LAROUSSE AGRICOLE : Moyen de lutte et connaissance en 1921

Les moyen de luttes en 1921 ressemble étrangement aux moyens de luttes alternatives actuelles. Il est très intéressant que de jeter un  oeil sur la page : http://www7.inra.fr/opie-insectes/1921agri-p.htm , on y trouve :

  • croquis et dessins des ravageurs
  • les moyens de lutte de l’époque

Cette page rassemble l’ensembles des ravageurs, dessins et moyens de lutte mais les préconisations de lutte sont scrupuleusement recopiées, sans plus.

A voir : La page s’ouvre dans un nouvel onglet :

Les insectes agricoles d’époque 
d’après le Larousse agricole 1921

Cette page est hébergée sur le site de l’INRA.fr

Psylle

Moyen de lutte :

en Hiver, puis dès février et toute au long de l’année :

Voir l’article du GRAB d’Avignon sur le sujet : ( LES MOYENS DE LUTTE !)

http://www.terrevivante.org/353-le-psylle-du-poirier.htm

Psylles adultes et larves sur la sauge :

Fleur de Sauge infestée
Fleur de Sauge infestée

Sur le cliché ci-contre on peut voir les psylle dans leurs différents stades :

  • plusieurs stades larvaire sont visibles sur les 5 au total
  • On voit également un psylle adulte avec ses ailes.

On voit également une fourmis récoltant le miellat (exsudat sucré des larves de psylles)

Enfin, il est à noter les feuilles malades sur le bourgeon floral de sauge  (tâches brunâtres caractéristiques de la dégradation bactérienne (gram -) transmise par les psylles lorsque ceux-ci s’alimentent de la sève des plantes)

 

Attaque de psylles sauge-17-04-2014
Attaque de psylles sauge-17-04-2014
Fourmis récoltant le miellat des sylles sur une fleur de sauge
Fourmis récoltant le miellat des psylles sur une fleur de sauge

Attaque de Psylles sur le figuier saison en 2014 :

Attaque de psylles sur figuier au 17-04-2014
Attaque de psylles sur figuier au 17-04-2014
Psylle Macro du 17-04-2014
Psylle Macro du 17-04-2014
Attaque du figuier au 17-04-2014
Attaque du figuier au 17-04-2014

 

Voir l’article complet : Psylle sur Figuier

 

Création Bac Bain de Soleil

Ce bac a son histoire : Il n’aurait jamais vu le jour  le 15/10/2013 si,

  • Les trois fruitiers double Un’ avaient pas redus l’âme (Ils sont morts car plantés « à l’arrache » par le commis d’un professionnel du Jardin, « Les Jardins du Castelas ». Si, j’avais eu le temps de le faire moi-même, ils ne seraient certainement pas morts. Aujoud’hui, je travaille bien moins mais je fais les choses moi-même.
  • Si Fabrice ne m’avait pas donnés ces belles pierres, le résultat ne serait pas ce qu’il est…. Merci à lui.

Pour sa réalisation, plutôt que de couler une dalle et faire un coffrage, j’ai préférais superposer deux rangs d’agglos. Il m’a fallu en tout en plus du gravier récupéré ça et là :

  • 4 sacs de ciment (100kg),
  • 2 sacs de mortier(50kg),
  • 34 agglos de 20,
  • 19 agglos de 10,
  • 100 litres de sable gris (250kg)
Bain de soleil 28-10-2013
Bain de soleil 28-10-2013

 

Abri à perce-oreilles

Dans mon jardin, les abris doivent être en contact avec les végétaux souffrant d’attaques de pucerons ou d’escargots.

Les perce-oreilles sont bons grimpeurs, le pot peut-être surélevé mais à proximité de leur nourriture. Il faut donc déplacer les pots, fonctions de la localisation des attaques.

Il existe bien des sites pour vous conseiller sur les procédure et conseils de fabrication de ces simples et peu coûteux abris. Voila un lien de chez Bota  : Conseil pour Installer un abri à perce-oreille.

Cette page est une simple présentation de ceux déjà mis sur site. La pertinence de la géolocalisation sera faite avec le temps et l’observation.

Abri à perce-oreilles 01
Abri à perce-oreilles 01
Abri à perce-oreilles 02
Abri à perce-oreilles 02
Abri à perce-oreilles sous la neige au 04-02-2015
Abri à perce-oreilles sous la neige au 04-02-2015
 Il est vrai que le second abri n’est pas des plus judicieusement placé mais la saison ne fait que commençer, nous le déplaceront stratégiquement plus tard !

