le puceron noir de la fève

Le Puceron noir de la fève

Je connaissais le puceron vert, (voir l’article de mai 2014 sur le puceron vert), mais pas le noir. Or, je découvre que le puceron noir s’appelle le puceron noir de la fève. Il se retrouve également sur d’autres végétaux (cf complément d’information sur Wikipédia)

le puceron noir de la fève
le puceron noir de la fève

Cette espèce se distingue des autres pucerons par le tibia arrière renflé des femelles sexuées.

Les pucerons s’attaquent à presque toutes les plantes. Ils sucent la sève et produisent en grande quantité une substance sucrée et collante, appelée miellat, et sur laquelle se développe un champignon noir : la fumagine.

Le cycle biologique se déroule en deux temps : d’abord en automne et hiver sur des plantes hôtes primaires arbustes tels que le fusain d’Europe et le seringat, puis à partir d’avril-mai sur des plantes hôtes secondaire très diverses : fève, haricot, pomme de terre, mais aussi betterave, sarrasin…, sur lesquelles ils forment des colonies compactes de plusieurs milliers d’individus.

Il existe de nombreux ennemis des pucerons. Les ennemis de mes ennemis sont mes amis, les « auxiliaires » cités ci dessous sont donc précieux au jardinier pour lutter contre les ravageurs au jardin.. Ces auxiliaires (pour le jardinier) sont essentiellement des prédateurs et des parasites :

  • les coccinelles (adultes et larves)
  • les syrphes (larves)
  • les chrysopes (larves)
  • des petites guêpes qui pondent leurs œufs dans le corps même des pucerons.
  • les oiseaux (les mésanges), sont des prédateurs efficaces des pucerons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.