que l’autre digère (ce dernier n’est pas touché avant 6 mois après la dernière adjonction).

Bac Edika Garage au 08-04-2013
Bac Edika Garage au 08-04-2013

La terre était peu défoncée (seulement 20 cm), ce qui était assez pour un semis de fleurs.

Le sachet contenait : Les liens donne sur des images Google concernant les fleurs correspondantes : (ouverture dans un nouvel onglet)

Le sachet hors date d’usage et de vente à pourtant bien produit les fleurs en 2013, depuis sa date de péremption et d’échantillonnage en février 2007 !

Voir depuis :

Création du Bac Edika Garage

État des lieux avant travaux en 2010 :

Coin du Jardin au 23-11-2010
Coin du Jardin au 23-11-2010

Intéressant ce cliché pris furtivement par dessus le portail à la date du 23/11/2010 !

Ce bac devait initialement recevoir un grimpant. Ce grimpant aurait trouvé support sur un grillage scellé au mur du Garage du voisin. J’ai utilisé le grillage pour renforcer la dalle lors du coulage et la création de la dalle qui prolonge la terrasse côté jardin. C’était un panneau d’une valeur de près de 50€.

Création le 08/11/2013 :

Bac Edika garage au 07-11-2013
Bac Edika garage au 07-11-2013

Afin de couper les barres de 0.8cm de tors pour renforcer les fondations de ce bac, j’ai du acheter de nouveau une meuleuse de 750Watts (celle de 810watts achetée par Pierrick est morte une demi-année après la fin de sa garantie de 2 ans !!!! L’obsolescence programmée ?). La nouvelle achetée était un jouet (de marque Dexter). Elle ne convenait pas du tout, trop peu puissante. Je l’ai échangée à Weldom, les Angles ; je remercie le magasin pour ses facilités de Retour-Reprise.

Liste des matériaux nécessaire : (coût total, meuleuse incluse : 90€)

  • 15 agglos de 7,5cm de large,
  • 25 agglos de 10cm
  • 3 ronds de tors de 8mm de diamètre
  • 2 sacs de ciment de 35kg,
  • 1 sac de mortier de 35kg,
  • 100 litres de sable gris (gobeti intérieur et extérieur),
  • 1 sac d’enduit de finition « Pierre de Touraine ».

Patates Amandine

Après avoir goûter ces patates, je les ai adoptées. 4€, le sachet de 2,5 kg en magasin.

Les plants germés ont été achetés à Bota trop tôt dans la saison.

La cagette de 60 plants certifiés BIO, calibre 25/35, origine France, classe A. : 10€ !

Mis alors sur clayettes, je les ai gardé dans la cabanon mais elles ont bien failli géler. Deux semaines plus tard, j’en trouve à Leclerc, trois fois plus en volume pour deux fois moins cher…. Vive le Bio !

Patates Amandine au 16-04-2014
Patates Amandine au 16-04-2014

Conseils avant plantation : Stocker dans un local propre, aéré et frais, à l’abri dugel. La plantation doit s’effectuer dans un sol réchauffé (10°c et plus). Espacement : 30 cm entre les plants. 65cm entre les buttes.

BUTTAGE : Butter les pommes de terre, c’est à dire ramener la terre au pied afin d’éviter que les patates ne reçoivent le soleil et verdissent. (Nocif en cas d’ingestion en trop grande quantité).

En cours de Végétation : La pomme de terre à besoin d’eau. L’arroser régulièrement. Arroser plus abondamment entre de 20ième et le 50ième jour après la plantation (pendant la période de Tubérisation).

Défannage : Arracher les fanes quand elles sont jaunes et laisser les pommes de terre en terre, trois semaines de plus avant de les récolter.

Maladies et traitement :

  • Mildiou : lors d’étés chauds et humides, triter à la bouillie Bordelaise toutes les 2 semaines. Couper et enlever les pieds maladees au ras du sol pour éviter les propagations aux tubercules.
  • Doryphores : Les enlever à la main. En préventif, le lin repoussant naturellement cet insectes, en planter autour de la plantation.

Récolter pour conserver : Attendre la période de maturité complète de la pomme de terre. Arracher les pommes de terre, les étaler sur le sol afin qu’elles sèchent complètement avant de les stocker. Etaler les tubercules dans un lieu aéré et sombre à l’abri du gel. Supprimer les tubercules coupés ou malsains.