Hôtel à insecte l’Occitane

Si c’est n’est pas un palace quatres étoiles pour les insectes alliés du jardinier !!!! C’est le « couvent des minimes » pour les insectes !!! Top la classe, quoi ! Si les abeilles squattent cette demeurent, elles risquent de faire du « MielVita » !

Hôtel à insectes_2013
Hôtel à insectes_2013
Par ici l'entrée
Par ici l’entrée

Les insectes attendus pourraient être :

  • Chrysopes
  • osmies (abeilles solitaires)
  • perce-oreilles
  • coccinelles

Coriandre cultivée كزبور

Coriandre Cultivée
Coriandre Cultivée

Description de la variété : Variété condimentaire et aromatique. Plante connue aussi sous le nom de persil arabe ou persil chinois, d’une hauteur de 60 à 80 cm. Feuilles découpées et parfumées.

Conseils et mode de culture : Apprécie les sols légers, perméables et chauds. Maintenir le sol propre et frais.

Semis : De mars à Avril directement en pleine terre, en lignes distantes de 25 cm. Eclaicir au stade de 3-4 feuilles, en ne laissant qu’un plan tous les 20-25 cm en tout ses.

Nombre de jours pour la levée : 14 à 18 jours.

Date de récolte : Dès juillet pour les feuilles ; en aôut-septembre pour les graines.

La coriandre, mon حشيش à moi ! D’ailleurs si elle consommée en grande quantité, elle a un effet Narcotique !

Voir absolument la page traitant de la coriandre sur Wikipédia

Dans le jardin elles est mellifère (elle attire les abeilles)

Plante médicinale : Feuilles ; fruits ; Huile essentielle ; Racines sont consommés. Elle est carminative et stomachique. Les fruits traitent les troubles de la digestion, tels que ballonnements, lenteur digestive (style « Bipéridys »?), flatulences (cf mother in law !!!), éructations (flatulance de la bouche !!!) ; spasmes.

D’après ce que je me rappelle de mes quatres jours de formation au Certiphyto2018, l’utilisation de pesticides provoque une baisse de fertilité masculine de plus 1,5%/an. La coriandre contrecarrerait cet effet en favorisant la production de sperme. Enfin, les avis dix verges, heu divergent (pardon) !!!! (voir Wikipédia sur le sujet « Plante aphrodisiaque ?)

Riche en vitamine K (améliore la coagulation sanguine), néfaste lors de traitement anticoagulants. La coriandre est donc antioxydante.

D’autres effets :

  • Antibactérien (bactéricide car modifie les propriétés tensioactives membranaires)
  • anxiolytique
  • chélateur du plomb (anti-saturnisme), efficace dans une intoxication rénale par Pb

Elle possède d’autres vitamine en quantité :

  • β-carotène, provitamine et vitamine A : vision, peau, muqueuses au top !

Le premier essai de culture est très concluant : voir la fin de l’article sur la culture faite sous serre la toute première saison après la création du bac Eychenne : Saison 2014.

Nota Béné : La coriandre planté sous serre dès le mois de février permet de faire deux récoltes de feuilles et une très bonne récolte de graine. En plus de ses bienfaits sur la santé, elles attirent les abeilles (méllifère), cette plantes médicinale est facile à cultiver et donne des récoltes abondantes. Par contre, il ne faut pas trop attendre pour utiliser ses feuilles car à contrario du persil, les feuilles se fannent assez rapidement. Une idée pour utiliser ses feuilles : Tisanes (deux poignées par litre, un peu comme le persil), congélation, etc…

Mâche Ronde Maraîchère

Mâche Ronde Maraîchère
Mâche Ronde Maraîchère

Description de la variété : Variété hâtive aux feuilles étroites puis s’élargissant en un limbe ovale. Rosette à port dressé.

Conseils et mode de culture : Apprécie tous type de sols fermes et sains. Maintenir le sol frais durant les 10 jours suivant le semis puis espacer les arrosages.

Semis : De juillet à octobre, à la volée ou en lignes distantes de 20 cm. Tasser le sol après le semis. Biner régulièrement.

Nombre de jours pour la levée : 15 à 28 jours !

Date de récolte : D’octobre au printemps suivant.