Les Patates à mi-Avril 2014 : Bac L-tronc (20 plants) ; Bac L-base (25 plants) ; Bac Edika Garage (13 plants) ;  Bac Eychenne (2 plants)

Bac L-tronc au 16-04-2014
Bac L-tronc au 16-04-2014
Bac L-Base patates Amandine au 16-04-2014
Bac L-Base patates Amandine au 16-04-2014
Bac Edika Garage et Patates au 22-04-2014
Bac Edika Garage et Patates au 22-04-2014
Bac Grimpant Eychenne au 22-04-2014
Bac Grimpant Eychenne au 22-04-2014

Nota Béné : J’ai observé quelques dépérissements noirâtres  au niveau des feuilles et quelques tiges qui se nécrosent. En allant sur le site ECOPHYTO PIC « le portail de la protection intégrée des cultures » en région Languedoc-Roussillon, j’ai lu le bulletin de Santé Végétal par Région (BSV).

Voir le Bulletin BSV n°4 du 18 Mars 2014 :

http://draaf.languedoc-roussillon.agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/BSV_Maraichage_No4_du_180314_cle8d7611.pdf

Nécroses noires sur feuillage :
Ces symptômes sont bien connus en pommes de terre primeurs très précoces. En aucun cas il ne s’agit de mildiou.

Alternaria solani sur patate amandine au 16-04-2014
Alternaria solani sur patate amandine au 16-04-2014

 

Leur développement serait lié : à  Alternaria solani

  • aux conditions climatiques précoces (jours courts, températures etc…)
  • aux fortes amplitudes climatiques,
  • principalement avec des variétés à chair ferme,
  • aux sols légers à très légers (sableux)

Ces symptômes sont très proches de l’Alternatria.
L’alternative repose sur la non utilisation de variétés sensibles en sol léger et en condition très précoce.

Si les symptômes s’aggravent, les plantes peuvent dépérir prématurément avec une perte de rendement significative. Dans ce cas il faut favoriser le développement rapide de la culture en maintenant de bonnes conditions d’alimentation en commençant simplement par une bonne alimentation en eau. Mais là, c’est le serpent qui se mord la queue : plus on arrose, plus on risque de projeter sur les feuilles, les spores de champignons (en dormance sur le sol de culture jusqu’à trois ans !!!), facteurs de la maladie dégénérative, par « splashing » éclaboussures.

Que faire dans ces cas là : (cf page Wikipédia mais l’article est en Anglais)

  • Cultural control :Clear infected debris from field to reduce inoculum for the next year.
  • Water plants in the morning so plants are wet for the shortest amount of time.
  • Use a drip irrigation system to minimize leaf wetness which provides optimal conditions for fungal growth.
  • Use mulch so spores in soil cannot splash onto leaves from the soil.
  • Rotate to a non-Solanaceous crop for at least three years.
  • If possible control wild population of Solanaceae. This will decrease the amount of inoculum to infect your plants.
  • Closely monitor field, especially in warm damp weather when it grows fastest, to reduce loss of crop and spray fungicide in time.
  • Plant resistant cultivars.
  • Increase air circulation in rows. Damp conditions allow for optimal growth of A. Solani and the disease spreads more rapidly. This can be achieved by planting farther apart or by trimming leaves.

N’ayant lu ces informations qu’un mois après la première infestation, j’ai traité par Bouillie Bordelaise. Est-ce inutile, la bouillie est-elle un fongicide ? OUi, algicide et fongicide, elle (les ions cuivriques cu2+)  inhibe les enzymes des spores des champignons et empèche leurs germinations (d’où sont usage en préventif !!!). La terre étant nouvellement introduite, il est évident que cette terre contenait déjà les spores inducteur de la maladie.

 

 

Iule

Iule, est le nom vernaculaire d’un Myriapode Diplopode (c’est à dire que chaque segment porte deux paires de pattes) à corps cylindrique, proche du mille pattes.
Ils sont détritivores, se nourrissent de débris végétaux, feuilles mortes, champignons et de fruits.
Le iule se roule en spirale pour se protéger des prédateurs.

On a vu certaines années le iule pulluler, au point de devenir une nuisance lorsqu’il vient squatter les habitations.
Heureusement c’est un animal totalement inoffensif, contrairement à d’autres myriapodes, carnassiers, qui possèdent des forficules, c’est à dire de puissants crochets à venin, attribut des Myriapodes.

Lorsqu’il est inquiété par un prédateur, l’iule se roule en spirale pour se protéger. Il peut parfois sécréter des substances répulsives (benzoquinoneset hydroquinones) qui laissent sur la peau des taches de couleur jaune-orangé et parfois une odeur acide. Ces taches disparaissent spontanément, en une semaine. Certaines personnes peuvent réagir à ces sécrétions, les réactions vont de légères rougeurs à l’urticaire.

L’utilisation de ce moyen de défense variant selon les espèces, pour celui-ci en photo (un, il n’a sécrété aucun liquide mais se comporte de deux façons : soit il se tortille frénétiquement, soit, il se met en boule et ne bouge plus.

Diplopode iule Julida
Diplopode iule Julida

Chez les Diplopodes, chaque mue apporte, suivant les groupes, un nombre plus ou moins grand de nouveaux anneaux. Par exemple 4 ou 5 pour les Julidas (iules comme celui sur le cliché ci-contre), 2 à 4 pour les Polydesmida (polydesmes), un seul pour les Glomerida (gloméris). Chaque anneau porte deux paires de pattes. Donc, plus il est vieux, plus le diplopode a de pattes, jusqu’à 89 paires.

Élevage : cf Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Julida
L’élevage des iules se popularise petit à petit. L’élevage est relativement simple et la plupart des espèces s’élèvent de la même façon, comme dans un terrarium garni de matières végétales : feuilles mortes, bois mort, humus…, en veillant à garder une humidité et une aération suffisantes ainsi qu’en évitant les interstices au niveau du couvercle qui seraient rapidement mis à profit…

 

iules pullulent sur les murs
iules pullulent sur les murs

Nota bébé : Si chez moi en trois ans il a remplacé le pullulement des araignées rouges, c’est que l’ensemble de mes bacs sont en permaculture et qu’une couche de 20 à 25 cm au fond de chaque bac est composée de bois morts en cours de décomposition… ???

Carré A : Saison 2014

Complètement tamisé au deux tamis, amendés de terre lombricompostée, enrichie de compost maison, la terre est top cette année ! Il est donc attendu de bon rendement.

Menthe Marocaine Bac A au 02-04-2014
Menthe Marocaine Bac A au 02-04-2014
Carré A au 06-05-2014
Carré A au 06-05-2014

Derrière la menthe on distingue deux salades « chicorée rouge de Vérone ».

En deux mois elle monte en graine pour donner de magnifiques fleurs (voir plus bas)

Menthe Marocaine 04-2013
Menthe Marocaine 04-2013

 

En effet, alors que la menthe Marocaine lancée depuis mi-2012 dans un bac surélevé y a végété jusqu’en septembre 2013. En 1 an elle n’a poussé et pris l’espace que d’une cloche (voir le cliché ci-dessous). De plus dans ce bac dont le fond en planche était surélevé de 15 cm haut dessus de la surface du sol, la déshydratation était rapide. Pendant tout ce temps j’ai donc du arroser et arroser.

Depuis que j’ai transplanté la menthe dans le Carré A, la menthe occupe 1 mètre carré et demi (fois 15 en 1 an !). A la date de 15/04/2014, j’ai fait deux récoltes depuis la transplantation (en septembre 2013) ! La deuxième récolte sèche actuellement sur ma clayette.

Nota Béné : la menthe se plait mieux à mi-ombre qu’en plein cagnard ! J’aurais pensé le contraire….

Plan vigipirate sur Menthe Marocaine
Plan vigipirate sur Menthe Marocaine

Fleurs de chicorée au 02/06/2014 : Joyeux anniversaire la « Rouge de Vérone » !

Fleurs de chicorée rouge_02-06-2014
Fleurs de chicorée rouge_02-06-2014

Sur ce clichée depuis le semis dans le bas L-tronc (le 02/06/2013) et le repiquage dans le bac « A », il s’est passé 1 an jours pour jour !

Pendant ce temps, la menthe est paillée pour résister aux futures belles journées d’été.

Au 21/07/2014 :

Les salades en fleurs ont été coupées, la menthe a été paillée (02/06/2014). Aujourd’hui elle est en fleurs. Elle s’est également élargie: On ne voit plus les bords du carré en bois.

où est Charlie_Menthe_23-07-2014
où est Charlie_Menthe_23-07-2014
Menthe Carré A saturé au 21-07-2014
Menthe Carré A saturé au 21-07-2014

Sur le cliché ci-contre, la végétation a pris tout l’espace et l’on ne distingue plus les bacs !