 

Hiver 2013-2014 :

Premières fleurs de mâche le 02-04-2014
Premières fleurs de mâche le 02-04-2014
Fleurs de mâche le 22-04-2014
Fleurs de mâche le 22-04-2014

Ici, dans le Gard, fin Mars, la mâche à tendance à vite monter en graine. Il faut absolument la récolter avant ! Couper au niveau du collet permet en hiver d’avoir une seconde récolte à partir du même plant au printemps ! Comme l’hiver est plus doux qu’ailleurs, il ne faut pas arroser trop copieusement car l’oïdium (duvet blanchâtre) apparaîtra. Comme pour moi au printemps 2013. Bien espacer les plants et gage de récolte quantitative et qualitative.

Nota Bene : Les quelques graines tombées or des bacs (par mégarde ou semis spontané…?) à donner les meilleurs résultats : supers beaux plants. Conclusion : ne pas semer trop serrer et n’arroser que peu après la levée. D’ailleurs, on a moins besoin d’arroser en hiver et au début du printemps. Ne plus faire ces erreurs l’hiver prochain et faire un test en jetant à l’aveugle quelques graines dans les cailloux aux abords de chemins.

 Hiver 2014-2015 :

Super essai concluant ! Les graines jetées à l’aveugle hors des bac, dans les cailloux aux abords des chemins donne de très bon résultats. Les plants sont les plus beaux jamais obtenus ! Pas de travail d’arrosage, aucune attention apportée pendant la pousse. Coincées par les cailloux, les poussent n’ont pas souffert des fortes rafales de vents : aucun déracinement ! Pas d’oïdium ! Pas de surface occupée dans les bacs (ce qui du coup augmente le rendement de production pour d’autres végétaux….)

Mâche hors bac au 18-12-2014
Mâche hors bac au 18-12-2014
Culture de mâche hors bac au 18-12-2014
Culture de mâche hors bac au 18-12-2014

dfszd

Cerfeuil Frisé

cerfeuil frisé
cerfeuil frisé

 

Description de la variété : Variété condimentaire et aromatique. Plante à feuillage fin. Plus compact que le cerfeuil commun. Sa saveur est équivalente (au goût légérement anisé). Utilisé en cuisine pour relever la saveur des mets.

Conseils et mode de culture : Apprécie tout type de sol. Exposition chaude : printemps, automne, hiver. Exposition au Nord en été (pour un peu plus de fraîcheur : dans le bac Eychenne se serait parfait…). Arroser régulièrement.

Semis : De novembre à février sous abri. De fin mars à octobre en pleine terre, en lignes espacées de 20 cm ou à la volée. Renouveler le semis tous les 15 jours.

Nombre de jours pour la levée : 14 à 18 jours.

Date de récolte : A partir de décembre, environ 6 mois après le semis ! (j’y suis arrivé au bout de 4 mois mais le cerfeuil avait séjourné les premiers mois (en hiver) sous serre.

Cerfeuil et sauterelle 4mm
Cerfeuil et sauterelle 4mm

Cliquer sur l’image ci-contre et noter la sauterelle qui se confond dans son environnement !

Cerfeuil Bac Bain de Soleil saison 2014 :

Cerfeuil de 6 mois en fleurs après deux récoltes
Cerfeuil de 6 mois en fleurs après deux récoltes

Le cerfeuil dans le Bac « Bain de Soleil » en 2014 n’a mis que 6 mois pour passer de la forme de « graine pour semis » à « en fleur pour la graine ». Entre temps deux récoltes de feuilles ont été faites (une en vue de congélation, l’autre en usage quotidien en cuisine et condimentaire salades)

Persil Commun 2

Persil commun2
Persil commun2
cerfeuil frisé
cerfeuil frisé

Description de la variété : Variété condimentaire et Aromatique. Plante parfumée au feuillage vert et lisse. Peut-être cultivée en pots ou jardinière, sur terrasses et balcons.

Conseils et mode de culture : Apprécie tout type de sol. Exposition mi-ombragée (le bac Eychenne lui irait bien !!!) Maintenir le sol propre et frais.

Semis : De février à Septembre directement en pleine terre. Tremper les graines dans l’eau 24 heures avant le semis (pour vite faire sortir les graine de leur phase de dormance).

Nombre de jours pour la levée : 12 à 30 jours.

Date de récolte : D’avril aux gelées. Semis tardifs, hiver doux : Jusqu’au printemps. En ce qui me conserne, l’hiver, je sème sous erre toute l’année.

Le saviez-vous : Le persil est riche en vitamine A et C, c’est à dire deux fois plus que le Kiwi (donc autant que mon Kawaï). Sandryne s’en fait des boissons reminéralisantes en faisant bouillir quelques minutes une grosses poignée de Persil.

La racine est diurétique  : Infusion de 50 à 100 g.l-1)

Les feuilles et graines sont stimulantes et emménagogues : 2 g

Le persil fait partie des 5 racines de lu sirop du même nom :  Le « sirop des 5 racines » utilisé en médecine pour ses vertus apéritives. Cf racines d’Asperge, de fenouil, de persil de petit houx et d’ache.

Oseille de Belleville

Conseil de culture : Planter l’oseille seule, dans un carré potager à part (Allélopathie : voir bas de page)

Oseille de Belleville
Oseille de Belleville
  • Description de la variété : Rumex (Rumex signifie « fer de lance »), Variété très productive à feuilles tendres, très larges, vert clair. Plante vivace utilisée en assaisonnement des potages, sauces, omelettes et poissons.
  • Conseils et mode de culture : Apprécie les sols frais et profonds. Arroser fréquemment pendant la période de sécheresse.
  • Semis : De mars à Juillet, directement en pleine terre, en lignes espacées de 25 cm. Ne pas enterre les graines. Eclaircir pour laisser un plant tous les 15 cm.
  • Nombre de jours pour la levée : 10 à 12 jours.
  • Date de récolte : De juin jusqu’au gelées, au fur et à mesure des besoins

Conservation à la maison : Les jeunes feuilles (limbes) sont débarrassées de leurs pétioles (tiges). Lavées et séchées, elles sont alors congelées dans des sacs de congélations. Ne pas hésiter de presser le sac pour en réduire le volume en aplatissant le tout c’est moins de place dans le congel ! 1 m2 de culture vous assure une utilisation culinaire à l’année !

RECETTES à base d’Oseille : Voir l’article très complet : http://www.boitearecettes.com/fruits_legumes/oseille-text.htm

Nota béné : Source WIKIPEDIA :  Sa saveur est acidulée, l’acide Oxalique [HOOC-COOH] qu’elle contient, donne l’Oxalate [OOC-COO] ou éthanedioate : après cuisson et ne permet pas sa conservation, même au réfrigérateur. Il faut donc consommer la production culinaire très rapidement. Risque de production d’Oxalate de calcium (les cailloux ou calcul rénaux, évacués à 70% par les urines)

Le Rumex peut produire dans le sol une ou plusieurs toxines phénoliques destinées à affaiblir, voire à tuer d’autres plantes, afin de s’assurer un espace vital propre (allélopathie). Voilà certainement la raison de la grande difficulté à se développer de la tomate Royale des Guineaux, des haricots et du persil plantés juste à côté !!!!!

Frotter une feuille de rumex sur une peau piquée par les orties ou les insectes supprime les démangeaisons.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Acide oxalique de Wikipédia en français.

RECETTES à base d’Oseille : Voir l’article très complet : http://www.boitearecettes.com/fruits_legumes/oseille-text.htm, on y lit notamment que les feuilles d’oseille enlève les tâches de rouille (décapant des métaux). C’est d’ailleurs pour cela qu’elle est loin d’avoir un effet inhibiteur de la pompe à protons… et qu’elle provoque des brulures digestives acides, (surtout si on ne la consomme pas tout de suite après cuisson et qu’on lui laisse le temps de s’oxyder à l’air libre).

Cuisine médiévale : Toujours dans ce même article : http://www.boitearecettes.com/fruits_legumes/oseille-text.htm

Dans pas mal de page sur le Net on lit que le terme Rumex signifie « en fer de lance ». Je pense plutôt que la forme de la feuille « hastée » est le terme qui qualifie le mieux ,la forme des feuilles d’oseille. Cf :

Forme d'une feuille d'oseille, ressemblant à un fer de lance ou hallebarde.
Forme d’une feuille d’oseille, ressemblant à un fer de lance ou hallebarde.

Evolution chronologique d'un jardin d'un particulier et de jardins partagés associatifs (Asso LA JARRE ÉCOCITOYENNE) à Rochefort du Gard.