Septembre 2014 : Je décide d’éliminer la totalité de la menthe marocaine. J’en arrache de quoi remplir la poubelle verte vouée au compostage municipal, près de 120 litres !
J’arrache des mètres de racines. Beaucoup on fait l’effet « chinion » (comme dans les pots, les racines s’enroulent) : Ici, elles courent le long du pourtour de l’habillage bois du carré A.

Le 03/10/2014 : Coup de fouet comme au printemps, la menthe repousse mais je ne voulais pas ça !

En un mois après arrachage complet, de nouvelle pousses de menthe réapparaissent tel du chiendent !
En un mois après arrachage complet, de nouvelle pousses de menthe réapparaissent tel du chiendent !

C’est donc un mois après arrachage complet de la menthe que « surprise », de nouvelles pousses de menthe ! Moi qui croyais me débarrasser de ce carré de menthe en un seul arrachage. Après une dernière récolte, il me faudra penser à bien retourner la terre afin d’extraire toutes les parties racinaires avec minutie.

Vers le 15/10/2014, je décide de faire une nouvelle récolte et coupe de noubreux apexs.

Au 12/11/2014 : Etat de la menthe après récolte hivernale !!! La menthe a de nouveau reconqui du terrain. L’arrachage lui a fait plus de bien que de mal…. C’est du chiendent !

Menthe Bac A au 12-11-2014
Menthe Bac A au 12-11-2014

Nota Béné : malgré le petit gôut de chlorophylle, la menthe récoltée et séchée en Octoble reste agréable en tisane. Je ne epense pas que l’on ait là le pic aromatique de la plante mais cela permet de ne pas rester en rade de tisage pendant l’hiver….

Raphidie : une auxiliaire peu médiatique

Peu médiatique car peu présente en France.

raphidie-auxiliaire-du-jardin
raphidie-auxiliaire-du-jardin

D’après : http://aramel.free.fr/INSECTES11ter.shtml :
Ordre des RAPHIDIOPTERES :

  • Taille moyenne
  • Ordre peu nombreux en espèces (une douzaine d’espèces en France)
  • Imagos et larves terrestres
  • Tête prognathe mais prothorax très allongé
  • Ailes avec ptérostigma : la forme, la couleur et la présence ou non de nervures transverses du pterostigma sont les principaux critères d’identification…
  • « Mouche à cou de chameau » pour les Allemands »
  • « Mouche-serpent » pour les Anglais !
  • Insectes carnivores : se nourrissant de petits Insectes vivants ou morts..
Raphidie et coccinelle sur feuille de pêcher au 18-04-2014
Raphidie et coccinelle sur feuille de pêcher au 18-04-2014

Concernant la Raphidie sur mes deux clichés :  il s’agit d’une femelle (Raphidia cognata) reconnaissable à la longue « tarière » (organe de ponte) prolongeant l’abdomen !

Plus de détails sur la page : http://www.insecte.org/forum/viewtopic.php?f=33&t=94254

Sauterelle

Après quelques recherche, la sauterelle (et non le criquet qui possède des antenne courtes) visible dans le cliché ci-contre est une jeune sauterelle verte. Voir l’article pour plus de Détails. Noter que la femelle possède une tarière (ovipositeur), courbée vers le bas et pouvant mesurer 3 cm d’où son surnom : la sauterelle à sabre ! Ses antennes peuvent mesurer 3 fois la longueur du corps !

Cerfeuil et sauterelle 4mm
Cerfeuil et sauterelle 4mm

Son régime alimentaire fait d’elle un auxiliaire comme un nuisible (elle mange les jeunes pousses) au jardin.  En effet, celle-ci est carnassière :

  • insectes,
  • chenilles,
  • larves variés,
  • pucerons, etc…
  • doryphores !

Est-ce le fait d’avoir planter des patates cette année ou est-ce le fait de rechecher des insectes pour l’étude et alimenter ce blog : j’ai l’impression d’en voir d’avantage cette année !!! En tous cas, ma chatte régule la population de sauterelles adultes car elle les chasse avec une joie sadique !!!

Nota béné : La grande sauterelle peut mordre douloureusement mais elle n’est pas particulièrement agressive. Mieux vaut éviter de l’effrayer, de la tenir dans le creux de la main, poing fermé, car c’est la morsure quasi assurée (du mâle en particulier).

Evolution chronologique d'un jardin d'un particulier et de jardins partagés associatifs (Asso LA JARRE ÉCOCITOYENNE) à Rochefort du Gard.